Histoires d'inceste Histoires de baise Histoires érotiques

Amandine soumise – Chapitre 1

Amandine soumise - Chapitre 1



Cette histoire a eu lieu voici maintenant quelques semaines.

Je m’appel Nicolas j’ai 27 ans, célibataire depuis peu de temps.

J’ai connu Amandine lors d’une soirée quelques temps avant de me mettre avant mon ex compagne. Cette dernière m’a tout de suite fait remarquée qu’elle n’était pas indifférente à mon charme, personnellement elle ne m’attirait pas plus que ça. Elle était gentille mais je n’avais pas vraiment d’attirance physique.

Elle faisait environ 1m76 et avait 30 ans, avec des rondeurs qui se dissimulaient quelques peu sous ses vêtements.

Un soir elle est venu à la maison boire un verre. Elle était vêtue d’un petit pull et d’un longue robe qui mettait en valeur une fessier bien là mais malgré tout très attirant.

Elle me raconta sa vie, ses échecs avec les hommes car elle tombait rapidement sous le charme puis se faisait avoir.

La soirée avançait et je sentais bien qu’il ne faudrait pas grand-chose pour qu’elle finisse dans mon lit. Toutefois je me dis que je n’allais pas faire comme les autres, elle ne méritait pas de souffrir, car elle m’était tout de même fort sympathique.

Nous discutâmes donc puis elle s’en alla.

Nous gardions contact mais n’habitant pas la même ville, on ne se voyait plus.

Entre temps j’ai rencontré mon ex et elle c’est mise avec un homme.

Puis un jour alors que me relation était terminée elle m’avoua que le fameux soir elle aurait vraiment voulu que sa aie plus loin. Je lui dis alors qu’elle aurait dû le dire. elle me dit qu’elle n’avait pas osé.

Je lui dis que maintenant qu’elle était en couple elle devait être bien et qu’elle ne devrait pas penser à ça.

Elle m’avoua alors que oui sa allait bien avec son copain mais que pour une raison qu’elle n’expliquait pas elle était attirée vers moi. que parfois des drôles d’idées lui passait par la tête mais qu’elle était fidèle et qu’elle ne tromperait pas son copain.

Un soir de fin de semaine elle m’appela, je sentis qu’elle était triste, elle me raconta alors que son copain une fois de plus l’avait délaissée pour aller boire des verres avec ses potes et qu’elle faisait un tour en voiture pour oublier la déception.

Je lui demandais où elle se trouvait alors et que si elle avait besoin de parler y fallait passer que j’étais à la maison.

30min plus tard sa sonnait à la porte.

J’ouvrit elle là je la vis, elle avait mis un mini-jupe avec des bas noir et des bottes qui montait presque jusqu’au genoux. sur le moment je vous dis pas ce qui m’est passé par la tête.

Elle entra puis s’installa sur le canapé. Elle était triste et me raconta un peu sa vie de couple. sur le plan sexuelle si elle ne prenait pas les devant il ne se passait jamais rien.

Et là je vis une larme couler sur sa joue. Je lui dis qu’il ne fallait pas pleurer et l’essuya avec mes doigts. elle pris alors ma main puis la serra fort dans la sienne.

J’en profitait alors pour lui rappeler ce qu’elle m’avait dit après son dernier passage. Elle me regarda un brin mal à l’aise.

Je me leva et elle aussi, elle vint se blottir dans mes bras. et partie en sanglots.

J’avais la pression de sa poitrine contre la mienne et je me dis que cette fois elle n’y échapperait pas.

Mes mains commencèrent à lui caresser le dos, les épaules, puis je commençais à l’embrasser dans le cou. Je sentais son excitation montée et à aucun moment elle ne fit un pas de recule. Je dégrafais délicatement son chemisier de la main gauche tout en dégraffant son soutien-gorge de la droite.

Elle était là face à moi les seins en exposition. Je commençais à les masser et rapidement ces derniers durcirent. ma langue trouva la sienne et je sentis comme un petit râlement lorsque j’insistais un peu sur ses tétons.

Ma main gauche passa sous sa mini-jupe et là. elle était déjà trempée à un point. J’écartais délicatement son string puis 2 de mes doigts se baladèrent sur ses lèvres. Elle était excitée comme une folle et on sentait ses genoux perdre de la force.

Je lui fit ensuite comprendre que c’était maintenant à elle de prendre les choses en main et lui appuya sur les épaules afin que sa tête se trouve face à mon pantalon que je dégrafais rapidement.

Elle ne rechigna à aucun moment, elle avala mes boules, puis commença à me sucer. un vrai bonheur ! Et ben la cochonne était expérimentée dans ce domaine.

Il ne fallu pas longtemps pour que l’envie d’éjaculer me vienne. je lui gardait la tête bloquée contre mon sexe et lui jouit dans la bouche. elle ne réagit pas et avala comme si de rien n’était.

La suite au prochain épisode…

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire