Histoires de sexe Histoires de sexe voisins

Nos meilleures vacances – Chapitre 4

Nos meilleures vacances - Chapitre 4



Le lendemain, je me suis réveillé en même temps que ma femme. C’était notre dernier jour de vacances. Nous nous sommes levés. Fred et Béa étaient dans le jardin. Fred était en short. Béatrice portait un bas de maillot de bain pour unique vêtement. Ils nous ont proposé de rester manger avec eux, mais nous avions des choses à faire. Nous nous sommes finalement donné rendez-vous à la plage en milieu d’après-midi. Julie voulait profiter du soleil avant de partir.

Nous avons mangé tous les deux dans un petit resto le midi sans parler une seconde de nos aventures avec Fred et Béa. Nous sommes arrivés sur la plage vers 15 heures. Nous avons rejoint nos nouveaux amis. Béatrice avait un maillot de bain deux pièces. Elle était très sexy. Nous nous sommes allongés pour profiter de notre dernier jour sur cette plage.

Après à peine dix minutes, les deux femmes se sont mis seins nus. Les hommes présents sur la plage ne se gênaient pas pour regarder Béatrice et Julie. Ca m’excitait de voir ma femme presque nue exhiber sa poitrine à des inconnus.

L’après-midi s’est déroulée dans une ambiance détendue. Nous avons alterné entre bronzette, siestes et baignades. J’étais dans un état d’excitation assez avancé. J’avais vu toute la journée les seins de ma femme et de Béa gigoter sous mes yeux. Je n’avais qu’une idée en tête : les toucher et les lécher.

Vers 18 heures, nous avons décidé de quitter la plage. Nos nouveaux amis nous ont invités à passer notre dernière nuit de vacances chez eux. Nous avons accepté avec grand plaisir. Dès que nous sommes arrivés, Béatrice s’est mise entièrement nue et a dit :

Je vais prendre une douche pour me rafraîchir un peu. Tu veux venir avec moi ma puce ?

J’arrive tout de suite !

Les deux femmes sont allées ensemble dans la salle de bain. Pendant ce temps, Fred et moi buvions une bière en discutant. A un moment, il m’a lancé :

Il fait trop chaud ! Mets-toi à l’aise si tu veux.

Dès qu’il a prononcé ces mots, il s’est déshabillé complètement. J’en ai fait de même. Nous étions nus tous les deux, le sexe à demi bandé.

Voilà, on n’est pas mieux comme ça ?

On a continué à discuter comme si de rien (n’était), mais lui comme moi n’arrêtions pas de nous regarder.

Quelques minutes plus tard, Julie et Béatrice sont revenues, nues. Béa a tout de suite remarqué notre nudité à Fred et moi :

Eh bah, on ne s’ennuie pas !

On avait chaud ! D’ailleurs, je pense que je vais aller prendre une douche moi aussi.

Fred et moi sommes allés prendre une douche à tour de rôle.

Nous avons commencé à prendre l’apéritif dehors, mais il s’est mis à pleuvoir. Nous sommes donc allés dans le salon. Il y avait un petit canapé et un fauteuil de chaque côté. Fred et moi étions assis sur les fauteuils et les filles sur le canapé. Nous avons discuté un petit moment.

Les seins de ma femme gigotaient quand elle bougeait. Béatrice lui caressait la cuisse de manière très sensuelle. Ce joli spectacle me faisait bander (et Fred aussi). D’ailleurs, Fred et moi parlions de moins en moins. Les deux femmes se sont dit quelque chose à l’oreille puis, sans rien dire, Julie est venue vers moi. Béa s’est approchée de son mari. Ma femme s’est assise à califourchon sur moi. On s’est embrassé langoureusement. Je lui malaxais les seins et les fesses. J’avais très envie d’elle.

Sans aucun préliminaire, elle a fait entrer mon sexe dans le sien. Je lui ai demandé d’y aller doucement, j’étais si excité depuis cet après-midi…

Après plusieurs minutes, j’ai jeté un il en direction de nos hôtes. Fred était en train de prendre Béa sur le canapé. Tous les deux m’ont regardé et m’ont souri. Julie, sentant que j’étais captivé par ce que je voyais, a changé de position. Moi, toujours assis, elle s’est empalée sur mon sexe, dos à moi.

Aussitôt, elle a accéléré la cadence et elle s’est mise à gémir plus fort, excitée par ce qu’elle voyait. Je n’ai pas tardé à jouir dans sa petite chatte. Fred a éjaculé sur le dos de sa femme quelques secondes plus tard.

Julie s’est relevée. Un filet de sperme reliait sa chatte à ma queue. Elle est allée dans la salle de bain, suivie par Béatrice.

Elles sont revenues une dizaine de minutes plus tard. Nous avons pris un dernier verre avant de dîner.

Le dîner s’est passé dans une bonne ambiance, très détendue. Après cela, nous sommes retournés au salon prendre une coupe de champagne. Cette fois, Fred et moi étions sur le canapé. Béatrice échangeait des regards complices avec ma femme.

Quand nous avons tous fini notre coupe, les filles se sont levées et sont venues s’asseoir à califourchon sur nous (Julie sur moi et Béa sur son mari). Béatrice et ma femme se sont aussi embrassées en se caressant les seins. Je bandais comme un fou.

Julie s’est empalée sur ma queue et Béa sur celle de Fred. Je roulais une pelle à ma femme en lui touchant les seins. Je vivais un rêve éveillé. Voir Béatrice chevaucher la queue de son mari était très excitant.

A un moment, Fred a mis sa main sur un sein de ma femme. J’ai alors caressé le corps de Béatrice. Celle-ci a demandé à Julie :

Tu veux changer ?

Hmm oui !

Béa est venue sur moi. J’ai touché ses seins avant de les lécher. Je lui malaxais ensuite les fesses en l’embrassant. Je la trouvais de plus en plus excitante, j’en oubliai presque que ma femme était juste à côté de moi avec le sexe d’un autre homme en elle.

Après quelques minutes, Béatrice s’est relevée et m’a dit d’en faire de même. Elle s’est assise les fesses au bord du canapé et elle a relevé les jambes. Directement, j’ai fait entrer ma queue dans sa chatte. Je l’embrassais, lui touchais et lui léchais les seins. Je lui ai même léché les pieds tout en lui titillant le clitoris. Quand Béa a joui, elle m’a attiré à elle pour m’embrasser très langoureusement. J’étais sur le point de jouir moi aussi. J’ai retiré ma queue juste à temps. Le premier jet est parti sur son sein droit, les autres ont fini sur son ventre. Après un dernier baiser, je me suis assis à côté d’elle.

Julie était toujours en action sur Fred. Béatrice a récolté un peu de mon sperme sur son doigt pour le mettre dans la bouche de ma femme. Celle-ci a avalé avec gourmandise. Elle a accéléré le rythme. Elle gémissait de plus en plus fort. Fred a fini par jouir dans sa petite chatte.

Dès que Julie s’est levée, Béa lui a mis deux doigts et les a ressortis. Ils étaient couverts de sperme. Béatrice s’est levée, elle a mis ses doigts dans la bouche de ma femme et elle l’a embrassée.

Nous sommes tous allés nous laver rapidement dans la salle de bain avant d’aller nous coucher (nous repartions le lendemain et nous avions de la route). J’ai eu un peu de mal à m’endormir cette nuit-là.

Le lendemain matin, je me suis réveillé le dernier. Ma femme était dehors avec nos hôtes. Tous trois étaient entièrement nus. Nous avons pris le petit-déjeuner ensemble et il était déjà l’heure de partir. Nous avons chaleureusement remercié Fred et Béa pour ces derniers jours. Au moment de nous dire au revoir, Béa m’a enlacé et m’a embrassé. J’ai senti une dernière fois son corps nu contre moi, ce qui m’a fait bander. Julie a fait de même avec Fred puis avec Béa.

Nous sommes repassés à notre hôtel rapidement et nous voilà sur la route du retour. Nous avons parlé de ces derniers jours de vacances. Julie a refusé de me dire ce qu’elle avait fait avec Béa quand elles étaient seules…

Nous étions tous les deux d’accord pour dire que ces derniers jours devaient rester une parenthèse dans notre vie de couple. Nous n’avons jamais revu Fred et Béatrice.

Voilà, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire, chaque critique est bonne à prendre, positive comme négative.

Merci de m’avoir lu et j’espère que ça vous a plu !

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire