Histoires de sexe à l'école Histoires de sexe français Histoires de sexe viol

Humilié par ses collegues de travail – Chapitre 2

Humilié par ses collegues de travail - Chapitre 2



Daniel arrive chez lui tout penaud.

Rachel, dans une tenue vestimentaire plus que limite, est d’une beauté à coupé le souffle.

Chance à ceux qui peuvent profiter d’elle.

-Tu es bien triste, mon chéri, dit-elle.

-J’ai été humilié comme jamais, se plaint Daniel. Regarde dans quel état je suis. Ils ont abusés de moi.

Il se déshabille, et montre ses fesses à sa femme, qui met une main devant sa bouche, pour ne pas éclater de rire.

-Oh mon chou, tu es tout rouge. Tu veux que je passe au bureau demain, je vais leur montrer de quel bois je me chauffe.

Le lendemain, il est quatorze heure, lorsque Rachel décide d’aller rendre visite à Carole, la chef du personnel ou travaille son mari.

Elle est vêtue d’une façon qui attire l’attention.

Minijupe, petit haut, et escarpin. Une bombe.

Elle se rend directement dans le bureau de Carole.

-C’est quoi cette façon de traiter les employés, dit Rachel d’un air sévère. Vous voulez que je vous en donne une moi de fessée devant vôtre personnel. Vous lui avez quoi à mon mari? Ses fesses étaient toute rouges, de même que ses couilles et le bout de sa queue.

-Oh là, calmez vous, répond Carole, c’était pour rigoler.

Au début, il était d’accord, il avait qu’à se défendre.

C’est pas la peine d’être costaud comme il est. Quand à la fessée, attention.

Rachel n’a pas entendu les deux employées qui viennent d’entrer.

Les deux filles attrapent chacune une jambe de Rachel, et la décolle du sol. Pour se maintenir en équilibre, elle est obligée de passer ses bras autour du cou de ses agresseurs.

Ses cuisses sont largement ouvertes, laissant apparaitre un string rouge.

Rachel se débat pour essayer de se dégager, mais elle est tenue fermement par les deux filles.

-Connasses, gronde Rachel, lâchez moi, vous avez compris.

Carole prend des ciseaux dans le tiroir du bureau, et s’approche de Rachel. Elle lui enroule la minijupe autour de la taille, et coupe les deux côtés du string.

Rachel se retrouve l’entre jambe à découvert. Carole retourne à son fauteuil.

-Avancez que je m’amuse avec elle, ordonne Carole, mettez la toute nue.

-Qu’est-ce-que vous allez me faire, demande Rachel.

-Tu vas aimer, répond Carole, tu vas voir.

Elle glisse un doigt entre les lèvres offertes, les caresses.

-Arrêtez, je ne suis pas une gouine, dit Rachel.

-Tu vas le devenir, reprend Carole.

Avec deux doigts, elle décalotte le clitoris, et l’excite avec un ongle. La fente de Rachel commence à s’humidifier.

Carole met un peu de mouille sur son majeur, et le fait tourner sur le petit organe.

-Tu mouilles ma salope, remarque Carole, tu commence à te régaler, hein?

-Oui putain, comme vous me doigtez, gémit Rachel, vous n’arrêtez pas, s’il vous plait.

-Mettez la à genoux, les filles, dit Carole, jambes bien écartées que je la chatte. Je veux l’entendre crier cette pute.

-Oh, que vous me faites du bien à ma petite minette, ha..ha

je joui, allez-y oui..oui..

-Tu vois bien que c’est bon, sourit Carole. A partir d’aujourd’hui, je veux te voir une fois par semaine, minijupe, sans rien dessous, c’est clair?

-Je ferai ce que vous voulez, soupire Rachel.

Carole appuie sur le clavier du téléphone.

-Tout le monde dans mon bureau.

Rachel est toujours à genoux, inclinée en arrière, en appuie sur ses mains.

C’est Marc qui arrive le premier.

-Tiens, mais c’est la nympho de l’autre tapette, dit-il.

Il se déshabille vite fait, et enjambe la poitrine de Rachel. Il l’a maintient par la nuque, et lui trempe sa queue en érection dans la bouche.

-Vas-y, mon trésor, turlutte celui qui va sodomiser ton mari après, tu veux bien?

Rachel secoue sa tête affirmativement.

Le reste des employés arrivent. Daniel veut intervenir, mais il est pris à partie par deux filles qui, on devine comment, le ramène à la raison.

-Ah, ah, la pute, elle m’avale, oua, vas-y salope,ha..ha.

c’est de la queue çà, hein?

Rachel est toujours doigter par Carole.Dans un cri, elle a un deuxième orgasme.

Les filles ont délestés Daniel de ses vêtements, et l’oblige a s’appuyer sur le second bureau, fesses écartées.

Marc, toujours en érection, s’avance et place son gland contre le petit trou de Daniel. Il le pénètre doucement.

-Aie, aie, gémit Daniel, salaud, tu m’encule.

-Dis bien haut ce que tu m’as dis tout à l’heure, ordonne Marc. Que tout le monde entende, allez, vas-y.

-Que tu pourrais niquer ma femme quand tu voudrais, même devant moi, répond Daniel.

-Tu entends Rachel, poursuit Marc.

-Prend moi de suite, supplie-t-elle, fais lui voir comme on donne un coup de queue à une femme. Fait le cocu.

A l’autre bureau, les deux filles jouent avec Carole, entièrement nue.

-Enfoirées, hurle Carole, vous gouinez vôtre responsable.

Regardez comme ma chatte mouille, cette salope, et ce vilain de petit bouton, comme il est rouge.ha..ha..oui,oui.

A partir de ce jour là, tout ce petit monde se retrouve une fois par semaine, pour une partouze.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire