Histoires de sexe en groupe Histoires de sexe viol

La première – Chapitre 1

La première - Chapitre 1



Je travaillais pendant mes vacances dans des villages de vacances, j?y ai connu mes premières expériences dans beaucoup de domaine. Il est donc logique que j?y connaisse mais premiers émois amoureux et ma première expérience sexuelle.

    Cette année là j?avais 18 ans, j?avais fait la connaissance de Céline, nous avions partagé quelques activités dans la journée. Elle était brune les cheveux mi-long, de petits yeux rieurs et surtout un regard profond et doux. Je la trouvais charmante mais je n?imaginais pas ce qui allait arriver ce soir là.

    Comme tous les soirs après le spectacle des animateurs, la discothèque nous permettais à nous ? les jeunes ? de nous retrouver pour passer les soirées les plus longues de nos jeunes vies. Après un programme musical varié la soirée finissait toujours par une série de slow. Céline se dirigea vers moi et m?invita avec un sourire et une expression de visage que je ne lui connaissais pas encore. Je répondis à son invitation et la pris dans mes bras. Elle ne perdit pas de temps pour se blottir au creux de mon épaule. Je la sentis tremblante chaude et je pouvais compter les battements de son coeur tellement celui ci cognait fort.

    Réflexe d?homme, mon sexe grossissait doucement dans mon caleçon. Nous n?avions pas encore échangé un mot, nous étions simplement à l?écoute de nos corps qui étais de plus en plus imbriqués, enlacés. Mon sexe commençait à me faire mal tellement il était tendu, j?éprouvais à la fois une intense excitation mais aussi une gène, elle devait forcément s?être aperçu de mon état. Elle me confirma rapidement ce que je pensais, elle me murmura ces deux mots, les premiers de notre soirée ? tu bandes ? ?. Je me sentis rougir, mes jambes sont devenus molles, j?éprouvais autant de fierté que de honte mais j?ai réussis à lui répondre avec une certaine assurance et une pointe d?humour ? je ne peux rien te cacher ?.

    Elle me répondit avec un calme déconcertant : ? j?aimerais bien voir ça ?. Elle était tellement sur d?elle que je n?ai pas pensé une seconde à son âge, nous sommes sortis discrètement de la discothèque, nous sommes montés dans le salon près de l?accueil. Des fauteuils profonds pouvait nous accueillir et la pénombre rendrait le cadre assez intime. Nous nous sommes installés dans l?un d?eux moi le premier puis elle sur mes genoux. Mon érection qui s?étais calmée un petit peu ne tarda pas à reprendre de la vigueur. Elle approcha sa bouche de la mienne nous nous sommes embrassés tendrement, nos langues se mêlèrent nos lèvres humides glissaient l?une sur l?autre. Après cette première étreinte elle me regarda droit dans les yeux, elle me dit : ? alors tu me montres tout ça. ? ? elle approcha sa main de ma braguette et l?ouvrit le plus naturellement du monde, comme si elle l?avait déjà fait des milliers de fois.

    Elle m?avoua que je lui plaisais depuis le début de notre séjour et qu?elle voulait elle aussi en savoir autant que ses copines , qu?elle m?avait choisi pour découvrir le sexe pendant ses vacances. ? A la rentrée elle saura de quoi parler. ?

    En quelque sorte je devenais son terrain d?aventure, son objet sexuel.

    J?étais encore puceau et je n?allais rien lui apprendre de plus que ce qu?elle connaissait si j?en juge par son habileté et sa détermination. J?allais simplement lui offrir mon corps pour une séance de travaux pratiques. Ce qui n?étais pas pour me déplaire.

    Sa main était entrée dans mon pantalon et je senti ses doigts se poser sur mon sexe, le flux sanguin faisait battre mon membre. Elle me dit : c?est chaud et c?est mouillé, tu as déjà joui ?.

    Ce n?étais pas le cas mais l?excitation avait fait sortir ce petit liquide lubrifiant qui avait fait une petite tache humide sur mon caleçon. Elle posa alors toute sa main et commença à monter et descendre. J?étais pétrifié excité, je fermais les yeux. Elle se rendit vite compte du plaisir qu?elle me procurait et accentua sa pression et ses mouvements de va et vient qu?elle avait découvert naturellement. Mon sexe était gonflé il me faisait mal je n?avais plus de place dans mon caleçon. Comme ci elle lisait dans mes pensée, elle sorti mon sexe de sa cage, j?éprouvais un soulagement et un sentiment de bien être. Elle pris les choses en main si je puis dire et commença une masturbation maladroite, mais tellement touchante. Le va et vient était irrégulier, elle descendait trop bas me tirant sue le prépuce, mon sexe étais de plus en plus humide, il glissait de plus en plus facilement dans sa main.

    Fatigue ou crampe je ne sais pas toujours est t?il quelle changea de main. Son rythme devint de plus en plus irrégulier c?était la première fois que quelqu?un d?autre allait me mener à la jouissance, je la laissait donc faire mon plaisir montait puis redescendait. Petit à petit je franchissait les paliers qui allaient m?amener au septième ciel. Elle sentais mon sexe se contracter dans ses mains, ma respiration devenir haletante. Elle me dit simplement : ? tu me dis quand tu vas jouir faut pas en mettre partout sur les fauteuil. ? Ses paroles me confirmèrent que son éducation sexuelle avait été complète et qu?elle connaissait bien tous les mécanismes de l?homme.

    Je me sentais serein, pris en main, à la merci de cette fille que je trouvais de plus en plus belle de plus en plus douce.

    Soudain je sentis mon sperme monté dans ma hampe, je lui dit ? attention je vais jouir, attention, car je sentais que j?allais explosé, elle se pencha sur moi ouvrit la bouche et pris tout mon sperme. Je sentais les jets aller au fond de sa gorge, sa langue tourner autour de mon gland. J?eus de nombreux spasmes tellement ma décharge avait été violente et les sensations de ses caresses buccales continuaient à me donner du plaisir.

    Quand j?ai ouvert les yeux elle étais un peu troublée par ce qui venait de lui arriver. Elle me dit que ses copines lui avais dit que c?était pas mauvais comme goût mais qu?elle, elle trouvait que ça en avait pas. Elle était excitante, elle s?essuya ses lèvres, elle avait avalé la plus grande partie de ma semence. Je voulais lui rendre le plaisir qu?elle m?avait donné, mais elle coupa court à mes projets. Elle me dit ? à demain, il faut que j?y aille mes parents vont s?inquiéter. ?

    Elle me laissa là le sexe à l?air, le coeur à l?envers, je ne savais même pas si elle éprouvait quelques sentiments pour moi. Est ce que demain, nous nous embrasserons comme des copains ou comme des amoureux, quelle sera notre réaction en plein jour…

    Je me rhabillais encore dans mes pensées, j?éprouvais pour elle un sentiment que je n?avais encore jamais ressenti elle me manquait déjà. Je ne voulais plus la perdre. Je n?imaginais pas à ce moment là que nos aventures et nos découvertes ne faisaient que commencer.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire