Histoires d'inceste Histoires de sexe fétiche Histoires de sexe mobiles

L'incroyable voyage – Chapitre 5

Mélanie, étudiante à Bordeaux - Chapitre 43



Inconsciemment, Sonia attendait ce moment depuis trois jours. Elle avait envie de connaître ce plaisir avec Antoine. Le fantasme est devenu une réalité, une réalité plutôt agréable d’ailleurs. Cela fait le deuxième partenaire en peu de temps, mais le dépanneur lui avait vraiment tapé dans l’il lors de la première rencontre.

Elle, qui était fidèle et sérieuse, venait de commettre deux fois un acte d’adultère. Le flegme de Tonio lui était devenu insupportable.

Voilà, que le quatrième jour d’attente vient d’arriver. La voiture doit être réparée, ou va être sur le point de l’être. En cette matinée printanière, Sonia s’amuse avec sa fille, tandis que Tonio prend un café.

Ils profitent d’un moment, pour aller faire une balade dans le village. Ils visitent l’église, vont au bord de la rivière puis finissent par le marché communal. Afin de remercier le propriétaire de la maison, Tonio achète un poulet cuit, puis quelques pommes de terre sautées pour le déjeuner.

Il est pratiquement onze heures et demie, la petite famille rejoint le domicile du dépanneur, puis prépare la table. Ce dernier arrive aux alentours de midi, il est tout en sueur, part prendre une douche. Cette action met Sonia dans un état second. Elle repense immédiatement à l’échange de plaisir charnel de la veille au soir.

Tonio la sort de ses pensées lorsqu’il entame une conversation avec sa compagne. Il lui demande quand la voiture sera disponible, mais cette dernière n’en a aucune idée. Lorsque le dépanneur revient à table, il remercie la petite famille pour le repas, puis tout le monde mange en parlant de tout et de rien.

Il informe le couple que le véhicule sera prêt aux alentours de quinze heures. À la fin du repas, Tatiana est emmenée par Sonia afin de faire la sieste. Les adultes quant à eux discutent de tout et de rien. Tonio remercie Antoine pour sa générosité, la jeune femme en fait de même.

Il est aux alentours de quatorze-heure lorsque monsieur Alvarez le garagiste téléphone au dépanneur. Le véhicule est prêt. La petite troupe est dans le monospace, au bout de vingt-minutes de route, ils s’arrivent au garage. Tonio constate qu’elle a été nettoyée, puis demande au garagiste s’il peut faire un essai avec cette dernière.

Ce dernier accepte la requête. Il propose à Sonia de se mettre dans le bureau afin de profiter de la climatisation avec sa fille. En cette journée d’été, elle est vêtue d’une robe légère qui dessine malgré tout, les courbes délicieuses de cette dernière. Il a environ quarante-cinq ans, une petite bedaine, et des doigts épais. Il n’hésite pas à l’admirer avec envie, puis retrouve un air sérieux.

Il explique à cette dernière que le précédent mécanicien a fait beaucoup d’erreur notamment celle de ne pas avoir mis d’huile dans le moteur ce qui est la base essentielle en mécanique. Elle commence à trembler de colère expliquant à celui-ci qu’il est un ami à Tonio.

Antoine par habitude, pose sa main sur celle de la jeune femme pour la calmer. Elle revient vite à la raison. Monsieur Alvarez est étonné par ce geste d’attention puis prépare la facture. La somme est importante malgré une remise d’ami comme il dit. Il y en a pour environ deux mille euros. Le bruit des pneus sur les graviers annonce l’arrivée de Tonio, les mains se séparent.

Il entre dans le bureau et semble satisfait par la prestation. Il remercie le garagiste pour sa rapidité et son efficacité. Ce dernier n’oublie pas de lui faire la remarque sur le manque d’huile dans le moteur. Avec son flegme légendaire, il hausse des épaules en annonçant qu’il en parlera à son ami, puis sort la carte bleue afin de payer la somme totale.

Antoine propose à son ami Joachim de son prénom de venir prendre l’apéritif ce soir à son domicile. Sonia se propose à son tour pour leur faire un repas sympathique pour les remercier. Après tout, un jour de plus ou de moins n’est pas si grave. Son compagnon valide même la proposition.

La petite famille part dans le supermarché le plus proche, puis retourne dans la maison du dépanneur. Tonio a prévu de faire une grillade, de son côté, la jeune femme a prévu d’y faire un accompagnement avec des légumes frais. À leur retour, ils se détendent un peu.

Il est aux alentours de dix-neuf heures, Antoine et Joachim arrivent, ils ont acheté de quoi prendre l’apéritif. La tenue de Monsieur Alvarez change totalement par rapport à cet après-midi, car il est en petite chemise d’été, avec un jean noir bien taillé. Les deux hommes s’assoient pendant ce temps-là, Tonio allume le barbecue.

Dans la cuisine, Sonia s’active pour préparer les légumes crus, il y a un ensemble complet avec des tomates cerise, des carottes crues, des petits choux fleur et du concombre. Elle prépare aussi une sorte de sauce blanche avec du citron. Le propriétaire des lieux en profite pour allumer sa chaîne hi-fi afin d’y diffuser des chansons.

Il surprend dans le même temps la jeune femme dans la cuisine, et en profite même pour l’embrasser chaleureusement. Elle aime bien ce genre d’attention. Au bout de quelques minutes, Tonio vient de faire cuire la viande et pose le plat sur la table de jardin. Sonia en fait de même.

Tout le monde savoure ce dîner avec plaisir. L’ambiance est plutôt conviviale. L’esprit vacances est bien présent. Il est pratiquement vingt-deux heure trente. La jeune femme emmène sa fille dans la chambre afin de la faire dormir puis retourne sur la terrasse. Comme la veille, Tonio ne tient pas dans la durée, entre les bières et la fatigue, le garçon rejoint Tatiana.

Sonia se retrouve une fois de plus seule, mais la donne change complètement, puisque ce soir, Joachim l’ami d’Antoine est présent. Elle a bien peur de ne pas pouvoir profiter d’une dernière nuit de folie. Un peu stressée, elle allume une cigarette puis boit une bière. Elle discute avec les deux hommes.

La jeune femme aimerait plonger dans la piscine, mais elle n’a pas de maillot de bain. Elle est en sous-vêtement, du coup la transparence de ces derniers pourraient provoquer la gente masculine.

Dans la playlist musicale, une sorte de slow est diffusée. Antoine se lève et invite Sonia pour danser. Elle est gênée, et questionne le dépanneur sur la présence de son ami. Celui-ci, lui explique qu’il est au courant de la relation et que cela ne lui pose aucun souci.

Elle accepte cette réponse, puis se laisse envoûter par la danse proposée. Sa tête est posée dans le creux de l’épaule du garçon. Par chance, ou par malice, la chaîne hi-fi diffuse quelques chansons de plus du même style. Le slow dure un bon quart d’heure. Le duo se rassoit, mais n’hésite pas à s’embrasser à la suite de ce moment chaleureux.

Une autre chaleur s’invite dans le corps de Sonia. Elle prend la décision de faire un plongeon dans la piscine. Elle le signale à Antoine. Le bassin étant sur le côté de la maison et ne voulant pas être vue par Joachim, elle enlève la robe puis profite enfin de ce moment de fraîcheur.

Elle nage dans cette eau qui est plutôt douce, rapidement son string et soutien-gorge blanc affiche une certaine transparence. De son côté, le propriétaire de la maison effectue la même action que la veille. Il vérifie que Tonio dort bien, ce qui est le cas puis propose à son ami de rejoindre la jeune femme dans la piscine.

Les deux amis se retrouvent sur les transats au bord du bassin. Sonia est surprise et pose immédiatement ses mains sur sa poitrine arrondie. Les deux garçons rient de la situation. Le dépanneur questionne la demoiselle, cette dernière lui signale qu’elle est en sous-vêtement et non en maillot de bain.

Les ricanements redoublent. Antoine se met en caleçon et rejoint aussitôt la jeune femme dans la piscine. Il s’amuse brièvement avec elle, puis pour provoquer son ami mécanicien, il l’arrose copieusement. Ce dernier, étant un peu enrobé, est toujours gêné de se mettre le torse nu.

Il n’a malheureusement pas le choix de se mettre le torse nu. Sa bedaine s’affiche alors, son pantalon étant aussi mouillé, il l’enlève, le pose sur le dossier d’une chaise. Il est en boxer. Son ami lui propose de venir dans la piscine. Il hésite, puis finit par y aller. Contrairement aux deux amants, il y rentre avec prudence.

Le trio discute de tout et de rien, puis joue ensemble à s’arroser. Au bout d’une heure, il décide de sortir du bassin. Antoine est le premier, Sonia le suit. Dans ce moment de jeu, elle en a totalement oublié la transparence de ses sous-vêtements. De ce fait, Joachim a une vue imprenable sur les fesses bombées de la demoiselle, mais aussi sur cette paire de seins bien arrondie. Cela lui provoque une demi-érection.

Il sort tout de même en dernier, en espérant que cette réaction ne soit pas visible des deux partenaires de jeu. Mais c’était sans compter sur le côté malicieux d’Antoine. Ce dernier ne se prive pas d’en faire la remarque et montre la bosse à Sonia.

La jeune femme essaye de résonner le dépanneur, mais ce dernier insiste en lui disant que sa beauté ne laisse pas insensible la gente masculine. Elle sourit à cette remarque, après tout ce n’est pas la première fois qu’elle entend ce genre de réflexion. À Orléans, lorsqu’elle travaille, quelques patients font des remarques un peu, coquines.

Antoine demande à Sonia s’il est possible de prendre trois bières sur la table du salon de jardin. Elle accepte sans-souci puis revient. Elle en donne une à Joachim en se penchant, Antoine qui lui donne une petite claque sur la fesse. Elle rouspète pour la forme puis donne le breuvage à son amant en lui offrant un bisou sur la bouche.

L’ami de ce dernier en profite pour faire de même que le dépanneur. Elle trouve le geste un peu osé, mais Joachim trouve une parade immédiatement, en disant que l’autre fesse était jalouse. Le trio rigole puis Sonia s’allonge sur son transat.

Elle fume sa cigarette, boit sa bière, puis donne la main à Antoine. Le mécanicien de son côté souhaite se soulager. En se levant, son membre, qui est en érection, est bien visible. Sonia en rit, le propriétaire en fait de même. Le duo en profite pour se câliner, s’embrasser, et même se caresser sensuellement.

Ils sont rapidement sortis de leur instant savoureux, lorsque Joachim revient en raclant le fond de sa gorge. Les amants sursautent, puis se montrent de nouveau plus sage. Le mécanicien est de nouveau en érection, il n’arrive pas à se calmer. Il est célibataire depuis quelques années, et son physique n’entre malheureusement pas dans les critères exigeants de notre société actuelle. Bien entendu, ça lui arrive régulièrement de se masturber en lisant des histoires érotiques sur des sites internet ou en regardant des films pornographiques, mais cela ne remplacent pas un contact physique.

En voyant les formes délicieuses de Sonia, il a du mal à se contenir tout en la respectant. C’était sans compter sur le côté un peu taquin d’Antoine. Ce dernier propose aux deux protagonistes de retourner dans la piscine. Tout le monde y va sans hésiter. Les jeux d’eau sont toujours de rigueur. Jusqu’au moment où le propriétaire des lieux dégrafe par amusement le soutien-gorge de la jeune femme puis l’enlève. Apparaît alors une paire de seins délicieuse. Ils sont magnifiquement dessinés, arrondis, et des tétons qui pointent fièrement.

Elle trouve le geste une fois de plus un peu osé, mais en rigole malgré tout. Toujours par jeu, elle essaye d’enlever le caleçon d’Antoine, mais elle n’y arrive pas, elle n’est pas assez musclée. Joachim qui se prête désormais au jeu, tente de faire de même, mais l’agilité du dépanneur fait qu’au contraire, c’est lui-même qui se retrouve sans boxer.

La verge en érection du mécanicien est bien visible à travers l’eau. Sonia semble troubler par la vision de ce sexe assez imposant. Le propriétaire des lieux continue son approche enjôleuse, puis tente d’arracher le string de Sonia. Elle essaye de se débattre, mais la ficelle du sous-vêtement ne résiste pas à la force de ce garçon.

Elle est désormais nue dans le bassin. Mais l’audace de Joachim aura vaincu Antoine qui se retrouve à son tour nu comme un ver.

Le trio est dans une posture inédite, un peu gêné dans un premier temps, le trio finit par s’amuser dans le plus simple appareil. L’arrosage est de rigueur, la jeune femme est régulièrement soulevée pour être jetée dans l’eau.

Joachim, qui n’avait pas vu le corps d’une femme depuis un certain temps, est dans une excitation totale. Mais sa façon de respecter les femmes fait qu’il reste tout de même sérieux. Au bout d’une demi-heure, le trio sort de la piscine. Ils sont complètement essoufflés par le jeu. Ils sont tous les trois nus sur les transats.

Antoine part chercher des serviettes, il entoure la jeune femme avec le tissu, frotte son corps. Son ami semble étonner par ce comportement. Surtout, que cette action se situe devant ses yeux. Le dépanneur en profite pour toucher les seins de Sonia, fait de même avec le sillon de ses fesses. La température monte de nouveau entre les deux amants.

Le trio retourne sur la terrasse de jardin. La jeune femme en profite pour enfiler sa robe. Il est pratiquement deux heures du matin. Les paupières commencent à être lourdes.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire