Histoires de baise Histoires de sexe viol Histoires porno

Inceste et cours de sexe – Chapitre 11

Inceste et cours de sexe - Chapitre 11



Miléna, après s’être assurée que tout le monde était en place, partit en quête de son père, Frédéric. Elle le trouva à la table de la cuisine, en train de finir tranquillement une tartine. Elle prit son meilleur jeu d’actrice et entra dans la pièce.

— Papa ! Faut vite que tu viennes voir !

Il leva brusquement la tête et fixa Miléna.

— Qu’est-ce qu’il y a ? Un problème ? répondit-il, affolé.

— Viens je te dis ! le pressa-t-elle.

Il se leva précipitamment. Miléna lui fit signe de la suivre en silence. Il s’éxécuta. Elle monta l’escalier lentement et amena son père jusqu’au tournant du couloir. Elle lui indiqua de s’arrêter maintenant et de regarder de l’autre côté du coin. Frédéric s’avança jusqu’à la limite du mur et passa sa tête.

Il avait une vue directe sur la chambre de Raphaël au bout du couloir. La porte de la pièce était grande ouverte. À l’intérieur, sur le bord du lit, Lucie était en train de chevaucher fougueusement Raphaël, allongé sur le dos. À chaque fois qu’elle remontait le long de sa bite, son rectum apparaissait grand ouvert et luisant. La jeune fille gémissait régulièrement, dès que la bite s’enfonçait au maximum dans son minou. Aucun des deux forniqueurs ne pouvaient voir Miléna ou son père. Ce dernier revint doucement à côté de sa fille.

— C’est ça que tu voulais me montrer ? C’est super indiscret ! dit-il en chuchotant.

Miléna sourit intérieurement.

— Y a un autre truc que tu n’as pas vu ! Regarde mieux !

Jérémie se pencha de nouveau et scruta la scène. À part Lucie qui ondulait le bassin en rythme, aspirant avec ses lèvres la bite de son fils, il ne vit rien d’autre. Il allait en faire part à sa fille quand son regard se posa sur le côté de la porte. Dans la pénombre, il ne l’avait pas vu du premier abord. Il plissa les yeux et distingua enfin ce qui se déroulait sous ses yeux.

Caché derrière la porte, à l’abri du regard de la cavalière et de sa monture bien montée , sa femme, Joséphine, se doigtait en lorgnant sur la scène de baise qui se déroulait sous ses yeux. Sa main caressait de manière ininterrompue sa vulve toute dégoulinante. La bite de Jérémie, déjà en érection, devint toute dure d’un coup. Il  commença à déboutonner son pantalon pour  s’astiquer devant cette scène surréelle. Alors qu’il était sur le point de sortir son engin, une pensée le frappa. Sa fille était juste derrière lui ! Toute cette action lui avait fait oublier sa présence. Il suspendit son geste et se retourna, en espérant que Miléna ne l’avait pas vu. Mais cette dernière n’était plus à côté de lui. Il tourna la tête un peu plus et l’aperçut enfin.

Sa fille tenait le bord de la rambarde des deux mains. Son pantalon et sa culotte était au sol. Son cul magnifique était pointé sur Jérémie. Miléna cambrait son dos pour faire ressortir sa chatte luisante. Son père n’eut pas le temps de dire un mot.

— Prend moi papa ! Je suis si excitée ! réclama-t-elle.

Jérémie resta bouche bée devant ce vagin offert devant lui, n’attendant qu’une bite pour être comblé.

— Papa, s’il te plaît ! Je les observe depuis tout à l’heure et il me faut vraiment une bite en moi ! supplia Miléna, cambrant toujours un peu plus le bassin.

Son père prit alors une décision. Pas de raison pour qu’il soit le seul à ne pas s’amuser ici ! Il baissa d’un coup son pantalon, dévoilant son membre turgescent. Il s’approcha de Miléna et lui saisit les hanches. Il guida son pénis jusqu’à l’entrée et poussa. Sa bite pénétra lentement la chatte trempée de sa progéniture avant d’atteindre le fond. Il ressortit lentement puis se réinséra.

Il commença un mouvement de va-et-viens de plus en plus rapide et ferme à l’intérieur de sa fille. Ses couilles cognaient contre sa fente, la faisant gémir à chaque fois un peu plus fort. La jeune fille contractait ses muscles vaginaux en rythme tandis qu’il la bourrait toujours plus profondément.

— T’aimes ça ma petite salope ! susurra-t-il à son oreille.

Il attrapa les cheveux soyeux de Miléna et les tira en arrière d’un coup sec avec sa main droite. Il s’activa encore plus fort à pilonner sa fille qui mouillait toujours plus. Avec sa main gauche, il enfonça un doigt dans le cul ouvert qui s’offrait devant lui. Elle n’était pas vierge du petit trou cette salope ! Son doigt glissait hyper facilement à l’intérieur. Il inséra un deuxième doigt, puis un troisième. Il parvenait toujours aussi facilement à coulisser ses doigts. Il retira sa bite d’un coup et s’écarta de Miléna. Son cul était prêt pour de la sodomie.

Il approcha son membre de l’orifice anal de sa fille et entra d’un coup sec. La belle ne put s’empêcher de lâcher un petit cri de surprise et de plaisir. Jérémie entreprit de la pilonner soigneusement tout en doigtant sa déliceuse petite chatte. La texture de son cul était incroyable et sa bite était étroitement enserrée dans ce piège de chair.

Miléna gémissait de plus en plus fort tandis qu’elle était défoncée sauvagemment. Au bout de quelques secondes, son vagin se contracta en même temps que son rectum en soubresauts. Elle jouit doublement sur la bite imposante de son père et ne put s’empêcher de lâcher un râle un peu trop sonore. 

— Merde ! Ils vont nous entendre ! dit Jérémie, paniqué.

Il  sentit la jouissance monter progressivement en lui. Il tourna la tête pour vérifier que personne n’avait entendu la jouissance un peu trop bruyante de sa fille.

Sa femme, son fils et Lucie le fixait, tranquillement assis par terre.

Pris de court, Jérémie se retira d’un coup du rectum de Miléna. Sa bite palpitait fortement. Il trébucha et s’étala de tout son long par terre tandis qu’il éjaculait par longues saccades.

Des traces de sperme maculait à la fois le postérieur de Miléna, le sol et le ventre de Jérémie. Il se releva tremblant et regarda sa femme.

— Chérie ! Je te jure, je vais tout t’expliquer ! balbutia-t-il.

 

Joséphine sourit doucement.

— Ne t’inquiète pas mon chéri. C’est nous qui avons des choses à te dire ! 

 

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire