Histoires d'inceste Histoires de sexe

Quentin & Lucie une nuit au paradis – Chapitre 1

Mélanie, étudiante à Bordeaux - Chapitre 43



Je m’appelle Quentin , j’ai 23 ans , j’ai toujours été attiré par ma soeur ainée Lucie qui a 27 ans , c’est une très belle femme d’un mètre soixante-douze , brune avec de très grands yeux noirs ornés de cils interminables , un nez fin , une bouche pulpeuse d’un rouge naturel qui contraste avec la blancheur de sa peau et d’adorables faussettes , elle a une généreuse poitrine ( un bon 95C je dirais ? ) , un ventre plat et un cul parfait assez large et bien charnu mais néanmoins très ferme et incroyablement bombé , du fait qu’elle a de très longues jambes , son cul a toujours été l’objet de fantasme de tous les hommes qu’elle a croisé dans sa vie . Pour ma part , un corps athlètique et un joli sourire sont pour ainsi dire mes seuls atouts . J’aime à me décrire comme un homme à femme , un tombeur , mais en réalité , je ne suis qu’un connard extrèmement désinvolte qui n’a jamais su entretenir une relation plus de quelques mois et n’a jamais rien réussi de sa vie .

Contrairement à moi Lucie a toujours été la fièreté de mon père , après avoir términé avec brio ses études en traduction elle a été embauchée dans une grosse entreprise de la région . Tout le monde était fou de ma soeur et je n’y faisais pas excèption , très sociable et joviale Lucie adore aller vers les gens leur parler , les écouter … c’est le genre de fille qui peut partir dans un fourire délirant et interminable pour les plus banales des raisons .

Jusqu’à il y a environ un an , je me haissais pour mes instincts et mon irrésistible attirance envers ma soeur , puis j’ai découvert ce merveilleux site et j’ai constaté que je n’étais pas le seul , qu’il y avait plein de gens comme moi et que certains ont mème franchi le pas avec leurs soeurs et sont très heureux . je passais donc mes nuits à lire et à relire toutes ces merveilleuses histoires , à me délécter de chaque petit détail en rèvant qu’un jour cela puisse m’arriver à moi aussi et dans l’espoir aussi de trouver une idée , un plan pour tenter quelque chose avec ma soeur sans pour autant risquer de me retrouver en hopital psychiatrique ou crucifier par mon paternel ou pire encore : faché à jamais avec la plus belle femme du monde .

Voyez vous , du fait que nous habitons Lucie et moi la grande maison familiale , que nous avons chacun son propre étage et donc sa propre salle de bain , il n’y avait aucune chance pour que je tombe sur ma soeur en petite tenue ou entrain de se carresser ou dans une quelconque autre situation qui m’aurait permis de tenter quelque chose .

Mais tout a basculé il y a environ un mois .

nous étions dans la cuisine Lucie et moi , il était à peu près midi et demi , je lui téléchargeait de la musique sur son smartphone comme elle me l’avait demandé tout en lui racontant comment j’avais une fois de plus totalement foiré un entretien d’embauche , c’est alors qu’en pouffant de rire , elle m’a aspergé d’un ignoble mélange de soda et de lasagnes à la viande de cheval stéroidé , j’en avais plein le visage , elle était morte de rire , alors je lui ai dit :

_Putain Lucie ! t’es dégueulasse ! tu peux pas faire attention !

Mais impossible de lui soutirer le moindre mot à cause de son fourire délirant , je finis par abandonner alors en disant :

_Merde Lucie ! tu es la seule personne que je connaisse qui soit défoncée de nature et et à longueur de temps !

Et dans le ton de la plaisanterie j’ajoute :

_Un jour j’amènerai un joint de te le ferai fumer rien que pour voir l’effet que ça a sur toi espèce de timbrée

C’est là qu’entre de rire , je l’entendis me répondre :

_chiche !

_quoi ?!

_je suis d’accord

_attention Lucie , je vais te prendre au mot !

_puisque je te dis que je suis sérieuse , tu sais très bien que je n’ai jamais touché à ces saloperies ni meme à l’alcool mais je suis curieuse de voir l’effet que ça fait au moins une fois dans ma vie

J’étais sidéré ! Il faut dire que nous avons toujours été très proches Lucie et moi , j’adorais passer du temps avec elle et c’était réciproque étant donné que je la faisais beaucoup rire avec mes pitreries et mes sarcasmes , mais nous ne nous parlions jamais de nos vies amoureuses et encore moins de nos vies sexuelles , alors imaginez ma surprise lorsqu’elle m’a dit qu’elle voulait se défoncer au shit avec moi ! Mais l’occasion était trop belle , j’allais enfin pouvoir tenter quelque chose avec ma soeur , alors j’ai saisi la balle au vol et dit :

_OK mais il ne faut sutout pas que les parents le sachent , je ne tiens pas spécialement à me faire écarteler par papa

_Bien sur frèrot , pour qui tu me prends . allez maintenant , je dois filer , y a des gens qui travaillent monsieur

_OK , à ce soir soeurette

A peine fut elle sortie que j’ai couru dehors à la recherche de Bob ; Bob était le toxico du quartier , il passait ses journées à se défoncer au canabis en racontant des histoires farfadèsques aux petits jeunes du quartier qui l’idolatraient . Je l’ai trouvé dans un vieux chantier abandonné pas très loin de chez moi , je lui ai demandé si il voulait bien me passer un petit pétard et il accèpta non sans m’avoir servi au préalable un très long laius sur la qualité de son shit venu tout droit d’une montagne au fin fond du maroc ou je ne sais ou , et sur le fait que c’était uniquement parce qu’il m’aimait bien qu’il voulait bien m’en donner .

Je dois dire que le joint n’avait en aucun cas pour but d’altérer le jugement de ma soeur ou d’influencer ses décisions , c’était juste un moyen de me disculper à ses yeux au cas ou ça aurait mal tourné , si jamais ça aurait foiré , j’aurais dit que c’était pas de ma faute que c’était la drogue et que je ne savais pas ce que je faisait

De retour chez moi , j’avais le cerveau en ébulition et un milier de sénarios sur ce qui allait se passer ce soir là , j’étais terriblement excité . Le soir venu , j’étais dans mes appartements attendant sur le canapé que tout le monde aille se coucher , j’ai pris mon téléphone , j’ai jeté un coup d’oeil à l’orloge éléctronique : 22 : 52 , il était temps , alors j’ai envoyé un texto à Lucie disant : " tout est prèt , amène toi " . dix minutes plus tard , Lucie apparait dans mon salon , elle est si belle ! les cheveux attachés en queue de cheval , vetue d’un t-shirt blanc qui comprime ses seins à un tel point que ses gros tétons manquent de trouer le tissu et d’un miniscule short noir très moulant qui dessine un délicieux triangle un peu gonflé entre ses cuisses qui me donne une éréction quasi instantanée , debout devant moi , elle me dit :

_qu’est ce qu’il y a Quentin ? qu’est ce qui est prèt ? j’avais prèsque réussi à dormir

_euh … ben , tu sais ce dont on a parlé tout à l’heure

Et je lui montre le pétard snas rien ajouter

_quoi ?! mais t’es complètement barge ! moi je pensais que tu déconnait en disant ça !

_Non mais tu te fous de moi Lucie ! j’ai du affronter tout un cartel de narcotraficants et échaper à une course poursuite avec les flics pour avoir ça

Elle pouffe de rire et dit :

_t’es con …ihiihih , je parie que tu es allé voir Bob

_allez viens t’assoir , tu vas pas te dégonfler maintenant , ça va etre marrant

Elle sourit et viens s’assoir à ma gauche écrasant son sein contre mon bras et me dit :

_alors ? on fait comment ?

_t’inquiète , je vais te montrer

Et en joignant le geste à la parole , j’allume le pétard , en tire deux grosses taffes et le tend à ma soeur qui d’une main tremblante et maladroite le prend et le dirige vers sa magnifique bouche , elle tire une taffe assez timide et commence à tousser et je lui dis :

_t’en fais pas , ça fait toujours ça la première fois . attends il nous faut de la bonne musique , ça va nous détendre

Je prends mon smartphone déjà connecté aux écouteurs sur la table basse , parcours le fichier musique , tombe sur un fichier intitulé " Leny kravitz " et appuie sur play en mettant une oreillette dans mon oreille gauche et l’autre dans l’oreille droite de Lucie

Après quelques taffes plus ou moins inhalées , Lucie semble plus détendue , elle a la tète posée sur mon épaule gauche , je tourne la tète vers elle , elle est si belle ! Mon coeur bat à tout rompre , je suis tellement excité et j’ai si peur à la fois , nos bouches sont à quelques milimètres l’une de l’autre , c’est le moment , il faut que je tente quelque chose , j’approche un peu plus et de ma lèvre inférieure j’efleure les siènnes , surprise , Lucie a un léger sursaut et recule la tète , je suis pétrifié , je n’arrive pas à la regarder dans les yeux , elle va partir , s’en est fini de moi , je n’arrive pas à bouger et ma vision s’assombrit mais Lucie remet sa tète exactement là ou elle était et je crois apercevoir une ébauche de sourire au coin de sa lèvre . Mon dieu ! est-ce un signe de sa part ? est ce qu’elle en a envie elle aussi ? Je dois réessayer , alors je prends mon courage à deux main et d’un geste plus assuré je pose mes lèvres sur les siènnes , Lucie ne bouge pas , ses lèvres sont brulantes , humides , exquises et je commence à l’embrasser très lentement et très sensuellement et elle me rends mon baiser , elle m’embrasse elle aussi je n’arrive pas à le croire ! Je mets ma main droite derrière sa tète et d’un seul doigt je carresse le haut de sa nuque en meme temps que ma langue se fraye un chemein à la recherche de la siènne pour la carresser , la titiller , s’enrouler autour d’elle , la quitter et revenir vers elle . je ne suis pas une bète de sexe , je n’ai pas un membre surdimensionné mais pour ce qui est d’embrasser une fille , là j’assure .

nous nous embrassons depuis dix minutes , c’est si sensuel et si torride ! je pose ma main sur son sein gauche et je le malaxe mais il y a toujours le T-shirt entre ma main et ce délicieux globe , j’ai une éréction monstre qui déforme mon short , je glisse ma main sous son t-shirt mais ma soeur s’empresse de me la retirer et je sens qu’elle va tout arrèter , alors je cesse de l’embrasser et vais au creux de son oreille pour lui susurer :

_tu es tellement belle Lucie , je suis fou de toi , je l’ai toujours été

Et sans qu’elle ne voit rien , je baisse mon short , prends sa main et la dirige vers ma verge dure comme du granit , au simple contact de sa main avec ma queue Lucie a perdu toute capacité et toute volonté de résistance , elle me branle dans de très lent va-et-vients en émettant de petits gémissements qui me rendent fou , je lui retire son t-shirt , je n’oublierai jamais la beauté de ses seins d’une blancheur laiteuse , leur douceur , l’éléctification que je sents lorsque ma langue touche le gros téton bien dure après avoir dessiné des cercles sur les contours de ses larges auréoles . Lucie s’allonge sur le canapé en me tendant les bras en guise d’invitation à un paradis interdit , je m’alloge sue elle , l’embrasse d’un baiser fougueux mais la quitte tout de suite après pour aller lui retirer son short et découvrir un ravissant petit string en dentelle noir lui aussi , je glisse mes deux pouces sous son élastique , dépose un petit baiser sur le tissu à l’endroit du clitoris , j’entends ma soeur pousser un gémissement , et le retire très lentement , sa chatte est de toute beauté ! Une fine et douce toison peinant à cacher de sublimes lèvres très humides et gonflées de désir et un petit bouton que j’ai à peine efleuré que j’entends ma soeur pousser un cri de plaisir , je voulais gouter ce fruit juteux mais Lucie me cherche des mains pour m’embrasser et me serrer dans ses bras , alors je me couche sur elle , l’embrasse , je sents ses seins ecrasés contre mon torse et ma queue contre son ventre , elle baisse la main , prend mon pénis et commence à se carresser la chatte avec allant et venant de son clito a l’entrée de son vagin , je suis aux bords de la folie ! J’ai envie de la pénétrer , d’entrer en elle et de lui faire l’amour comme une bète , mais je ne veux pas brusquer les choses et en plus , j’aime l’effet que ce petit jeu provoque en elle , elle ne cesse de gemir et de prononcer mon prénom , elle est aux bords de l’explosion , je sens sa main droite serrer ma queue très fort et sa main gauche me griffer le dos , tous les muscles de son corps se raidissent et elle hurle de plaisir pendant qu’elle a un orgasme dévastateur .

Je lui laisse un moment pour reprendre son souffle puis je me lève , je la prends par les hanches et la retourne de façon à ce qu’elle soit à quatre pattes , je vois son magnifique cul , on aurait dit qu’il a été sculpté par mickael ange en personne ! relativement large comparé à la svéltesse de son corps , charnu , très doux et d’une blancheur aveuglante . combien de fois j’ai revé de le voir , de le toucher ! Je glisse ma main entre ses cuisses et carresse sa chatte , elle est innondée et ma carresse la fait pousser un petit gémissement , ensuite je mon pénis à l’entrée de sa chatte et commence à pousser très délicatement , Lucie pousse un rale et un " ouiiiiiiiiii " et j’entame de lents va-et-vients en m’onfoçant chaque fois un peu plus en elle , sa chatte est brulante ! douce , serrée mais très acueillante , je n’ai jamais resseni autant de plaisir avec aucune autre fille , c’est l’extase , je suis au séptième ciel ! J’accélère de plus en plus la cadence , le claquement de ses fesses contre mon pubis m’excite encore plus et je la baise de plus en plus fort et de plus en plus vite , elle crie mon prénom , elle gémit , elle est dans une autre dimension et elle aussi elle pousse en arrière pour que je la défonce encore plus , je la tiens par la queue de cheval d’une main et par une épaule de l’autre , et d’un coup je la tire vers moi si violemment et je pousse pour entrer encore plus en elle pour vivre en elle , pour jouir en elle , alors qu’elle lève la tète au ciel pour émettre un hurlement qui ne peut etre humain , et nous jouissons tous les deux dans l’orgasme le plus puissant que ayons jamais ressenti .

Nous restons allongés l’un sur l’autre une bonne dizaine de minutes avant que Lucie ne se lève en titubant et en cherchant ses vétements et quitte la pièce sans se retourner vers moi une seule seconde . je suis confus , tout se bouscule dans ma tète , un mélange de remords , de honte , de dégout et de satisfaction , je ne réalise pas encore ce que nous venons de faire ma soeur et moi et je me dis que la pauvre Lucie doit etre dans le mème état que moi si ce n’est pire , alors je décide de descendre la rejoindre dans son étage pour en parler , je pénettre chez elle , j’entends la douche couler , à ce moment je ne sais toujours pas ce que je vais lui dire , mais lorsque je la vois sous la douche , tellement belle ! si gracieuse et si innocente ! Mon dieu ! je l’aime ! J’entre dans la douche , elle sursaute , se cache les seins avec son bras , je vois dans ses yeux qu’elle regrette ce qui s’est passé mais avant qu’elle n’ait le temps de dire quoi que ce soit , je la prends dans mes bras , je lui dis que je l’aime , que je serai toujours là pour elle , que ce n’est pas grave , qu’il y a plein de gens comme nous sur internet … Mes paroles semblent la réconforter , elle me serre dans ses bras à son tour , alors pour plaisanter , je lui donne une petite claque sur les fesses et lui dis que si elle est sage , la prochaine fois on essayra une bouteille de wishky au lieu d’un joint , elle eclate de rire et me dit : _t’es con Quentin

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire