Histoires de sexe lesbien Histoires de sexe viol

Photographier Marianne – Chapitre 1

Photographier Marianne - Chapitre 1



Chapitre 1 :

Je suis passionné par la photo de studio, je possède un appartement de 70m2 qui ne me sert que pour la photo. Jaime faire du portrait et faire poser les gens que je connais dans des scènes totalement inverses à limage quils me renvoient. Jaime transformer les hommes en femmes et si jai une amie un peu bourgeoise, jaime lhabiller de façon super sexy.

Je connais Marianne depuis maintenant 15 ans, elle est en concubinage avec deux enfants. Une blonde, les cheveux mi long, 1m75, yeux vert, un physique très longiligne, une toute petite poitrine et une bouche diablement pulpeuse.

Elle ne prend plus son pied dans la vie depuis de nombreuses années et je voulais absolument prendre cette frustration en photo, la voir se réveiller, la voir se découvrir. La photo peut être une très jolie thérapie pour beaucoup de personne, une façon de se découvrir.

Je lai dabord fait venir pour une séance sur des jambes. Elle ma refusé pendant de long mois et puis un jour à force dinsister, elle a dit oui. Plus pour se débarrasser de moi que pour faire cette séance, mais enfin elle était là. Jai été super professionnel, mais je voulais la faire se détendre et voir jusquoù elle pouvait aller.

Lidée était de prendre des photos de ces jambes et pour cela elle devait passer un string couleur chair, un collant sans couture de couleur chair également et ensuite et par-dessus tout ça, des collants de couleurs très vives. Bleu, jaune, rouge et orange. Lidée était de réaliser une photo sur laquelle se superposait toutes ces paires de jambes. Une photo hautement esthétique.

Marianne est arrivée, ne sachant pas vraiment à quoi sattendre. Je lui ai tout expliqué et elle na pas rechigné un instant. Lidée de la savoir se mettre toute nue a quelque mètres de moi derrière un simple paravent, cétait déjà une victoire; un début de transformation. On a commencé la série, ses jambes étaient comme je lavais imaginé, parfaites pour cette photo. Je lui ai fait prendre différentes positions debout pour les trois première paires de collants, elle était très docile, les photos étaient superbes, ses fesses étaient superbes. Elle tenait son pull légèrement au-dessus de son nombril, son ventre était aussi très excitant. Pour une femme qui avait abandonné sa libido depuis de nombreuses années, elle sabandonnait et se montrait très facilement… Elle devait avoir confiance en moi ou bien elle avait envie quil se passe quelque chose… Jallais en avoir la confirmation.

Pour la dernière paire de collant, je lui ai montré comment elle devait se positionner. A quatre pattes, lidée était de couper juste aux fesses pour obtenir une photo qui allait se placer sur le côté comme si ses jambes et ses fesses sortaient du côté de limage. Dans le même abandon que précédemment, elle sest placée… Jétais très excité, mais je voulais garder mon professionnalisme. Prétextant quelques changements techniques, je lai laissé dans la position de longues minutes tournant autour pour changer les éclairages. Jai même poussé le vice jusquà venir moi-même réajuster le collant sur ses hanches et dégager un peu plus son ventre. Elle avait sa tête toujours baissée, regardant le sol sans dire un mot. Je suis revenu derrière mon appareil et jai commencé à prendre quelques photos, la laissant dans cette position. Et puis je lui ai demandé de positionné sa tête sur le sol pour que la cassure de ses reins puisse être plus marquée… Et sans hésiter elle sest placée dans cette position si sensuelle, si sexuelle.

Fin de séance… Elle sest rhabillée et ma dit quelle prenait le string pour le laver… Avait elle était excitée ? Probablement vu latmosphère…

———————————-

Chapitre 2 :

Jai mis du temps à la faire revenir dans le studio, mais cétait plus un problème demploi du temps que de volonté… Et puis là, il me fallait plus de temps. Je ne lui disais toujours rien sur le contenu de la séance mais finalement elle a trouvé une paire dheure à maccorder. Je lui ai expliqué ce que je voulais et javais spécialement fait venir une maquilleuse pour la transformer. Elle qui navait jamais été maquillé sest surpris elle-même. Elle ne se reconnaissait pas, un papillon dans le miroir. Le maquillage noir autour de ses yeux faisait ressortir le vert de ses pupilles, le rouge à lèvre rouge autour de sa bouche faisait ressortir un coté sexuel. Ses cheveux était plaqué en arrière, cela lui donnait un petit côté salope parfait pour la scène que je voulais réaliser… Curieusement, elle navait toujours pas demandé dexplication sur ce quelle allait devoir faire. Bien souvent le fait que le modèle soit entouré et préparé, lui donne confiance… Mais pour Marianne cétait autre chose, elle sabandonnait comme pour la première séance.

La maquilleuse avait enfin fini et après lavoir remercié et payé, elle a quitté le studio me laissant seul avec mon modèle, mon amie, cette femme que javais transformé.

Je lui ai alors présenté la panoplie et lidée. Elle devrait porter des bas noir, un string noir, une mini-jupe noir très courte, un perfecto sans rien en dessous et des escarpins avec des très hauts talons. Javais peur de la voir refuser de ne rien porter en haut parce quelle complexait terriblement sur la petite taille de sa poitrine ou encore à propos des chaussures car elle ne porte jamais de talons, mais elle nen fit rien. Elle est passée derrière le paravent pour en ressortir quelques minutes plus tard comme je lavais imaginé. Elle ne tenait même pas fermé son perfecto. Jai marqué un cours instant de contemplation et elle sen est rendue compte. Et jai vite repris mon air pro de photographe perfectionniste…

Lidée cette fois, cest de te mettre dans une situation, dans une image que tu naurais jamais pu réaliser ou que les gens qui te connaisse nimaginerai pas te voir faire. Je veux que tu sois désirable sexuellement, que tu imagines lappareil comme un sexe dhomme sur lequel tu veux tasseoir… Tempaler

Elle ouvrit grand les yeux en entendant mon langage quelque peu cru, sourit et fila se mettre ne place sur le fond noir. Jai commencé à la prendre en photo, mais elle narrivait pas à s’extériorisé seule, il allait falloir que la guide.

Pour me faire plaisir visuellement, il faut que tes jambes soient ouvertes que tu sois en chasse, que tu sois excité. Enlève ton string!

Elle marqua une pose, souffla, et fini par remonter sa jupe et retirer le string noir que javais acheté pour elle. Elle le jeta sur le côté et je pu mapercevoir tout de suite quelle était excitée par la situation.

Mais elle reprit des positions sans trop de conviction. Modèle photo ne simprovise pas, elle narrivait pas à se mettre en scène

Il faut que tu excites lappareil, que tu mexcites, soit un peu chienne, Je vais continuer de prendre photos, sois persuasive…. Prends du plaisir, cest nécessaire

Ni une ni deux, elle commença à se caresser, dabord le ventre pour remonter vers ses seins, javais limpression quelle mavait complètement oublié, quelle nentendait plus le déclencheur. Puis sa main droite est descendu vers ses jambes pour remonter sa jupe et découvrir son sexe, elle se branlait devant moi…

Incroyable, cette mère de famille se laissait aller totalement. Je lai évidemment laissé faire, je ne voulais pas linterrompre. Au bout dune paire de minute elle sest positionnée à genoux, les jambes ouvertes, face à moi et elle sactivait sans me voir, sa main droite toujours très active avec des mouvements virulents et sa main gauche était posée sur sa hanche laissant ouvert le perfecto sur ses deux petits seins. Il ne lui fallut que quelques minutes pour jouir, violemment mais silencieusement, son visage crispé, lorgasme lavait emporté… Je navais pas arrêté de prendre des photos pendant ce laps de temps, des photos probablement merveilleuses.

Elle se détendait maintenant tout en gardant la position, ses deux mains maintenant placés sur ses cuisses. Elle me regardait. Elle sourit et me dit Merci!

De rien Marianne, merci à toi pour ces photos. Que je ne pourrais pas utiliser, mais qui sont le rêve de tout photographe. Tu veux jouir encore ?

Oui, bien sûr que je veux jouir encore

Ok, tu peux te détendre quelques instants. Je vais me mettre nu, lidée cest de reprendre la position que tu avais à linstant, sans te masturber, mais avec mon sexe dans ta main gauche. tu es ok ?

Ok

Plus rien ne semblait être tabou…

Elle sest relevée et est allée boire un verre deau. Cest la première fois que je réalisais un tel cliché et je pensais bander directe par lexcitation, mais au final non… je restais mou.

Jétais prêt, elle sest repositionnée sur le fond photo, à genoux, les jambes écartées, exhibant toujours son entre jambe à lappareil. Jeffectuais les derniers réglages et jactionnais l’intervallomètre pour 500 photos prisent toutes les 3 secondes… Et je me suis positionné à côté delle, sur sa droite. Mon sexe était toujours au repos.

Il faut que tu prennes mon sexe dans ta main et que tu regardes lappareil de façon ravageuse

Ok, mais il faudrait peut-être que tu bandes non ?

Oui, et je pensais vraiment être dur que de lacier après ta séance de tout à lheure, mais cest plus difficile quil ny parait

L’appréhension de la photo peut être ?

Je ne sais pas

Je me branlais, mais rien ny faisait… Jétais là queue à quelques dizaines de centimètres de son visage et je narrivais pas à bander correctement. Elle prit linitiative et saisit finalement ma queue et sappliqua à me branler doucement et cest ce qui me déclencha finalement. Mon sexe commençait à grossir pour atteindre sa taille maximale, mais elle continuait de me branler.

Je lui déplaçais la main vers la base pour que ma queue ressorte au maximum pour les photos, elle de dégageait pas son regard de lobjectif.

Continues mais fais face à mon sexe en le regardant comme si tu allais le manger

Elle tourna doucement la tête, elle était à peine à dix centimètres de ma queue quelle tenait toujours à sa base. Je laissais lappareil prendre quelques photos.

Tu as un beau sexe et cest probablement le plus gros que jai vu… il est beau

Ok, je crois avoir pris suffisamment de photo de cette position. Tu vas te mettre à quatre pattes maintenant face à lappareil et je vais me positionner derrière toi, Je vais te pénétrer doucement millimètre par millimètre, mais je veux que tu regardes toujours lappareil, cest ton visage que je veux capturer

Elle eut un moment d’hésitation, pour la première fois, mais se positionna finalement comme demandé. Jétais reparti derrière lappareil photo pour refaire le cadre et en levant les yeux, je vis les siens. Jétais toujours à fond dans mon rôle pro mais javais perdu un peu de ma forme. En me positionnant derrière elle et à la vue de ce cul magnifique quelle avait pris soin de dénuder totalement en remontant sa jupe, je me suis mis à rebander comme un âne. Elle prit son rôle au sérieux, car elle ne perdait pas de vu lobjectif.

Prêtes ?

Oui ! … Baises moi

On sortait clairement de la séance photo, elle voulait jouir à nouveau, elle voulait se faire prendre, elle avait renoué avec sa sexualité.

Jai positionné mon sexe sur sa vulve, le tenant de la main droite et posant la gauche sur sa hanche et je men suis tenu au plan. Jai poussé mon sexe en elle dans une lenteur incroyable, elle était trempée et chaude, mon gland était maintenant totalement entré et je continuais ma progression. Elle continuait de regarder lappareil même si je sentais que ma pénétration la faisait fléchir. Une fois entré en entier, je suis resté ainsi quelques instants.

Regardes lappareil, casse tes hanches, je vais te donner quelques coups de reins, mais je veux les photos, donc soit concentrée et laisse bien ta tête relevée

Et je suis sorti delle pour quelques allers et retour de plus en plus véloce. Elle commençait à gémir de façon incontrôlée et je me suis retiré au moment où elle commençait à se laisser aller à son plaisir

Vas tallonger sur le canapé, on nest pas super bien installé sur ce sol dur

Elle a mis quelques secondes à se relever, à quitter le perfecto et la jupe quelle avait remonté à sa taille pour se positionner sur le canapé, sur le dos, les jambes écartés, elle commençait à se toucher le clitoris.

Je me suis glissé entre ses jambes pour mintroduire, cette fois pour le plaisir le plus complet et je lai limé à différentes cadences jusquà ce que je sente sa jouissance arriver… Mais je me suis alors retiré sans la prévenir. Elle souffla et fronça les sourcils.

En levrette Marianne.

Je me suis mis debout et lai regardé se retourner sur elle-même pour se positionner.

Ecartes les jambes, cambres toi bien

Elle écartait les jambes de façon significative et se cambra avec une lenteur infinie. Son cul était magnifique. Je lui ai envoyé une claque sur la fesses droite ce qui lui fit sortir un cri sourd.

Jai positionné mon sexe en elle et je lai attrapé par les hanches pour une chevauché frénétique, lui imposant un rythme puis un autre, restant en elle de longue secondes puis ressortant totalement. Je lui ai envoyé dautres claques sur les fesses plus ou moins appuyées et sentant en fin venir le plaisir dans ses entrailles jai régularisé ma pénétration et jai attendu le bon moment, le moment de ses premiers cris pour la saisir par les cheveux et la tirer vers moi pour coller mon corps au sien, plantant mon sexe au plus profond delle. Cette fois, elle ne jouis pas en silence, elle criait comme elle navait surement pas crié depuis longtemps. Je suis resté encré en elle pendant quelques dizaines de secondes puis je me suis retiré, la laissant reprendre ses esprits totalement affalée sur le canapé.

Tu aimes sucer ?

Il y a bien longtemps que je nai pas sucé une sexe dhomme et je nai pas trop d’expérience

Mais tu aimais cela avant ?

Pas spécialement, mais jaimerai beaucoup te sucer et te regarder jouir à mon tour

Tu avaleras mon sperme ?

Carrément ? Tu abuses un peu là… Je ne sais pas si je vais pouvoir, mais je vais tout de même essayer… Après tout, tu le mérites vu ce que tu me donnes comme plaisir

Je lai laissé reprendre ses esprits et je me suis assis dans le canapé, attendant quelle veuille bien se mettre au travail.

Elle est dabord allée boire un peu deau puis est revenu vers moi.

Marianne : Cétait vraiment très bon, tu crois que lon pourra le refaire ?

Je pense que lon pourra même faire beaucoup mieux !

Elle sourit puis vint se mettre entre mes jambes saisissant ma queue de la main droite pour commencer à la branler doucement. Elle approcha alors son visage, sortit sa langue et commença a me titiller le gland. Elle posa ensuite délicatement ses lèvres et pour commencer une succion méticuleuse

Je vais texpliquer comme bien faire, daccord ?

Elle fit un mouvement de la tête qui voulait dire oui.

Tu peux prendre mon gland dans ta bouche et continuer de me branler ou bien tenter de faire entrer totalement ma queue dans ta bouche et me masturber avec ta bouche par des va et viens. Tu dois avoir un mouvement régulier. Tu peux alterner par des mouvements de langues sur mon gland ou me lécher les couilles, mais cela ne doit pas durer trop longtemps. Ensuite quand je vais jouir, je veux voir mon sperme entrer dans ta bouche et je veux voir ta bouche pleine. Tu navaleras que lorsque je te le dirais. Je risque dêtre un peu vulgaire avec toi, ne le prend pas mal, cest pour lexcitation

Elle se mit à suivre mes recommandations à la lettre et ses regards réguliers vers moi ne faisaient que mexciter.

Au bout de deux minutes, je sentais le plaisir commencer à venir et mes crispations devaient lui indiquer que jétais sur la bonne route.

Elle noubliait rien. Elle alternait des mouvements réguliers de sa bouche tentant quelques gorges profondes avec difficultés, pour ensuite sattarder quelques secondes sur mes couilles puis reprendre la main en gardant mon gland dans sa bouche et en branlant la base de ma bite avec vigueur.

Comme je sentais que ça allait venir, cest dans cette position que je lai bloqué

Ne change plus, je vais jouir

Elle aspirait mon gland et positionnait sa main parfaitement pour sactiver dans des vas et viens parfaitement régulier.

Tu es une bonne petite chienne qui aime sucer, continue !

Une bonne petite bouffeuse de queue, oui vas-y

Je vais décharger dans ta bouche de pute, je vais te remplir la bouche salope.

La perfection de sa fellation mélangée à mes vulgarités ont eu raison de moi et jai tout envoyé dans sa bouche, cinq jets de sperme quelle garda précieusement tout en me regardant jouir à grand cris.

Une fois bien purgée, elle décrocha sa bouche de mon gland et suivant mes instructions à la lettre, ouvrit grand sa bouche pour me laisser voir son contenu. Javais beaucoup jouis et je me demandais si elle allait pouvoir tout avaler mais je lui intimais tout de même lordre

Avales tout

Elle ferma la bouche, leva les yeux au ciel, ce qui soulignait la difficulté quelle éprouvait à tout avaler et déglutis finalement en faisant une grimace.

Parfait, Marianne, cétait parfait !

Marianne: ça na pas mauvais gout en fait, cest plutôt la texture qui mécure. Et jaime bien la vulgarité, cest excitant

Marianne, je crois quon est parti pour bien samuser tous les deux.

———————————-

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire