Histoires d'inceste Histoires de sexe sœur Histoires de sexe voisins

decouverte – Chapitre 1

decouverte - Chapitre 1



Depuis quelques temps j’avais une profonde envie de savoir si j’étais vraiment bi. Percé aux deux tétons j’adore le sexe.

J’allais donc sur les chats homo et cherchais un amant, je souhaitais qu’il soit à ma convenance c’est à dire fin et long pour la première fois.

Je pratiquais la sodomie avec des godes depuis 5 ou 6 mois et mon préféré était un long et fin qui allait buter au fond de mon cul. J’adorais m’enfiler après une bonne toilette et le sucer quand il sortait de mes entrailles.

Un jour je rencontre Gilles sur un chat AOL ’entre mecs’, nous nous retrouvons en webcam et il me plait. Il habite à une vingtaine de kilomètres de chez moi.

Il me propose un deal, je me remets complètement entre ses mains et il fera de moi ce qu’il veut. Le lieu de rendez-vous est une petite fermette dans la périphérie de Toulouse le weekend-end suivant le samedi soir.

Dès le vendredi, j’étais particulièrement excité. Le samedi après-midi, je me rasais intégralement, me pomponnais et me faisais un lavement profond.

Vers 19h je m’habillais, jean blanc, chemise blanche, deux anneaux à chaque téton et un string blanc.

Vers 20h je partais vers mon rendez-vous très excité mais aussi anxieux.

J’arrivais donc à la fermette et un homme baraqué m’attendais, ’salut Franck, salut Gilles’ il me dit: si tu avances tu acceptes de te laisser complètement entre mes mains et je te bande les yeux ou alors tu fais demi-tour, j’avançais, il me bandait les yeux.

J’étais maintenant complètement sous sa dépendance, il me guida vers une pièce où il faisait bon, un feu crépitait, Pour la première fois il me toucha, il m’ouvrit la chemise et son sifflement confirma qu’il était agréablement surpris par mes piercings.

Il m’enleva ma chemise et défit la ceinture de mon pantalon, celui-ci tomba a mes pieds, je tremblais comme une feuille.

Il me prit la main et m’accompagna vers une table basse recouverte d’un drap ou d’une bâche. Il m’y allongeât. Quand je fus couché, il m’enduisit d’huile odorante, il me fit me retourner et m’en versa dans l’anus, puis il me remit sur le dos. Il me toucha la bouche avec son sexe, je l’ouvris et pris à pleine bouche cette queue qui sentait bon, elle était très fine mais longue. Je le suçais depuis un petit moment quand je sentis une main puis deux me caresser, tirer sur mes anneaux et une bouche me sucer, j’en conclu que Gilles n’était pas seul, Deux hommes pour moi super. Bientôt Gilles me prit la main et me mit un sexe de belle taille dans celle-ci (et de trois) puis ce fut l’autre main qui eut la même charge 4hommes l’affaire se corse!!! Gilles me lâcha la bouche tout de suite remplacé par une autre queue, rapidement son propriétaire se retira de ma bouche et m’éjacula sur le ventre. Ce fut comme un signal, un autre prit sa place et on me remonta les jambes, j’avais ainsi le cul ouvert,

Je commençais à fister celui que j’avais en bouche et mes doigts entraient comme dans du beurre, bientôt ma main entière fut dans son cul et il redoubla de violence me baisant la bouche.

Gilles commença alors à m’enculer doucement puis ne trouvant pas de résistance plus violemment, il m’enfonça toute sa queue dans le cul, je le sentais cogner au fond de moi. Au bout d’un petit moment il se retira et m’éjacula sur le ventre il fut tout de suite remplacé par un autre aux attributs plus conséquents, il me baisa très violemment et je pris un putain de pied, il fut ensuite remplacé par une queue énorme qui me remplit le trou et m’agrandit encore le passage. Je fus pris ainsi 6 fois, j’avais le cul en compote.

Quand le dernier eut éjaculé sur mon ventre, ils me roulèrent dans le drap et me sortirent dehors, ils me firent m’allonger à plat ventre sur un banc tout en me pelotant et en tirant sur mes piercings.

Je sentis une langue râpeuse me lécher le trou, s’y frayer un chemin, c’était divin. Puis je sentis rapidement un corps chaud me monter sur le dos et une queue essayer de m’introduire. Gilles la guida et d’un coup sec elle prit possession de moi le nud grossissais de plus en plus et je sentais un liquide chaud m’envahir c’est à ce moment là que j’ai éjaculé ils retireraient vite le chien afin que nous ne restions pas bloqués et me ramenèrent à ma voiture, j’étais épuisé rempli et heureux. Ils m’obligèrent à rentrer chez moi sans me laver, dégoulinant des frasques de la nuit. Je m’endormis de suite sans me laver voulant rester dans cet univers de débauche.

Je suis maintenant à la disposition de mon maître de ses amants et maitresses.

Si mon corps vous intéresse écrivez moi, il sera peut être à vous [email protected]

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire