Histoires d'inceste Histoires de sexe arabes Histoires de tromper

comment je me suis découverte – Chapitre 14

comment je me suis découverte - Chapitre 14



Je finis ma démonstration avec difficultés. Jessica me fait signe de la rejoindre. Je m’approche

-déjà il y a une bonne nouvelle c’est que tu suis le rythme, mais tu bouges comme un mec. Je remets la musique et nous dansons ensemble. Ce que les hommes aiment voire c’est une croupe qui ondule et des bras qui bouge avec légèreté et grâce. Pense que tu es en train de faire l’amour et que ton amant est dans ton dos, les mouvements sont les mêmes.

Elle met en marche son smartphone et se colle derrière moi. Elle pose sa main sur mon ventre et commence à bouger son bassin d’avant en arrière, puis de droite à gauche et enfin en faisant des rotations. Nous passons tous le morceau comme cela. Elle change de musique, se mets face à moi, prend mes mains et nous recommençons avec en plus des mouvements de bras. Jess me fait bouger comme cela pendant une heure jusqu’à ce qu’elle soit contente des mouvements de mon bassin.

-parfait ma belle, maintenant tu dois t’entrainer tous les matins, je t’ai fait une liste de chanson avec le rythme adéquat pour perfectionner ton déhancher, tu n’as qu’à les télécharger son ton téléphone.

-merci pour ton aide Jess

-de rien Patrick sera content de te voir bouger comme cela.

-j’y vais, à bientôt

Je la raccompagne et nous nous faisons la bise. Il est déjà tard et pour un 25 décembre la journée a été particulière dense. Je suis exténuée et je m’écroule dans le canapé devant la télé. Patrick vient s’asseoir à côté de moi.

-c’était bien ?

-oui c’était sympa, j’espère pouvoir te faire une démonstration très vite

-tu feras à mon anniversaire

-super j’ai encore 8 jours pour m’améliorer

-tu va aller te préparer pour notre soirée, le traiteur nous livre dans 2 heures

-et tu me veux comment ?

-tout es sur le lit, tu me rejoins à 19h

Il me reste 2 heures pour me préparer, je ne dois pas perdre de temps. Je l’embrasse et rejoins la chambre. Patrick a mis des paquets sur le lit que je me fais un plaisir d’ouvrir fébrilement. Il y a un ensemble de lingerie rouge très foncé, presque bordeaux, avec le string, le soutiens gorge et un serre-taille en dentelle sans jarretelle. Dans un deuxième sachet il y a une paire de Dim up couleur chair avec une large bande de dentelle.

Ensuite je trouve une boite avec une paire d’escarpin noir brillant avec un talon plus haut que ceux que j’ai l’habitude de porter depuis une semaine, je pense que le talon doit faire 10 cm. Je trouve une robe noire sans manche, type patineuse, moulante en haut avec un jolis décolleté et évasée en bas. Je ne connais pas encore sa longueur, je verrais en la passant. Tout est vraiment classe, jolis et sexy. Enfin il y a un gilet en dentelle rouge.

Direction la douche, je me lave le corps, les cheveux et la chatte pour être parfaite pour mon homme. Je passe un peignoir et je commence par me sécher les cheveux, puis je commence mon maquillage. J’insiste un peu plus sur les yeux et je trouve un rouge à lèvre de la couleur de ma lingerie. Le visage que je vois dans le miroir me plait. Il est déjà 18h30, il me reste à m’habiller.

Je mets le string et le soutiens gorge, j’installe les crochets du serre-taille sur mon ventre et je le fais tourner dans mon dos en faisant attention à mon piercing. J’enfile les bas avec quelques difficultés à cause de mes nouveaux ongles. Par chance je ne les ai pas filés. Je mets mes chaussures, je me lève et je me sens vraiment plus haute, je fais quelques pas dans la chambre pour trouver mon point d’équilibre. Je me regarde dans le miroir en pieds et me trouve jolie.

Le serre taille fait une démarcation entre mes hanches et mon buste, et je m’aperçois que ma toison pubienne est bien visible à travers la dentelle très ajourées du string. Je réajuste mes bas pour qu’ils soient à la même hauteur sur chaque cuisse. J’enfile la robe et je remonte la fermeture dans le dos. Je suis prête. Je vérifie ma coiffure et mon maquillage.

La robe m’arrive juste au-dessus du genou, elle marque bien ma taille et j’ai un super décolleté pigeonnant. J’enfile le gilet qui couvre mes bras et mes épaules ; il descend jusqu’à ma taille. Je sors de la chambre et rejoins le salon où m’attend Patrick. Il porte un costume croisé noir avec une cravate. Il est très classe. Il me prend la main et me fait tourner, ma robe se soulève.

-tu es très jolie ma belle

-tu es pas mal non plus

Il me verse une coupe et en prend une pour lui. Nous trinquons.

-ce soir c’est fête tu as le droit au champagne

-merci pour ce verre et pour tous ce que tu me fais vivre. Je me sens tellement bien.

Il pose nos deux coupes et me prends dans ses bras

-merci pour tous ce que tu m’apportes

Il me prend la bouche et nous nous embrassons avec fougue et tendresse. Ces mains passent sous ma robe, remonte le long de mes cuisses et atteignent mes fesses. Un frisson de plaisir parcourt mon dos et je me cambre comme un reflex pour mieux sentir ses mains chaudes sur mon cul. Patrick abandonne mes fesses à regret et nous reprenons nos verres.

Il me laisse quelque instant et reviens avec plein de paquet.

-joyeux noël ma belle !

-merci mon chéri, au pardon, j’espère que le mot ne te gêne pas ?

-non j’adore, aller déballe tes cadeaux

-mais moi je n’ai rien pour toi

-si toi, je te déballerais tout à l’heure !

C’est lui qui me tends les paquets les uns derrières les autres. Je découvre beaucoup de lingerie, des bas et des chaussures, quelques jupes et robes, et du maquillage.

-on va manger et tu ouvriras le reste après

On passe à table et je déguste le foie gras, le saumon fumés, le magret de canard, cela fait 4 jours que je ne mange que de la salade et des produits hyper protéinés.

-en discutant avec toutes les personnes que tu as côtoyé ces derniers jours, j’ai été super content de savoir que tu t’impliquais complètement dans tous ce qu’il demandait

-pour être franche avec toi, je le fais à la fois pour te faire plaisir et pour me faire plaisir

-comment cela ?

-je veux t’offrir et m’offrir à tous ce que tu veux parce que ce que tu me fais vivre est extraordinaire, ensuite je découvre au fur et à mesure de mes transformations, que ce que tu me fais devenir, est ce que j’aurais faire faire à ma femme dans mon ancienne vie.

-c’est intéressant ce que tu me dis, si je comprends bien tu veux dire que mes fantasmes doivent être les même que les tiens 

-oui j’en ai de plus en plus la conviction, mais je ne te cache pas que cela me fait peur

-il n’y a pas de raison, pourquoi avoir peur

-parce que je pense que mes fantasmes sont très, plutôt trop hard

Un sourire coquin vient d’apparaitre sur le coin de sa bouche, alors que moi je sens que je rougie de ce que je viens de dire. Il ne continue pas la conversation, mais se lève et viens vers moi. Il me tend la main pour que je me lève.

-je vais commencer à ouvrir mon cadeau

Il m’enlève mon gilet. Il passe dans mon dos. Je sens la fermeture de la robe qui se baisse. Il la prend au niveau de chaque épaule et la fait descendre. Il se recule. Je sens qu’il m’observe. J’ai chaud. Il se colle dans mon dos et passe ses mains sur mon ventre. Patrick colle sa bouche à mon oreille.

-tu es splendide ma beauté. Fait un pas en avant pour dégager ta robe.

Je luis obéis. Il ramasse ma robe. Il m’aide à enfiler mon gilet. Il repasse devant moi, pose un baisé sur ma bouche. Il met "Careless Whisper" de Georges Mickael sur les enceintes Bluetooth. Il s’assoie.

-montre-moi ce que tu as vus avec Jess cet après-midi

-j’ai encore beaucoup à apprendre

-sans doute mais je veux voir comment tu bouges ta croupe

Je me mets face à lui et je commence des mouvements de bassin comme elle me l’a appris. Je ferme les yeux et me laisse emporter par la musique. Je m’approche de sa chaise, il essaye de m’attraper, je le repousse avec un clin d’il. Je me retourne pour qu’il voit mon cul bouger pour lui. je relève les pans de mon gilet pour faire apparaitre mon string. Je me laisse guider par le rythme des sons de la Soul.

La chanson s’arrête et on passe sur un rythme plus lent, comme un slow.

-regarde dans quel état tu me mets !

Je me retourne. Patrick a sorti son sexe et se caresse en me regardant dans les yeux. Sa belle bite est au maximum de sa forme et elle me fait envie. Je me mets à 4 pattes et j’avances vers lui en ne le lâchant pas du regard. Arriver au niveau de son entre-jambe, je donne des coups de langue sur son gland, je fais tourner ma langue tout autours de morceau de chair que je veux en moi.

Je sers mes lèvres et je me positionne sur le haut de sa bite. J’ouvre ma bouche au fur et à mesure que je la gobe, je le décalotte au passage du gland et je continue ma descente jusqu’à avoir mon nez dans son pubis. Je respire le parfum de mon mâle, je suis excitée, je mouille.

-oh c’est trop bon, suce ma belle

Je commence des vas et viens sur sa bite. Il attrape mes cheveux et imprime la cadence des mouvements de ma tête. Je l’entends gémir à chaque fois que j’avale son membre. J’ai la chatte en chaleur, j’ai besoin le sentir en moi. Nous sommes en phase, il me prend les épaules pour m’aider à me relever, me retourne, me tire vers lui. J’écarte les cuisses pour que mon cul s’approche de son bassin. Il repousse mon gilet vers la gauche, mon string est écarté et je sens deux doigts humides fouiller ma chatte.

-tu es mouillée comme j’aime, tu as envie de ma queue ?

-oui j’ai envie de ta queue

Je descends ma chatte vers sa queue. Il l’a guidé vers l’entrée de mon intimité. Quand sa bite est placée au bon endroit, il prend mes hanches pour faire pénétrer son pieux en moi. Je suis tellement chaude et excitée, que ma chatte gobe son sexe d’un coup. Je pousse un gémissement de plaisir et de surprise. Je me retrouve assise sur lui avec sa bite au fond de moi.

-ouah, tu es super chaude et ouverte ma salope

-oui mon chéri, je voulais que tu me baises

Je me suis sentie bien dès que son membre est rentré en moi. J’en avais tellement envie. Je suis faite pour me faire prendre la chatte. Je suis dans un sentiment de contentement extraordinaire. Je monte et descend sur lui, il m’aide avec ses mains sur mes hanches. Quand j’ai pris le rythme qu’il veut, ses mains attrapent mes seins et les malaxent avec force. Je gémis à chacune des pénétrations en moi.

-relève toi ma belle

Je lui obéis à contre cur et libère sa bite de ma chatte. Il se lève et me colle à la table. Il écarte mon cul et me pénètre d’un coup. Quelle sensation.

-oui défonce moi

Il prend mes hanches et besogne ma chatte de longues minutes. Je n’arrête plus de pousser des cris de plaisir couvert par les siens. Quand il est sur le point de me remplir la chatte avec son sperme, il fait une pause et me donne un paquet. Je l’ouvre comme une automate avec toujours sa bite qui fait ses vas et viens si bon en moi. J’y trouve une espèce de plug avec une cristal rouge.

-c’est un rosebud ma salope, tu le porteras à ma convenance, cela décorera ta chatte.

-je ferais ce que tu veux

Il accélère ses mouvements, je sens bite gonfler. Il s’arrête au fond de ma chatte et il crie sa jouissance. Après s’être vidée complètement en moi, il sort son sexe et le remplace par le cadeau que je viens de déballer. Il rentre très facilement.

-te voilà décoré pour la fin de la soirée.

Je découvre une nouvelle sensation. Ce n’est pas la première et sans doute pas la dernière avec lui. Il remet mon string en place ainsi que mon gilet. Il m’aide à me redresser et m’emmène à ma chaise. Il m’aide à m’asseoir.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire