Histoires d'inceste Histoires de sexe fétiche

Mon demi-frère et le livreur – Chapitre 1

Mon demi-frère et le livreur - Chapitre 1



Je vais vous raconter une histoire qui s’est passée dans ma jeunesse durant laquelle j’ai découvert les joies du sexe gay…

Je m’appelle Hugo, j’ai 18 ans, les yeux verts, châtain, un corps normal et une bite de 19 centimètres. Je vais vous raconter comment j’ai réalisé mon premier fantasme : coucher avec mon demi-frère ! Il s’appelle Maxime, il a 25 ans, les yeux marrons, blond, plutôt musclé, et une bite de 22 centimètres.

C’était durant une semaine du mois de mars, ma mère était partie en formation et mon beau-père, lui, n’est jamais là la semaine, alors ma mère avait demandé à Maxime, mon demi-frère, de venir dormir à la maison le soir pour ne pas me laisser seul. J’allais donc en cours la journée et je finissais à 16h30 et Maxime lui à 20h, j’avais donc la maison pour moi tout seul ! En rentrant des cours, j’ai mangé puis je suis allé faire mes devoirs.

Très vite, j’ai commencé à sentir ma bite se durcir dans mon pantalon alors je suis allé m’allonger sur mon canapé et j’ai commencé de lents va-et-vient sur mon pénis puis de plus en plus rapidement, je me titillais l’anus avec un doigt et poussais de petits gémissements puis je sentis ma bite se contracter et en un râle ultime, j’éjaculai 5-6 jets qui vinrent se déposer jusqu’à mes pectoraux puis je récupérai un peu de ma semence sur mes doigts et commença à me les lécher en pensant à Maxime.

Après ma branlette, je suis allé prendre une douche. Pendant que l’eau coulait sur mon corps jusqu’à ma verge, je me suis remis à penser à l’objet de tous mes fantasmes : mon demi-frère. Ma bite se remit à durcir et je ne pus m’empêcher de commencer à m’astiquer. Mais j’entendis les clés dans la porte et Maxime cria :

Hugo, je suis rentré !

Je suis sous la douche, lui répondis-je.

OK, je vais commander des pizzas et je vais mettre la table dans le salon.

Je finissais donc rapidement ma douche et au moment de me mettre en pyjama, je décidai de prendre un petit short qui ne descendait pas plus bas que mes fesses et qui laissait voir quand je me penchais mes testicules et mon anus, pour augmenter mes chances de le séduire, je ne mis pas de caleçon puis j’enfilai un vieux t-shirt et je descendis le rejoindre dans le salon.

Arrivé en bas, j’entendis des gémissements rauques alors j’entrouvris un peu la porte et là … !

Je vis Maxime sur le canapé, son pantalon et son caleçon traînaient sur le sol et il avait remonté son t-shirt au-dessus de ses abdos magnifiquement dessinés. Il tenait une bite immense d’au moins 20 centimètres dans sa main gauche et se branlait lentement. Il se branlait sur un porno gay et tenait un gode dans sa main droite qu’il s’enfonçait dans le cul puis après l’emmenait à sa bouche et le suçait comme une salope. Ma bite était dure comme du fer et mon short était à deux doigts de craquer, je m’appuyai donc sur la porte pour commencer à me branler, mais elle s’ouvrit entièrement et je tombai nez à nez avec la bite de Maxime. Il saisit un coussin du canapé et cacha sa bite avec, il essaya d’éteindre le porno, mais la télécommande ne marchait plus, je vis donc le thème de la vidéo qui était « prendre violemment son demi-frère pendant que le père regarde ».

Mais … mais qu’est-ce que … tu aurais pu toquer me dit-il.

Et louper se spectacle ravissant, non merci, lui répondis-je.

Il fut étonné de ma réponse et avant qu’il ne reparle, je retirai le coussin de devant sa verge et approcha mes lèvres de son pieu, il sentait bon le mâle et il était parfaitement épilé.

J’ouvris la bouche et commença une lente pipe je l’entendais gémir et me dire de continuer

Ooooh putain qu’est-ce que tu suces bien !!! mmmh continue vas -y haaann !!!

Le fait que je sois son demi-frère ne larrêta pas et il posa ses mains sur ma tête pour m’enfoncer sa verge au fond de ma gorge. Sa bite me faisait mal tellement elle était grosse. Cette pipe dura 10 bonnes minutes, et au bout d’un moment, je sentis sa bite se contracter et ses gémissements étaient de plus en plus forts, il enfonça sa bite au plus profond de ma gorge et se déchargea de 7-8 jets de sperme chaud au fond de ma gorge et un peu sur mon visage puis il me releva le visage et me roula une énorme pelle.

C’est alors qu’on entendit la sonnette de la porte retentir. Maxime alla ouvrir, mais avait complètement oublié de remettre son caleçon, il se retrouva donc nu comme un vers devant le livreur.

Bonjour, c’est bien ici … Eh ben, dis donc on s’amuse bien ici !

Ouais je viens de recevoir la plus belle pipe de ma vie !!! Vous voulez essayer ?

J’aimerais bien, mais j’ai de pizzas à livrer.

Rooh allez on va bien s’amuser à trois, vous aller voir, il suce comme un dieu.

Il ???

Oui c’est mon demi-frère c’est une vraie salope ! Alors toujours partant ?

Allez pourquoi pas !

Maxime le fit rentrer et referma la porte derrière lui, il l’accompagna jusqu’au salon. Le livreur déposa ses pizzas sur la table et vint me dire bonjour. Il était brun, grand et très musclé.

enchanté, je m’appelle Julien. Alors c’est toi le meilleur suceur du monde ?

On peut dire ça oui, lui répondis je.

Je retirai mon short et mon t-shirt et lui enleva son uniforme et resta en caleçon devant moi. Maxime passa derrière lui et lui massa le cul et le fit s’asseoir sur le canapé. Je m’avançai vers lui à quatre pattes comme une chienne, je retirai lentement son caleçon et caressa ses cuisses musclées, il sentait l’homme et la sueur, j’approchai mes lèvres de sa bite qui mesurait au moins 21 centimètres. Je le pompai pendant 10 minutes et il m’éjacula 8 bons jets sur le visage puis vint me lécher pour retirer toute cette semence.

Maxime proposa à Julien de me faire une double pénétration. C’est ma première fois et j’avais le droit à deux mâles excitants qui voulaient me démonter. Julien et Maxime se placèrent debout en face à face, leur bite se touchait et Maxime me porta et commença à me lécher le cul pendant que Julien en profitait pour sucer la bite de Maxime pour la lubrifier avant la pénétration. Julien se releva et Maxime me fit descendre sur leur bite et d’un coup, je m’empalai sur leurs deux verges. J’avais mal, mais c’était tellement bien, ils me limèrent le cul jusqu’à me jouir dans les entrailles. Je sentais leur sperme couler sur mes cuisses.

Julien me prit ensuite en levrette sur un fauteuil et Maxime se plaça derrière Julien et lui lima le cul. Je sentais la puissance des coups de reins de Maxime qui enfonçait sa bite un peu plus alors Julien s’agrippa fort à mes hanches et me démonta l’anus. Tous les deux se retirèrent et m’éjaculèrent sur le dos et les fesses. Maxime proposa que moi aussi je puisse pénétrer quelqu’un, il se mit donc à quatre pattes et Julien alla s’asseoir sur le canapé pour se masturber tranquillement. Je me plaçai derrière Maxime et commença un anulingus puis une fois son cul assez lubrifié, je commençai à le limer, je jouis très rapidement tellement j’étais excité. Après nos ébats, nous nous rhabillâmes et Julien dut partir finir ses livraisons et avec Maxime, nous partîmes nous doucher et nous nous frottâmes l’un l’autre.

Nous allâmes nous coucher, nus. Nous nous enlaçâmes et endormîmes.

Nous avons continué nos relations et nous voyons toujours Julien, nous avons même fait des choses avec certains de mes amis ou avec des amis de Maxime, mais ça, c’est une autre histoire …

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire