Histoires d'inceste Histoires de sexe fétiche Histoires de sexe voisins

première fois au sex-shop – Chapitre 1

première fois au sex-shop - Chapitre 1



J’avais juste 18 ans et j’avais décidé de me rendre dans un sex-shop.

Après avoir fait le tour des rayons, je vois un écriteau" projection en cabine au sous sol", prenant mon courage à deux mains je demandais un jeton et je descendais l’escalier et j’entrais dans la première cabine.

je commençais à me branler en regardant le film, quand soudain je vis une bite qui pointait à travers un trou de la cloison.

Comme attiré par un aimant je me mis à genoux et je commençais à sucer cette queue qui grossissait dans ma bouche puis il m’attrapât le menton et me défonçât la gueule de plus en plus vite et m’éjaculât dans la gorge, d’abord surpris j’ai quand même tout avalé.

Puis il me dit " ouvre ta porte "

Je lui obéis.

C’était un beur d’une trentaine d’années qui entrât et me roulât une pelle d’enfer qui me rendit tout passif, il en profita pour me peloter les fesses et entra un doigt dans mon petit cul vierge.

Je commençais à gémir: il me dit "t’es une salope toi, t’aime ça la bite"

je lui dis "oui "n’osant pas lui avouer que c’était la première fois.

Il m’a retourné et m’a enculé d’un seul coup.

J’ai crié, j’avais les larmes aux yeux, il m’a bâillonné avec mon slip, et m’a défoncé pendant un bon quart d’heure tout en m’insultant.

"Tiens, prends-la salope! alors ça te plaît de te faire éclater le trou à merde? t’en veux encore ma pute…je vais t’inonder de foutre. je vais t’engrosser au bon jus de beur, tu vas voir…"

Moi je me branlais, j’étais dans un état second, ballotté par ses coups de reins puissants.

Ha se faire mettre à mort, se faire bourrer le fion par un mec bien monté c’était le pied!

La pression montait: je me déchaînais " oui bourre-moi, lâche ta bonne purée de mâle dans mon trou, fourre-moi jusqu’à la glotte!"

Ca y est il y va à fond la caisse et jouit dans mon cul.

Je sentais son foutre inonder mon boyau.

Puis il partit en me claquant les fesses en me disant:

"t’es un bon coup ma lope, si tu reviens samedi prochain je te referais ta fête!"

je n’ai pas eu le temps de me relever que je sentis des mains se poser sur mes fesses , suivi d’un " bouges pas salope, t’aimes ça la bite, he bien tu vas être servis " là une queue bien raide me défonça mon cul, grâce au jus du précèdent, il s’enfonça complètement, et je sentis ses couilles frapper puissamment mes fesses. il me baisa brutalement pendant une dizaine de minutes et se vida au fond de mon cul.

Une nouvelle bite apparue par le trou de la cloison, il m’ordonna de la sucer à fond. pendant que je la suçais il martyrisait mon corps en me pinçant les tétons, me tordants les couilles et la queue, ou me claquant mon petit cul.

j’avais du mal à sucer, finalement il appuya ma tête contre la cloison et l’autre baisa ma bouche comme si c’était un trou, et se vida complètement dans ma bouche, avant qu’il ne se retire je lui ai bien nettoyer sa bite. mon baiseur me releva la tête, me demanda d’ouvrir la bouche et me mollarda directement dans ma bouche en me disant que j’étais une bonne salope, puis il m’a donné son numéro de tél en me disant que si je voulais passer de salope en lope de ne pas hésiter à le rappeler, qu’il saurait s’occuper de moi sérieusement, et il sortit de la cabine. je suis rester un moment seul, le temps de me remettre de cette première séance de baise hard, puis je suis rentrer chez moi. j’étais à la fois heureux et honteux, et je n’ai pas oser le rappeler.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire