Histoires d'inceste Histoires porno

Ma mère saillie par mon rottweiler – Chapitre 1

Ma mère saillie par mon rottweiler - Chapitre 1



Je m’appelle Julien et je suis lycéen en 1ere dans un lycée de banlieue. Depuis plusieurs années j’ai pris pour habitude de consommer, environ 3 fois par jour, du cannabis, il me faut donc me réapprovisionner toutes les semaines.

Pour vous situer un peu, je vis seul avec ma mère et mon petit frère de 3 ans depuis que mon père l’a quittée pour une femme plus jeune et donc je suis un peu lâché. Depuis qu’elle est seule elle est harcelée par des racailles qui lui laissent des messages obscènes sur la porte, dans la boîte aux lettres ou directement sur son téléphone, elle a donc décidé de prendre un chien de garde, un rottweiler.

Pour me payer mes barrettes de cannabis, jusque-là, je volais ma mère directement dans son portefeuille, mais depuis peu elle s’en est rendu compte et elle le cache.

Le problème est que je suis dépendant et qu’il me faut ma barrette toutes les semaines, mais sans argent il est difficile de trouver un fournisseur.

Depuis peu, et par le biais d’un Ami commun j’ai réussi à trouver un gars qui m’avance ma consommation en m’assurant qu’il n’y a pas de problème si je lui paye plus tard.

Le problème c’est que je ne trouve toujours pas d’argent et que je lui dois maintenant 100.

Mon pote me dit que le fournisseur est furieux que je ne l’ai pas remboursé et qu’il me laisse 3 jours pour trouver l’argent, après j’aurais des problèmes.

Pendant 3 jours je remue ciel et terre pour trouver cet argent. Je vends ma console, des jeux, mais je n’empoche au total que 60, je me dis qu’il acceptera cet argent comme avance et que ça le fera patienter. Je file rendez-vous à mon pote, lui file l’argent pour qu’il le transmette au fournisseur.

1 heure plus tard mon ami m’envoie un SMS et me dit que le fournisseur n’est pas content, qu’il voulait la totalité de l’argent et que, par conséquent, il va me trouver et m’expliquer comment ça marche.

Je suis apeuré et pendant plusieurs jours je ne vais plus au lycée, je reste enfermé chez moi. Ma mère qui est femme au foyer, car elle s’occupe de mon petit frère ne comprend pas pourquoi je reste enfermé et essaye de me pousser à retourner au lycée mais en vain.

Au bout de 3 jours je décide de sortir, au moins jusquen bas de l’immeuble et j’en profite pour descendre à la cave voir si mon scooter démarre encore, car il est plutôt capricieux.

J’arrive dans la cave, ouvre la porte de notre box et j’entre. Je vois mon scooter et je le démarre finalement du 1er coup, quand tout à coup 3 mecs d’origine maghrébine, 1 d’environ 30 ans et deux autres d’une 20aine d’années rentrent. Les deux plus jeunes ferment la porte et se mettent devant, quant au plus vieux il se jette sur moi, m’attrape par le cou et me plaque contre le mur en disant :

"Où est mon argent ?!"

Je lui réponds :

"Je ne l’ai pas, laissez-moi un peu de temps et je vous le donnerai, promis, je ne veux pas vous voler"

Il me lâche le cou, se recule et rigole puis il me balance une grosse droite dans la mâchoire et me dit :

"Tu ne crois quand même pas que je vais encore attendre de l’argent que tu ne me donneras pas. Tu sais quoi ?! On va monter chez toi et je vais bien trouver de quoi me rembourser"

— "non ! Il y a ma mère !"

"parfait ! Finalement c’est notre jour de chance"

Il me frappe une nouvelle fois mais au ventre puis ses 2 acolytes m’attrapent par les bras et nous montons les marches jusqu’à mon appartement.

Il me prend la clé, puis entre. En entendant la porte s’ouvrir, ma mère, sans savoir que je ne suis pas seul s’exclame :

"ca y est tu es rentré ?! Ça t’a fait du bien de prendre l’air ?"

Je ne peux répondre tellement la peur m’envahit et nous entrons dans le salon. Nous nous retrouvons en face de ma mère qui est surprise de me voir tenu comme un bandit.

Puis le plus vieux s’adresse à ma mère :

"Bonjour madame, je sais que nous ne sommes pas invités mais votre fils me doit de l’argent et je compte bien repartir avec ce qu’il me doit"

-"comment ça ?! Combien vous doit-il ?"

"200"

-"c’est faux ! Je vous ai déjà donné 60 ! Je ne vous dois plus que 40 !"

"tu croyais quoi ?! Les 60 que tu m’as donnés ne couvrent même pas les intérêts de retard. Maintenant c’est 200 !"

Puis ma mère dit :

-"attendez je peux vous donner 100, mais c’est tout ce que j’ai ! Prenez mes bijoux, je ne sais pas combien ils coûtent mais ne nous faites pas de mal"

Il prend les bijoux, l’argent puis s’approche de ma mère et lui dit :

"Daprès mes comptes il manque encore 50, vous avez quoi d’autre à me donner ?!"

Puis il la regarde avec un regard lubrique en lorgnant sans se cacher sur son décolleté.

-"non !! Vous n’allez pas oser!"

"Ah non madame rassurez-vous je ne vous ferai rien, par contre lui…"

Puis il se dirige vers le balcon, où Roc, notre rottweiler attend. Il ouvre la porte vitrée et le chien entre, plutôt énervé. Il le caresse, le met en confiance, puis s’adresse à ma mère :

"Suce-le !"

-"quoi ?!"

"Oui suce ton clébard, et dépêche-toi avant que je m’énerve !!!"

Il lui appuie sur les épaules violemment et la met à genou, il couche le chien el lui flattant le flanc puis il pousse la tête de ma mère vers la bite, encore dans son fourreau de mon chien.

Elle n’a pas d’autre choix, elle sort alors la bite de celui-ci et avec dégoût met le bout sur ses lèvres, on voit que ça la dégoûte fortement. Le chien ne comprend pas trop ce qu’il se passe mais au vu de la taille de son sexe qui ne cesse de grossir il a l’air d’apprécier.

Finalement le sexe de Roc est assez gros et le plus vieux des gars a une autre idée pour ma mère, il veut en profiter encore.

Il ordonne alors à ma mère de se mettre à 4 pattes, ce qu’elle fait, à contrecur puis il lui remonte sa robe et lui arrache son string, prend le chien par le collier et l’approche du cul de ma mère.

Il ordonne à ma mère de ne pas bouger et lui met une grosse gifle comme avertissement. Le chien, lui de son côté comprend que cette femelle sera à lui. Il glisse sa truffe entre les petites lèvres de ma mère et commence à lui lécher. Ma mère malgré son dégoût ne peut s’empêcher de montrer que ce léchage de sa féminité lui procure du plaisir, elle mouille même abondamment quand tout à coup le chien s’arrête puis commence à vouloir grimper "sa chienne". Ma mère par reflexe essaye de se dégager car elle ne veut pas copuler avec un chien mais le mec lui remet une énorme gifle et bloque alors sa tête entre ses jambes, elle ne peut plus avancer ni reculer.

Roc après plusieurs essais arrive à monter sur ma mère et essaye maintenant de rentrer sa bite toute rouge, tendue et gonflée dans sa chatte mais il vise à côté. Puis d’un coup il trouve l’entrée, il la pénètre brusquement. A ce moment là il pousse un souffle. Il est comme bloqué au fond d’elle. Ce doit être le bout très large de sa bite qui bloque la sortie.

Maintenant qu’il est entré il commence à pilonner ma mère très rapidement. Il tire la langue et fait souffler ma mère à chaque fois qu’il est à fond puis après quelques minutes, interminables pour moi, Roc se soulage dans la chatte de ma mère puis se retire direct.

Il se retrouve, la truffe devant la chatte ruisselante de ma "chienne" de mère puis lèche son propre sperme qui en coule.

Ma mère est rouge et honteuse mais doit attendre que nos envahisseurs déclarent la fin de son calvaire.

Une fois que le chien s’écarte de ma mère, le plus vieux relâche la tête de ma mère puis dit :

"Voilà nous sommes quittes, mais ne t’en fais pas on se reverra"

Puis il passe devant moi, me tape la joue puis ils s’en vont.

Que peut-il bien encore nous arriver ?

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire