Histoires de sexe viol Histoires de sexe voisins

mon beau-père, Tom – Chapitre 2

mon beau-père, Tom - Chapitre 2



Mon beau père Tom.

Coucou tout le monde.

Voilà maintenant un mois que je suis lamante de mon beau-père Tom. Cependant nous avons très peu de moments en communs. Mais heureusement ce week-end ma mère devait partir en séminaire. Enfin jallais être seule avec mon amant pour deux jours. Mon impatience na cessé de croître tout au long de la semaine.

Enfin le week-end est arrivé. Tom ne rentrait quen fin daprès-midi, aussi ai-je eu tout le loisir de préparer notre soirée amoureuse. Pour la première fois javais décidé de me différencier de ma mère, pour loccasion je me suis donc acheté mes premiers vêtements féminins. Après de longues minutes de douches et de préparations, jétais enfin prête pour tester mes nouvelles fringues.

Pour commencer un petit string rouge avec de la dentelle pour mettre mes petites fesses en valeurs. Accompagnée naturellement dun soutient gorge push up rouge et noir, histoire de donner lillusion dune petite poitrine. Enfin ma belle robe bleu que jai accompagné de collant opaque noir, et dune petite paire de ballerine.

Maintenant le plus important, après ma perruque à frange longue rousse et quelques gouttes de Chanel, le maquillage. Un rouge à lèvre rose saccordant avec mon visage et ma robe et un fard à paupière brillant pour renforcer mon regard. Avant de surligner délicatement mon teint et mes yeux.

18 heure : Tom est sur le point de rentrer jallume les bougies, prépare une musique dambiance et minstalle lascivement dans le canapé. Je suis toute existé et tremblante. Jentends le bruit des clés dans la serrure mon cur sarrête.

Enfin il est là devant moi, il reste sans voix. Puis il sapproche de moi et délicatement me prend dans ses bras. Je sens son corps musclé contre mon corps tremblant. Lentement il se penche sur mon visage et membrasse langoureusement. Pendant que sa langue joue avec la mienne je sens ses mains ségarer sur mon corps, sattarder sur mes fesses. Il les malaxe délicatement, sa bouche ségare dans mon coup je défaille.

Puis reprenant mes esprits je quitte le contact hypnotisant de son corps musclé. Me rappelant quil sort du travail je récupère sa valisette et son manteau et lui dit de se mettre à laise dans le canapé. Je reviens avec les verres de champagne et lui offre une coupe, puis lentement je magenouille devant lui. Tremblante je lui défais son pantalon. Il est en caleçon devant moi, je peux apercevoir son sexe et son excitation. Lentement je lui enlève. Son odeur me rend toujours aussi folle quau premier jour.

Petit à petit je commence à acquérir des automatismes. Comme une signature je commence toujours par smacker délicatement son gland. Puis lentement ma bouche souvre sur celui-ci avant de ségarer sur son sexe. Je sens celui-ci finir de grossir en moi. Ma langue joue avec sa verge, mes mains aux vernis rose ségarent sur ses testicules. Je suis folle de lui. Je le regarde dans les yeux et voir son plaisir. Joueuses je tente daller le plus loin possible.

Puis je le sens prêt à jouir. Sans me prévenir il se retire de ma bouche. Il mattrape les mains, mattire contre lui et relève ma robe pour décaler mon string de mes fesses. Il me demande alors de venir mempaler sur son sexe en érection. Cest la première fois que je vais me faire prendre autrement quen levrette je suis un peu perdue. Il me guide, il me soulève et mempale sans ménagement sur son sexe qui rentre de moitié en moi, je pousse un cri. Heureusement que je me suis préparé sinon

Puis lentement il me dit : « bouge ton cul salope ». Et me voilà donc sur ses cuisses, sentant son souffle dans mon dos faisant des vas et viens en fixant la télévision. Leffort est intense et les sensations étranges, jai limpression dêtre encore vierge (« like a vrigin »comme dirais Madonna). Puis après avoir accéléré le mouvement sous ses ordres. Je ressens son liquide chaud jaillir en moi, et dégouliner le long de sa verge et de mon anus.

Je suis rouge et en sueur. Lentement il me relève. Je meffondre de plaisir, vacillante sur mes jambes.

Puis après un petit câlin et quelque coupes de champagne nous allons manger. Après le dessert jallais repartir dans ma chambre quand il ma dit « une femme comme toi mérite de dormir dans le lit nuptiale. »

Je suis aux anges. Pour le remercier je lui offre un streap- tease langoureux et intense. Une danse lascive dans mon bel ensemble rouge. Mon corps bouge en harmonie, jai limpression dêtre sexy comme jamais.

Puis lentement il mattire dans le lit. Il me demande de me cabrer, je place ma tête dans loreiller de ma mère. Puis lentement il recommence à me ramoner les fesses. Je le sens mettre des coups brusques tentant de pénétrer au plus profond de mon inimitée. Puis accélérer le rythme sans raison. Sans sens rendre compte il prononce le prénom de ma mère en me baisant au milieu des « salope » ou « chienne).

Puis après un ramonage plus intense il se retire prestement de mes fesses et méjacule sur le dos. La sensation de chaleur soudaine me rend folle et me fait aussi tôt jouir dans les draps. Puis il me claque les fesses avant de sendormir. Il me faut quelques minutes pour me remettre puis lentement je vais me blottir dans ses bras, à cette place qui ne devrait pas être la mienne.

Kinky

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire