Histoires d'inceste Histoires de baise

Jeux en famille – Chapitre 1

Sharon, la chose de Cindy. - Chapitre 1



— Maman, ça ne te manque pas un homme?

— Tu sais ma chérie, je suis restée marié 15 ans avec ton père un peu de solitude me fait du bien!

— Oui mais ça fait 5 ans que tu vis seule, à la longue ça doit te manquer un peu!

— Quelques fois mais je me débrouille très bien seule, il me semble revenir à mes 15 ans !

— Cest vrai que tu as eu Maxime jeune quel âge tu avais?

— 16 ans ma chérie mais ce nest pas un exemple!

— Tu te masturbais déjà à 15 ans?

— Bien avant cela, je crois que ma première masturbation remonte à mes douze ans, avec ma sur Sylvette, cest elle qui ma appris!

— Avec ta sur, bien dis donc, dommage moi je nai pas de sur!

— Tu ne peux pas tout avoir, tu as un frère, cest mieux non?

— Pas pour ça, voyons maman!

— Ha bon, moi si javais eu un frère, je pense que jaurais bien aimé!

— Avec ton frère faire ça mais cest défendu!

— Ha bon et par qui, la morale? Ton père est bien mon cousin et cest lui qui ma dépucelé!

— Ce nest pas pareil un cousin!

— Pour avoir des enfants peut être mais pour le reste cest pareil, un homme est un homme et cest meilleur quune femme, ses doigts et sa langue, lui il a un plus!

— Tu as déjà fait ça avec des femmes, comment cest?

— Très bon ma chérie mais jaime mieux les hommes bien montés et ton frère doit lêtre sil est comme son père!

— Tu ne veux pas dire que tu aimerais le faire avec maxime quand même?

— Je ne dirais pas non, sil voulait mais cest à lui de faire le premier pas!

— Moi jaimerais bien avec une fille mais mes copines naiment pas ça, nous en discutons des fois, ça me fait mouiller quand on prend notre douche ensemble au sports!

— Tu ne las jamais fait avec une fille?

— Non, même pas avec un garçon!

— Tu es bien sotte tu vas avoir dix huit ans, tu attends quoi?

— Je sors avec Aurélien mais il est timide, ça narrange rien!

— Aurélien, oui il na pas lair bien vif, change damoureux ma fille, si au bout dun an il na pas réussi à te dépuceler, il ne le fera jamais!

— Je ne suis pas pressée non plus mais cest vrai que des fois jai envie de savoir comment cest, surtout les filles!

— Ma chérie, tu veux vraiment savoir comment cest, avec une fille?

— Oui, jaimerais bien en trouver une!

— Je suis une fille, si tu veux!

— Avec toi? Non, ce nest pas ce que je voulais dire, cétait juste pour parler entre filles!

— Alors excuse-moi, je pensais que cest ce que tu voulais, la conversation a dû me troubler!

— Tu nas pas à texcuser mais pas avec toi, je mexcuse si tu as compris ça, juste je voulais savoir, bon je dois y aller, jai cours à 11 h!

— A ce soir ma chérie!

Sabine part pour ses cours, Magali reste seule, elle ne travaille pas ce matin, elle fait un peu de ménage, elle déjeune, se prépare pour partir travailler, elle reçoit un texto de Sabine.

« coucou, cest oui, oui, oui, oui, je mouille déjà »

Magali répond au texto.

« cest oui aussi, je rentrerais tard, je mouille aussi ma chérie »

Sabine rentre la première, elle veut se faire belle et sexy, elle languit que Magali rentre de son travail, sa première fois avec une femme, elle en a la minette toute humide.

Elle prend une douche, en profite pour bien caresser sa vulve et son petit bouton déjà gonflé de désir.

Elle est dans sa chambre, choisi une jupe très courte, ne met pas de dessous, elle passe juste un bustier qui souligne sa magnifique poitrine, elle reste pieds nus, elle trouve que cest plus sexy quand elle marche sur la pointe et fait danser ses jolies petites fesses.

Elle est à la cuisine, elle a préparé une salade, mis deux assiettes, un peu de jambon cuit dans un plat, elle a mis une boite de crème dessert au frigo est attend Magali.

Il est vingt heures quand la clef tourne dans la serrure, elle se précipite vers la porte, Magali est en train de quitter son manteau, elle est très belle avec son tailleur bleu ciel, chaussée descarpin de la même couleur.

Sabine lui saute au cou et pose sa bouche sur la sienne, Magali répond au baiser fougueux de sa fille, celle si caresse ses fesses et ses seins, Magali passe une main sous la jupette, la jeune fille est trempée de cyprine.

Un doigt la caresse doucement, elle passe une main sous la jupe du tailleur, la vulve de Magali est dans le même état que la sienne.

— Tu nas pas de culotte maman?

— Je lai quitté dans la voiture, elle était trempée, jai mouillé toute la journée!

— Jai préparé le dîner, tu veux manger?

— Oui mais avant je prends une douche, je vois que tu as mis la table, pas la peine ma chérie, ce soir lassiette cest toi, débarrasse la table je reviens, tu vas adorer, couche toi nue sur la table, jen ai pour deux minutes!

Magali prend une douche en vitesse, fait sa toilette intime minutieusement, met le jet de la douche très fin et se le plaque à lanus, ainsi nettoyer, elle est sure dêtre très propre.

Elle rejoint Sabine, elle est nue, la jeune fille est allongée sur la table et regarde sa mère dun regard interrogateur.

— Ma chérie, je vais tapprendre à manger en amoureuse, je vais tout tapprendre!

Elle caresse le jeune corps, écarte les jambes, la vulve, où frisent quelques poils, est déjà humide des sécrétions de Sabine.

Les mains sont douces, elles caressent les seins, elle prend une feuille de salade, la passe sur le jeune corps, lui caresse la vulve avec, lenduit de mouille, la porte à sa bouche, en mange la moitié et donne lautre à sa fille.

— Tu vois, pas besoin de sauce, tu fournis la meilleure quil soit, regarde comme on mange, tu feras pareil après!

Magali met une feuille de salade sur les lèvres de sa fille et plaque sa bouche sur la sienne, partage la feuille avec elle, deux feuilles sont posées sur les seins, elle les cueille de la langue, elle en pose une sur le ventre, à chaque fois elle enduit la feuille de cyprine, avant de la déposer sur le corps.

Elle vient de prendre une tranche de jambon, la roule et linsère entre les lèvres intimes de Sabine, passe sa langue sur le clitoris, la jeune fille tremble, son ventre à des soubresauts, ce que lui fait sa mère est merveilleux.

Elle vient délicatement lui faire goûter la tranche dégoulinante de son jus et la partage avec elle.

Elle vient de verser de la crème dessert sur sa bouche, ses seins, sa minette, en a même mis entre ses fesses, en a enduit son anus.

La langue senfonce dans sa bouche, lèche la crème, mélange la salive, elle prend de la crème dans sa bouche et viens la verser dans la sienne, mélangé à sa salive, les seins sont propres, toute la crème est léchée, celle du ventre, la langue est sur la vulve, lape, entre dans le vagin, caresse et sinsinue dans lanus, Sabine vient de jouir, un autre flot de cyprine sort de sa jeune vulve, immédiatement aspiré par Magali.

Sabine jouit encore, la langue experte, déclenche des plaisirs insoupçonnés dans son ventre, son corps est en fusion, tout son être fond sous la bouche experte.

Les doigts sont en elle, fouillent son anus, sa vulve, ils prennent la précaution de ne pas la déflorer mais lui procurent un plaisir intense, elle seffondre vaincue, épuisée de jouir.

— Maman, cest trop bon, je veux te manger aussi!

— Moi jai un cadeau pour toi, je ne suis pas vierge, tu vas voir, tu vas vraiment me manger!

— Ho oui, jaimerais ne plus lêtre!

— Il y a ton frère ma chérie, demain il sera là, profite-en!

— Tu as raison maman!

Magali insère une tranche de jambon dans sa vulve, elle ne laisse dépasser quun petit bout, elle y a mis un peu de salade dedans, elle en met une autre dans son anus.

— Mange ma chérie, retire les avec tes dents et mange!

Sabine, pose sa bouche sur la vulve, retire peu à peu la tranche enfoncée dans le vagin et la mange, elle fait de même avec lautre tranche.

Une idée lui vient, elle veut rendre à Magali le plaisir quelle lui a donné, si elle ne peut rien introduire dans sa vulve, sa mère peut,

Une banane vient de senfoncer dans lanus, Magali gémit son plaisir, lautre banane est pelée et vient senfoncer dans la vulve grand ouverte, Sabine lèche la cyprine qui sort de la vulve, le clitoris gonflé de plaisir, le pince, le mord, elle enfonce la banane à fond dans le ventre, pousse avec ses doigts, la laisse ressortir, en prend des morceaux quelle vient partager dans la bouche de Magali.

Elle mord les seins, triture les bouts, les enduit de banane, elle tête le mélange de salive de cyprine et de fruit.

Vient le recracher dans la bouche de Magali, les doigts senfoncent dans la vulve, ils sentent la banane encore fichée dans lanus.

Magali jouit, elle cri son plaisir, les doigts et le fruit sont agités frénétiquement, par Sabine.

Epuisée, Magali ne bouge plus, Sabine fouille dans le frigo.

— Tu aimes les grosses verges maman?

— Oui jadore les grosses verges!

— Regarde ça tira?

— Cest énorme ma chérie, oui ça ira très bien!

Sabine a à la main un énorme concombre, elle le lave sous leau, et vient se positionner entre les cuisses de Magali.

Il est en elle, la double pénétration du concombre et du fruit jaune, déclenche immédiatement, un vif plaisir dans son ventre, les sexes improvisés, senfoncent au plus profond, tire des gémissements, provoquent des tremblements, elle explose encore une fois, elle ne sait plus depuis quand elle jouit, sa fille narrête pas de la fourrer, sa vulve est enflée de plaisir, son anus écartelé.

— Plus ma chérie, arête, plus, je nen peux plus!

Elles sont assises à la table, nue, le souffle court.

— Tu penses que Maxime voudra avec moi?

— Tu nas quà le draguer, tu verras bien ou demain soir, tu le rejoins dans son lit, tout simplement!

— Tu ferais comment à ma place?

— Comme je viens de te dire!

— Tu ne veux pas le faire pour voir sil veut, tu lui demanderas pour moi, je nose pas le faire moi!

Magali réfléchit un instant.

— Jaimerais que ce soit lui qui fasse le premier pas mais je peux arranger ça, nous aurons un homme ma chérie, tu viens, on va se coucher! Tu dors dans mon lit?

— Oui, jai encore envie!

— Moi aussi, dommage que tu sois vierge, viens!

— Tu ne voudrais pas me dépuceler?

— Avec quoi?

— Tes doigts ou le concombre, si tu veux!

— Non, ton frère le fera mieux que moi, tu nas pas longtemps à attendre, tout au plus un jour ou deux, demain on ira te chercher la pilule!

Merci de me lire

Barbebleue

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire