Histoires de sexe hétéro Histoires de sexe viol Histoires porno

Christine, maman comblée. – Chapitre 1

Christine, maman comblée. - Chapitre 1



Bonjour à tous et à toutes.

Je m’appelle Christine et j’ai 58 ans. Je viens souvent sur le site X Story pour lire les belles histoires qu’il contient et je suis particulièrement intéressée par les histoires d’inceste mère-fils.

Mais avant de vous raconter mon histoire personnelle qui est je vous l’assure absolument et rigoureusement réelle il faut que je me présente.

J’ai donc 58 ans, brune aux yeux verts, 1m70, 68 kilos, une poitrine généreuse (95E) et un corps légèrement "enveloppé". Professionnellement j’ai la chance de pouvoir travailler de chez moi depuis plusieurs années. Je suis célibataire, je l’ai toujours été, mais j’ai un fils de 26 ans, Éric, le fruit d’une rencontre sans lendemain et qui est le seul homme de la maison. Mais si aucun homme autre que mon fils ne partage mon logis, je n’en suis pas pour autant une "nonne" et jusqu’à la dixième année d’Éric, moment où j’ai jugé qu’il fallait que je lui donne un exemple plus conforme à la morale, j’avais une activité sexuelle bien remplie. A partir de ce moment, je n’ai plus eu de relations sexuelles avec un homme et je me suis contentée de fréquentes et satisfaisantes masturbations la nuit au creux de mon lit.

Il y a donc une dizaine d’années, j’avais alors 48 ans et mon fils chéri un peu plus de 16 ans, un soir d’été où une chaleur étouffante avait régné toute la journée, je m’étais endormie nue sur mon lit, porte et fenêtre de ma chambre grandes ouvertes pour faciliter la circulation d’un air épais. Vers une heure du matin, je me réveillais en sueur, haletante, suite à un rêve érotique avorté. Frustrée de n’avoir pas abouti, je glissais ma main entre mes cuisses et je commençais une de ces masturbations qui me donnaient tant de plaisir. Toute à la recherche de mes sensations, je ne m’étais pas rendue compte que mes soupirs et mes gémissements de plaisir avaient réveillé mon garçon et sans qu’il puisse savoir que je l’avais vu, je constatais qu’il était dans l’encadrement de ma porte, entièrement nu en érection et que grâce à l’éclairage public il me regardait me caresser.

J’avais remarqué depuis quelques mois que mon fils me regardait de plus en plus souvent à la dérobée et que ses regards allaient de plus en plus souvent vers mes seins, mes fesses et même parfois, lorsque ma position pouvait le lui permettre, vers mes cuisses et mon entre jambes. D’abord surprise, je dois avouer que son attitude me flattait et que je pris de plus en plus plaisir à ses regards. Aussi, là nue sur mon lit cuisses grandes ouvertes, sa présence dans la pénombre ne m’arrêta pas dans ma masturbation, bien au contraire et j’ai joui plus fort encore que d’habitude sans retenir, pour une fois, mes gémissements sonores lorsque le plaisir me submergea.

Plusieurs minutes passèrent, et je récupérais doucement une respiration plus normale en pensant à ce qu’il venait de se passer quand j’entendis distinctement, venant de la chambre d’Éric, des bruits qui ne laissaient aucun doute sur leur origine. Mon grand garçon était en train de se caresser lui aussi, et alors qu’il jouissait je l’entendis murmurer :

— Oh Maman que tu es belle ! J’ai envie de toi !!!

Abasourdie par ce que je venais d’entendre, je me rendis compte que mon fils se masturbait en pensant à moi et qu’il me désirait.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire