Histoires d'inceste Histoires érotiques de couples amateurs

Rencontre par smartphone – Chapitre 1

Rencontre par smartphone - Chapitre 1



Cette histoire n’est que partiellement fictive. La plupart des éléments sont autobiographiques.

Avant toutes choses, sachez que au moment des faits, j’avais vingt-sept ans et que je portais une barbe fournie.

Célibataire depuis plus de quatre ans, je commençais à me sentir seul. C’était pourtant pas faute d’avoir cherché, mais je n’avais malheureusement pas encore trouvé le grand amour et commençait même à ne plus trop y croire.

Pour "essayer", Je m’étais inscrit sur un site de rencontre, plus par curiosité que dans un réel but de trouver l’âme sur. Après bien des jours, je n’étais toujours pas tombé sur un profil intéressant. Jusqu’au jour où, en déplacement à l’autre bout du pays pour des raisons professionnelles, je vois enfin un profil qui attire mon regard. Une femme de quarante-quatre ans, typée asiatique, de beaux cheveux bruns, très fine et sexy. J’ai très vite décidé de prendre contact avec elle en lui envoyant un message privé, auquel, contre toute attente, elle répondit. La conversation se fit assez facilement. On est vite venus sur la question de l’âge. Je lui ai avoué que je préférais les femmes plus âgées que moi. Elle me répondit que son ex avait le même âge que moi. J’étais aux anges. Enfin je trouvais une femme qui pourrait accepter une différence d’âge aussi conséquente.

Nous avons rapidement fixé une date où nous allions nous rencontrer et le grand jour arriva. Je me suis préparé et sautai dans le train pour me rendre jusqu’à elle. J’étais excité comme une puce, tel un enfant qui se rend pour la première fois à Disneyland.

 

Nous nous sommes retrouvés dans un bar dont elle m’avait indiqué l’adresse. Elle était encore plus belle en vrai que sur les photos. Après avoir commandé nos boissons, nous avons discuté pendant près de deux heures, de tout et de rien. Puis elle me proposa d’aller ailleurs. Ne connaissant rien dans cette ville, je lui ai dit que je la suivais. Elle m’a donc proposé d’aller chez elle, au chaud, ce que j’acceptai avec plaisir. Je n’aurais pas pu espérer mieux pour un premier rendez-vous. Sur le trajet, je me suis promis que si la situation se réchauffait, que je sauterais sur l’occasion, mais que je n’allais pas précipiter les choses non plus, en bon gentleman.

Nous sommes arrivés chez elle. Elle m’offrit un rafraîchissement puis nous nous sommes installés l’un à côté de l’autre au salon. La discussion repris. Elle me demanda si je laissais tout le temps cette barbe ou si ça n’était que passager. Je lui ai répondu que j’allais probablement la raser dans très peu de temps. Elle me demanda si elle pouvait la caresser, ce que j’acceptai volontiers. Elle la trouva très douce. Je n’eus pas le temps de lui répondre que sa main l’était aussi. Tout d’un coup, je me suis retrouvé plaqué contre le sofa, bâillonné par ses lèvres.

Elle insinua sa langue dans ma bouche avant que je n’aie eu le temps de remarquer quoi que ce soit. Tout allait très vite, tout d’un coup. Sa main se mit à masser mon entrejambe qui, bientôt, ne demandait plus qu’à être libéré de son étreinte de tissus, ma main se fraya un chemin jusqu’à sa généreuse poitrine, alors que nos langues s’enlaçaient dans nos bouches. Elle défit la braguette de mon pantalon, ôta son top et en moins de deux, nous étions tous deux presque nus. Seule restait sa culotte. Elle s’allongea, Je la rejoignis et nous nous sommes à nouveau embrassés. J’étais excité comme jamais, dur comme le roc. Elle se positionna à genoux devant moi et prit mon membre à pleine bouche, avant de commencer de merveilleux va-et-vient sur ma hampe. Je dus me retenir pour ne pas encore jouïr dans sa bouche, tellement j’étais excité. Elle se releva puis, me prenant par la main, me guida jusqu’à son lit.

Elle enleva enfin sa culotte.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris qu’elle avait, elle aussi, un "service trois-pièces" de taille imposante. En temps normal, je serais parti rapidement. Mais là, en voyant cette créature aussi sublime, je n’ai pas pu me retenir. Je penchai la tête et gobai ce monstre, manquant presque de m’étouffer. C’était la première fois que j’avais un sexe masculin dans la bouche, mais, aussi inattendu que cela puisse être, je dois bien avouer que j’ai apprécié cette sensation. C’était doux, c’était chaud. Je sentais son engin grossir dans ma bouche, au rythme de mes allers-retours, à tel point que je commençais à avoir du mal à reprendre ma respiration.

J’aurais presque voulu que l’on se fasse un 69 mais, rapidement, elle est venue s’empaler sur mon chibre chaud. Je sentais le sien reposer sur mon bas ventre alors qu’elle commençait des vas-et-vient, pendant que j’étais en elle. Elle se redressa légèrement et inséra un premier doigt en moi, pendant que je continuais de la ramoner. Cette sensation me fit exploser en elle. Une jouissance comme jamais je n’en avais connu.

Elle vint se remettre à genoux au-dessus de moi, et se masturba au-dessus de mon visage. Je compris très vite ce qu’elle voulait et la repris en bouche. Je la suçai un petit moment avant qu’elle ne décharge au fond de ma bouche. Je sentis sa semence couler dans ma gorge.

Elle se releva et partit prendre une douche. J’aurais presque voulu qu’elle me prenne aussi. Ce sera probablement pour le deuxième rencard.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire