Histoires d'inceste Histoires de sexe arabes

ma copine est une salope (bis) – Chapitre 2

ma copine est une salope (bis) - Chapitre 2



Ma copine est une salope (bis) (2)

Jai déjà écrit ma copine est une salope jusquà lépisode deux, cependant, un commentaire ma fait prendre conscience que je métais laissé emporter et que je mécartais de lidée initialement prévue. Aussi, jai décidé de reprendre ma copine est une salope, a partir de l’épisode 2 une histoire ne pouvant être publiée deux fois. Cependant, même si la première version nest pas ce que je voulais faire, elle a quand même été appréciée. En conséquence, je vais continuer les deux, le premier en continuant à me laisser emporter, et celui-ci, en essayant de respecter mon idée de base.

Ma copine est une salope (bis) 2

Le lendemain, je me réveillai avec une sensation dhumidité sur mon entrejambe. Je pris alors conscience que Cécile était, tout simplement, en train de me sucer.

Elle était nue, à quatre pattes, son cul tourné vers moi, et elle me suçait la bite. Dire quil a deux jour je la considérai comme une simple copine de classe bien sympa.

Sa chatte était toute gonflée et ouverte. Aussi remarquais-je une goutte qui perlait sur son clitoris. Jy approchais ma langue et, dès que je frôla son clitoris, elle jouit, en me déversant un flot de cyprine sur le visage.

-ho, Thomas, je suis désolée, attend, je vais te nettoyer.

Elle se retourna et commença à lécher sa propre cyprine. Mon gland était à lorée de sa chatte, et je pouvais sentir toute lhumidité que contient un vagin juste pars lorgasme. Aussi, pénétrais-je sa chatte avec vigueur.

Immédiatement, elle se mit à gémir et à haleter sans pour autant cesser de le lécher le visage. Je me mis à glisser deux doigts dans son cul.

-hmmmm, jaime bien quand tu me fourre quelque chose dans lanus, continue, dit-elle, avant de me re-lécher le visage.

Du coup, je rajoutai mon annulaire droit, lindex et le majeur étant déjà en train de fouiller son fondement. Puis ma main gauche sactiva, insérant lindex, le majeur et lannulaire lun après lautre. Javais six doigts dans son cul et ça ne la gênai pas du tout, au contraire. Je me mis à écarter les parois de son anus. Et elle ne tarda pas à jouir pour la deuxième fois déjà. Je continuai cependant à lui fourrer la chatte, rendue hypersensible par les deux orgasmes rapprochés. Et finit par jouir dans cette chatte détrempée qui coulait le long de ses cuisses et sur moi.

Je sortis ma bite et elle ne put sempêcher de laisser couler une flaque de sperme et de cyprine sur le matelas.

Immédiatement, elle se précipita pour la lécher. Puis, se redressant un petit peut, elle vint me nettoyer la bite.

-Reste comme ça, je vais voir ce que je peux te trouver comme fringue. Cela dit, je doute de trouver de sous-vêtement, vu quelle les prenait dans sa valise quand elle venait et quelle repartait avec. En fait, les seuls vêtements quelle laissait ici, étaient destinés à de petits scénarios sexuels.

-jai pas le choix on dirai.

-en fait non, dis-je en commençant à fouiller dans les affaires de mon ex.

Je finis par lui trouver une jupe en jeans qui, sur mon ex, sarrêtait à la limite de ses fesses, Cécile étant un peu plus grande, on pouvait voir la naissance de ses fesses et elle devait la rabaisser à chaque pas ou lon pourrai voir une partie de sa chatte.

Pour le t-shirt, je pus trouver un mini top, qui laissait entrevoir la naissance de ses seins et qui était à moitié transparent.

-désolé, cest tout ce que jai, sinon, jai un uniforme dinfirmière, un de mère noël, un tablier marqué « fuck the cook » et cest tout.

-bon bah pas grave, je ferai avec. Cela dit, ça mexcite un peu de penser que je vais me balader en ville dans cet accoutrement, dit-elle alors que le mélange sperme-cyprine coulait le long de ses cuisses

Nous descendîmes déjeuner mais immédiatement, mon chien, mit sa truffe le long de ses jambes et commença à lécher.

-il veut te nettoyer on dirai.

-jai remarqué, dit-elle, alors que la langue dHannibal, ayant fini avec ses cuisses, se dirigeait sur sa chatte. Hmmmm, cest bon, il sait lécher ton chien. Je vais me mettre à quatre patte, ça sera plus facile pour lui.

-fais comme tu veux, je vais chercher une caméra, je veux immortaliser ça.

Une fois dit, une fois fais, Cécile était en levrette alors que mon chien lui léchait la chatte, rentrant même sa langue pour aller chercher plus loin.

-bouge pas, jai une idée, dis-je à Cécile.

-ça risque pas, cest super bon.

Jallai à la cuisine, pris la poêle ayant servi à cuire me saucisses hier et, raclant le jus de cuisson avec mon doigt, linsérai dans lanus de Cécile.

Immédiatement, Hannibal se mit à lécher son cul et sa chatte en alternance

-HOOOOOOooooo cest boooonnnnnnn, cria Cécile, exprimant sa jouissance.

Ça ne fit quexciter Hannibal qui sauta sur son dos, et approcha sa bite de la chatte de Cécile.

-hé, il fait quoi la ?

-il essaie de te baiser la chatte, je le laisse faire ?

-mmmmh, pourquoi pas, il lèche si bien, attend, je vais commencer par le sucer.

Elle se dégagea et passa sous lanimal.

-sa bite sent la pisse

-tes pas obligée de le sucer, tes assez lubrifiée.

-je vais quand même essayer, berk, ça goûte aussi la pisse.

Malgré ses réticences, je voyais bien quelle était très excitée et que ça lui faisait plaisir de sucer cette bite canine parfumée à la pisse, dailleurs, elle le suça longuement avant de sortir sa bite de sa bouche

-cest bizarre, il a une grosse boule à la base de la bite.

-cest son nud, il lenfonce dans la femelle pour quelle ne puisse pas se dégager, tu veux toujours le laisser te baiser ?

-plus que jamais, me dit-elle avec une expression perverse.

Elle se retourna et laissa Hannibal lui renifler la chatte pleine de phéromones, faut dire quelle mouillait sans discontinuer depuis son réveil et quelle avait déjà jouis trois fois depuis moins dune heure.

Hannibal lui monta dessus et elle prit sa bite pour le guider, elle plaça son gland à lentrée de sa chatte. Le chien se mit à la défoncer, littéralement et sans aucune douceur, les chiens ne sont pas réputés pour se préoccuper du plaisir de la femelle lors de la saillie.

-HO MON DIEUX !! Il me défonce trop fort, haa putain cest Boonnnn !

Jusquà ce quHannibal fasse rentrer son nud.

-AIE, ça fait mal putain, ça fait mal mais quest-ce que cest bon !

Hannibal défonça Cécile pendant de longues minutes, avant de se déverser en elle.

-je sens son sperme jaillir en moi, bordel, il a des hectolitres dans les couilles, cest trop bon.

Une fois fini, Hannibal passa sa patte postérieur par-dessus Cécile et ils se retrouvèrent cul contre cul. Puis, ayant faim, il se dirigea vers sa gamelle.

-hé, il tire avec sa bite, ça fait mal, son nud va me déchirer la chatte.

Cécile fut trainée de force, jusquà ce quHannibal arrive à sa gamelle. Je prenais de photos et des films depuis le début et je me dis que jaurai de beau souvenir à regarder sur mon ordinateur. Sans cesser de filmer, je servis un bol de corn flakes que je déposais devant Cécile, avant daller masseoir a table pour manger le mien.

-merci, javais faim, dit-elle avec humour

Nous attendîmes un peu, jusquà ce que la taille du nud dHannibal diminue, à ce moment, Cécile se dégagea dans un bruit de succion assez trash, sa chatte béante laissa sécoule le sperme dHannibal sur le carrelage de la cuisine, immédiatement, elle fit volte-face, nettoya la queue du chien, puis lécha le sperme canin sur le sol.

-cest pas mauvais note.

-je nen doute pas, jai cru comprendre que la pisse sur sa bite ne tavait pas dérangé

-ben, pas trop, javoue, dit-elle le rouge aux joues, mais jétais très excitée.

-tu ne les plus ?

-bah, tu sais, jai jouit plein de fois pendant quil me pilonnais, mais je suis pas sûr dêtre jamais rassasiée. Je crois que tu mas transformée en grosse salope nymphomane en lespace dune nuit.

-ce nest pas pour me déplaire

-lennui cest que jai un copain, et je crois quil vaut mieux quon ne se voie plus.

-daccord, il le restera toujours les bon souvenir de ta partie de jambes en lair avec Hannibal, je peux te baiser une dernière fois ?

-oui, avec plaisir, dit-elle.

Elle se mit à quatre pattes, sapprocha, et déboutonna mon pantalon, puis elle prit ma bite à pleine bouche et se mit à sucer. Jétais très excité, aussi arrêta-t-elle rapidement sa fellation pour me laisser la sodomiser sur la table de la cuisine.

Je fis ça très sensuellement, sachant que cétait la dernière fois que je pourrai le faire. Et je finis par jouir au fond de son cul, après quoi elle sépousseta, remit ses vêtements en place et sapprêta à partir.

-attend, je vais taccompagner, cest plus sûr, dans cette tenue, tu vas attirer le viol comme la lampe attire le moustique.

-ça ne me dérangerai pas plus que ça maintenant.

-mouais, je préfère taccompagner, quon arrête le sexe pour que tu restes avec ton mec, ok, mais pas pour que tu partes avec des violeurs.

-daccord, dit-elle avec un sourire.

Nous partîmes donc de chez moi, mon sperme coulais de son cul et il restait une partie de celui dHannibal pour sécouler de sa chatte, le tout se retrouvai sur ses cuisse et elle dut tout étaler sur sa chatte et ses cuisses afin déviter que ça se voie.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire