Histoires de baise Histoires de sexe noir Histoires de sexe travesti

Cocu et content – Chapitre 1

Cocu et content - Chapitre 1



Je vis avec Chantal depuis quelques années. Elle la quarantaine, châtain clair, yeux verts, des fesses fermes et une opulente poitrine en l?occurrence 95C et une toison peu fournie très claire avec de grosse lèvres et un vagin étroit presque comme une jeune vierge.

Elle me surprenait des fois en ne portant rien sous sa robe ou sa jupe sans m? en avoir fait la confidence auparavant et même lors de nos sorties en public, ce qui m?excitait lorsque je le découvrais. Un jour elle se préparait alors que j?étais présent à ses côtés, prêt pour ma part à aller au boulot et devant moi elle se trouvait avec un fin collant brillant, une culotte en coton, un chemisier blanc et soutien-gorge de la même couleur dessous et enfila une jupe courte bleue marine suivi de chaussures noires à talons mettant ses jambes en valeur. Et alors qu?elle commençait à farder ses lèvres et ses yeux de maquillage, je lui demandai ce qu?elle comptait faire dans cette adorable tenue. Elle me répondis prestement qu?elle avait envie de faire les boutiques en ville et me demanda de la déposer en voiture. Je le fis volontiers et parti ensuite à mon travail. Habituellement, Chantal ne sortait pas comme cela d?un coup de tête pour faire les boutiques, d?autant plus dans une tenue soignée. En rentrant le soir je la retrouvai le chemisier sorti de la jupe lui demandai si sa tournée des magasins s?était bien passée et elle me répondit que elle avait passé une bonne après-midi. Le soir une fois sur l?oreiller, elle finit par me dire que en fait elle était allée à un rendez-vous avec un homme avec qui elle avait dialoguer sur le net et me raconta tout de cette rencontre :

— En fait quand tu m?as déposer je suis aller directement dans un café où un homme avec qui je dial. sur le net désirait me rencontrer et pour ma part je me suis vêtue de façon à savoir si je plaisait. Il me complimentait sur mon physique et cela ne me laissait pas indifférente au point que malgré moi je sentis ma culotte se mouiller tout d?un coup. C?est une fois dans sa voiture pour me ramener que il a pu apprécier vraiment la vue de mes cuisses car j?aie volontairement retrousser un peu celle-ci et sa main s?est posée sur sa ma cuisse me caressant par dessus le collant et j?aie beaucoup appréciée et je voyais bien une belle bosse se former dans son pantalon. Arrivés une fois devant l?immeuble de chez nous il est descendu pour m?ouvrir la porte et là il a du voir à loisir ma culotte sous mon collant et je l?entendis me dire qu?il avait envie de moi. J?avais envie aussi à cet instant qu?il me prenne mais j?appréhendais que tu ne reviennes plus tôt alors qu?il se trouve chez nous et me que je me donne à lui.

Nous étions dans le lit, nus tous les deux et alors que je caressais ses grosses lèvres bien mouillées et glisser un doigt dans le fourreau de sa chatte :

— Ma chérie, tu es trempée, on dirait bien plus excitée que à l?accoutumée. C?est cette rencontre ?coquine? qui te fait tant mouiller ?

— Et toi mon chéri, on dirait aussi que cela t?excite (Glissant ma main vers ma queue bien bandée)

Pour toute réponse je vins me placer entre ses cuisses et mon gland n?eu aucun mal a faire entrer mon gland et à glisser à fond ma queue tendue. Tout en la ?besognant? je lui posais les questions suivantes en parlant de cet inconnu pour moi qu?elle avait rencontré :

— Tu aurais aimé qu?il te prenne, te fasse l?amour, qu?il te baise ?

— Oui mon chéri et si ce jour je n?avais pas appréhendé que tu puisses rentrer plus tôt et nous surprendre je crois que à cette heure il m?aurait déjà pris la chatte.

Chantal mouillait encore plus sous mes mots et sans les toucher je voyais ses tétons s?ériger et ses larges aréoles brunes devenir granuleuses.

— Et toi mon chéri, tu aimerais que je me retrouve nue devant lui, qu?il me pelote les seins, me suce les bouts et qu?il me baise la chatte ?

J?étais fortement excité déjà à imaginer le fait que elle avait mouiller sa culotte et s?était aller à se laisser caresser les cuisses que je lui glissai à l?oreille tout en la pénétrant profondément :

— J?aimerais non seulement qu?il te baise mais aussi que tu le suces comme tu sais si bien le faire avec moi mas tu gardes ton petit trou intact.

— Tu sais bien que je ne suce que toi

— Et bien pour une fois tu suceras une autre queue que la mienne et il ne sera pas contre à te lécher la fente et le clito

— Oui j?aimerais qu?il me lèche la chatte, tu sais bien que j?adore sentir une langue sur ma fente et surtout me faire lécher le clito ce qui me fait souvent jouire.

D?un coup, nous sommes partis tous deux dans une jouissance extrême et tandis que j?inondais sa chatte de mon sperme, Chantal a attiré ma bouche sur la sienne et m?a rouler une pelle, mélangeant avec fougue sa langue à la mienne tandis que je sentais que de son côté elle jouissait fortement et je peux le dire car je sentais ses ongles griffer mon dos.

Après avoir repris nos esprits, nous étions tendrement enlacés à se bécoter, Chantal me dit :

— Ca me coule entre les fesses tant tu m?as inondé la chatte

— C?est que tu m?as tellement excité avec ton histoire et j?imaginais même que je te voyais te faire prendre par ce mec, que tu prenais sa queue bien en bouche pour le sucer à fond. Et toi ma chérie tu pensais à quoi pour jouir aussi fort ?

Un court silence puis elle me répondit :

— Comme toi, qu?il me baisait et surtout que sa tête se trouvait entre mes cuisses et me léchait le clito.

  Chantal me demanda :

— Je sais que il a envie de moi et si un jour je le rencontre à nouveau même par hasard, qu?il me propose de baiser et que je cède ?

— Tu feras comme tu veux ma chérie et je ne fis aucun autre commentaire.

Quelques jours passèrent sans reparler de cela entre nous, pour ma part j?avais presque oublier et cela me paraissait un fantasme de ma bien-aimée quand BENI pour moi ce jour où je rentrai plus tôt que prévu à la maison vers les 18 h. Je glissai ma clé dans la serrure mais ne put ouvrir la porte et je pensais que Chantal avait omise de retirer la clé d?autant plus que cette serrure faisait défaut. Je sonnai donc en m?attentant à ce que ma chérie vienne m?ouvrir, ce qui fut le cas, mais surpris l?un et l?autre, elle de me trouver là à cette heure et moi de la trouver vêtue de sa robe noire sans manches qui s?ouvrait par le dos à l?aide d?une longue fermeture éclair. Je fus sur le coup étonné de sa tenue et elle encore plus de ma venue. Chantal paraissait plus que embarrassée de mon arrivée impromptue et finis par me dire qu?elle n?était pas seule. Elle me dit juste que il était là et je crus comprendre que elle parlai du mec de sa rencontre en ville mais je ne lui laissai point le temps d?en rajouter plus et lui dit simplement :

— Tu ne dis rien à mon propos de ma personne et je suis juste un simple copain pas ton homme.

Chantal me devança et je fus face à un mec assis dan le canapé pour moi d?un physique commun et deux verres sur la table avec une bouteille d?apéritif.

Chantal me présenta cet homme comme Christian et comme elle hésitait à mon encontre je rétorquai à cet étranger pour moi que j?étais un simple copain de Chantal sans plus.

Elle me proposa un verre, ils ne devaient pas en être à leur premier je pense et je me trouvais face à eux qui étaient assis côte à côte sur le canapé. Ce qui pouvait me permettre de voir que ma chérie portait des bas auto-fixants car assise sa robe remontait assez haut sur ses cuisses. J?arrivai même à distinguer sans être vraiment sûr qu? elle portait un string sous sa robe. Je commençai à discuter avec ce Christian en lui demandant comment il avait connu Chantal

— Par le biais de Internet, nous avons pas mal dialoguer puis nous nous sommes rencontrés une fois dans un café.

— Elle ne vit pas seule je crois, elle a un homme dans sa vie ?

— Oui mais il ne sait rien et puis c?est juste physique car je suis venu ce soir parce que demain je change de région et nous nous ne nous reverrons plus.

— Donc c?est juste une rencontre amicale ce soir pour vous deux et par la suite vous pourrez dialoguer par Internet.

— Amicale oui mais aussi de désir charnel, j?ai envie de Chantal et je pense que elle aussi a envie comme lors de notre première rencontre, mais elle avait peur que son homme arrive plus tôt que prévu. Je préfère là être en compagnie d?un simple copain que de son chéri.

Pour savoir si vraiment ma chérie ne m?avait pas raconté d?histoire lors de leur 1 ère rencontre je poussai le toupet à lui demander ce qui s?était passé et sans aucune gêne il me répondit :

— Au café nous nous sommes vus et Chantal m?a plu de suite, lorsque j?ai commencé à poser ma main sur cuisse et à la caresser elle ne m?a pas repousser et puis j?aime son côté exhibe car en la ramenant elle a d?elle même retrousser sa jupe pour me dévoiler ses cuisses et même sa petite culotte sage quand je lui ai ouvert la porte de la voiture pour descendre.

C?est là que je demandai à Chantal de me montrer où se trouvait les toilettes et elle m?accompagna pour me montrer où ceux-ci se trouvaient comme si je ne connaissais pas les lieux et elle me dit en chuchotant :

— Tu as toujours envie qu?il me baise ?

— Tu veux dire qu?il te baise, te lèche la chatte et que tu lui suces la queue ?

— Je dois vraiment le sucer ?

— Tu connais déjà ma réponse chérie

Elle est revenue au salon et moi peu après.

Tandis qu?il me parlait, Chantal reversait une dose d?apéritif à chacun et l?ambiance commençait à chauffer du moins pour eux deux car ce Christian posa sa main sur la cuisse de Chantal et se mit à la caresser tout en remontant sa robe dévoilant la peau nue au dessus de la lisière des bas. Puis glissant sa main dans le dos de Chantal, il avait du faire glisser la fermeture éclair de la robe car celle-ci se relâcha par le devant et il tira sur le devant faisant glisser le tissu pour dévoiler ses seins aux tétons déjà dressés et gonflés de désir et la fit se lever pour que la robe tombe totalement à terre. Chantal ne portait que son string et ses bas.

Malgré tout je l?entendis chuchoter à l?oreille de ma chérie :

Cela te gêne de te montrer nue et plus alors que ce copain est là ?

Je fus assez surpris de sa réponse quand elle répondit :

— Non tu peux continuer j?aie envie et il peut regarder et même se branler si il veut.

Je regardais sans faire de commentaires et il eut vite fait de faire glisser le string pour découvrir la chatte de Chantal qu?il investit aussitôt d?un doigt tout en commençant à prendre son téton dans la bouche et à le mordiller. Ma chérie ne restait pas inactive, d?elle même elle ouvrit le pantalon de son amant et le baissa aux chevilles ainsi que son slip pour libérer une belle queue bien dure qu?elle pris dans sa main pour commencer à la branler par des vas et viens décalottant un gland luisant. Ma chérie semblait ne put faire attention à ma présence quand Christian la reversa sur le canapé cuisses largement écartées, chatte ouverte et qu?il se glissa entre ses cuisses pour commencer à lui lécher ses grosses lèvres et enfin son clito, chose qu?elle n?avait pas demander et elle se tirait sur les tétons chose que je connaissais quand je posais ma bouche sur sa chatte, ce qui lui donnait encore plus de plaisir. Après l?avoir faite jouir une première fois par sa langue par sa langue, Christian lui présenta sa queue aux bords de ses lèvres en souhaitant se faire sucer. Chantal me regarda et je lui fis un signe de la tête comme quoi elle devait le faire ; avec ses lèvres elle décalotta le gland de son amant et commença a par lui lécher le gland avant de prendre sa queue en bouche. Trouvant qu?elle n?y mettait guère de c?ur à l?ouvrage je lançai juste à l?insu de Christian :

— Peut être qu?une petite claque sur les fesses lui ferait mieux faire ( Dis je d?un air plaisantin)

Ce dernier ne demanda pas son reste et je le vis claquer les fesses de Chantal sans lui faire mal mais de façon à ce que la main s?abattait sur son cul elle le suçait plus fort et plus profondément encore. J?entendis alors Chantal dire voir ?supplier? son amant de la prendre et ce dernier devait bien se retenir car il l?a mis aussitôt sur le dos lui écartant les cuisses et la pénétra profondément. Je voyais les couilles de son amant battre contre les fesses de la chérie qui prenait encore du plaisir et le premier à jouir fut Christian qui se vidait dans la chatte de ma chérie. Pour ma part je bandais ferme dans mon pantalon et je restais stoïque bien que la situation m?excitait au plus haut point et c?est que Christian se rhabilla alors que Chantal restait nue avec ses bas que ce dernier dit :

— Je dois à présent y aller ma chérie, on ne se reverra plus pour du physique mais on pourra toujours dialoguer, tu m?as comblé et j?espère que je t?ai bien donner du plaisir. C?était super pour moi et pour toi ? tu sais que tu as faites ton homme cocu ?

— Oui je sais que mon homme est cocu à présent et je ne pourrai lui cacher comme quoi j?aie baisé avec un autre homme et j?aie jouie très fort et comme on ne se reverra plus puisque tu dis que tu pars je vais te faire un cadeau. Chantal lui donna non seulement son string porté mais posa ses lèvres sur les siennes et entrepris de lui rouler une pelle tout en ouvrant à nouveau sa braguette et sa main se glissant dans le pantalon pour sortir une verge molle et contre toute surprise je la vis prendre cette que molle dans sa bouche et lui tailler une pipe. Il n?était pas en reste et arriva aisément à bander dans la bouche de ma chérie et à se vider dans cette dernière. Chantal avalait son sperme, je ne savais pas si il était abondant ou pas. Une fois Christian sorti, je l?attrapais par la taille et lui demandai si elle avait été contentée.

D?un air ravie à cause se don apéro un peu trop arrosé et de son envie de sexe, je la fis mettre à quatre pattes en lui disant :

— Tu m?as non seulement faite cocu devant moi mais aussi à présent tu me dois quelque chose

— C?est ce que tu voulais qu?il me baise et que je le suce ?

— J?avais juste dit ? tu fais comme tu veux ? mets toi en levrette

Chantal semis aussitôt à quatre pattes sur le sol tandis que j?ôtais pantalon et slip ; la queue dressée et dure et je lui pénétrai la chatte pour récolter sa mouille et le sperme de son amant. La queue bien huilée je lui écartai les fesses et posai mon gland contre sa rondelle entre ses fesses. Chantal me dit non tu sais bine que je n?aime pas par là

— Après ce que je viens de voir je crois que tu n?as pas le choix ma chérie

Et je poussai mon gland entre ses fesses pour lui pénétrer le cul entièrement et je me vidai vite dans ses entrailles tant le conduit était serré.

A présent Chantal était toute à moi.

marco73.marco@caramail.com

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire