Histoires d'inceste Histoires de baise

Gangbang à l'aveugle – Chapitre 1

Gangbang à l'aveugle - Chapitre 1



Vous ayant raconté jusqu’à présent des histoires vécues durant les dernières années (il en reste beaucoup que je publierais au gré du temps), je ne pouvais tenir et voici ce que nous avons fait hier.                                                                          _________________

 Un fantasme me taraudait depuis longtemps et j’en avais déjà parlé à ma chérie qui restait hésitante.

Il y a 3 semaines elle a enfin accepté.

Ce fantasme était de la voir totalement offerte à 5 hommes, les yeux bandés et les mains attachées derrière elle.

Ne voulant pas mettre de petites annonces concernant ce désir, c’est à la lecture d’annonces sur différents sites que j’ai choisi les participants.

Mes critères étaient les suivants:

A) Je ne voulais (et elle n’acceptait) que des hommes de 60 et plus.

B) Pas de minces.

C) Être très vicieux, mais respecter nos limites.

D) Accepter de verser une participation de 100 euros pour la location de la chambre d’hôtel et les boissons.

 Je les ai rencontré tous les 5 ensemble afin qu’ils fassent connaissance et qu’il n’y ai pas de "timidité" lors de la soirée.

                                        Hier, vendredi 18 novembre 2016 à 21 h 00.

                                        —————————————————

 Ma chérie et moi sommes arrivés à l’hôtel vers 20 h 45 afin de la préparer. En effet, je voulais qu’elle sois prête dés leur arrivée. 

Elle s’est déshabillée, ne gardant qu’un collant et sans rien dessous. Je lui ai bandé les yeux (et croyez-moi il lui était impossible de voir quoi que ce soit !) puis, changeant l’idée de départ, je lui ai attaché les bras et les jambes à chaque extrémités du lit. Elle avait défense de parler tout du long de la soirée, seuls ses gémissements et éventuels cris de plaisir étaient autorisés.

Le premier est arrivé, suivit 2 minutes après du second et du troisième ensemble. Le quatrième arriva peu après et nous avons dû attendre 10 minutes pour le cinquième.

Je vous les décris sommairement:  

Âges: 59, 62, 66, 66 et 71.

Tous en surpoids, mais celui de 62 énorme ( 1 m 75 et 114 kg).

Comme prévu avec eux, j’ai ouvert la séance "pelotage". C’est à dire qu’ils pouvaient tout toucher et tout faire, mais uniquement avec les mains dans un premier temps.

Très vite je me suis rendu compte que les jambes attachées de ma coquine ne permettaient pas facilement toutes les palpations. Je leur ai donc donné toutes libertés en défaisant les liens.

Nos invités en furent heureux et en profitèrent. Tandis que un s’étant placé debout au-dessus d’elle lui levait les jambes à la verticale, deux autres lui donnaient la fessée et un a introduit un doigt dans son petit cul. J’écris "un", mais il est vite passé à deux doigts ! Le cinquième lui avait mis son sexe dans sa bouche et elle le suçait de son mieux.

Si elle ne pouvait parler, eux en avaient tous loisirs. Et (à ma demande) ils commencèrent à l’invectiver de tous les adjectifs grossiers qu’ils connaissaient.

" SALOPE, PUTAIN, GROSSE TRUIE, SUCEUSE DE BITES, LECHEUSE DE CUL, …".

Toujours à ma demande, ils lui crachaient sur tout le corps, visage et bouche compris.

Après un certain temps de ces jeux, j’ai détaché une main à ma salope et elle a eu facilité de se mouvoir et de prendre les positions que ses amants d’un soir souhaitaient.

Ce fut phénoménal !!!! Tous ses orifices étaient occupés en même temps et, à certains moments, sa bouche contenait 2 sexes. 

J’étais assis, contemplatif de ce scénario dont je rêvais depuis si longtemps.

J’avais envie de me branler, mais je savais que j’aurais craché en moins de 10 secondes tellement c’était jouissif comme spectacle.

Difficile de tout vous décrire, mais tous l’ont baisée, sodomisée et souillée.

J’écris "souillée" car, une fois qu’ils furent tous vidés de leur semence et un peu détendus, j’ai glissé un grand plastique sous ma putain, lui ai rattaché la deuxième main ainsi que les jambes, et ils ont quelque peu uriné sur elle. Sur l’entièreté de son corps et son visage.

 Tandis que, tour à tour, ils se lavaient dans le petit coin réservé à cet effet, je me suis mis debout au-dessus de ma putain et me suis masturbé.

Comme prévu je ne fus long à venir et mon miel s’écrasa sur elle. Je la voyais essayer de sortir la langue le plus possible afin de ramasser un maximum de ce qui lui inondait le visage. Alors, moi aussi j’ai uriné sur elle en lui donnant ordre d’ouvrir la bouche. 

J’y allais par petits jets, afin qu’elle puisse en avaler un maximum.

 Les gars s’en sont allés et, elle et moi, avons pris un bain sur place.

En revenant chez nous, nous avons discuté et échangé notre vécu de cette soirée.

Je suis un homme heureux et comblé, ma vilaine petite pute veut (oui, ELLE veut) que nous recommencions ce genre de partouze.

 

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire