Histoires de sexe Histoires de sexe viol Premières histoires de sexe

salope de mére – Chapitre 2

salope de mére - Chapitre 2



Le lendemain matin, je retrouve ma mère à table pour prendre le petit déjeuner, je la découvre vêtue d’une nuisette très courte noire avec des liserés en dentelles, je remarque alors qu’elle avait gardé ses bas noirs de la veille, le sperme avait séché sur le nylon et avait fait de belles traces blanches sur ses jambes mures gainées de bas et surmontée d’une paire descarpins à brides noir. Ensuite mon regard se posa sur son énorme poitrine de femme mure qui étaient comprimés dans sa nuisette, je pouvais vois ses mamelons puisque le noir de sa nuisette était transparent.

Moi j’étais en boxer et je bandais comme un taureau en la voyant vêtue comme une pute dès le petit déjeuner, son maquillage de chienne sur son visage fatigué m’excitait encore plus.

Ma bite était sortie de mon boxer tellement mon érection était forte et mon gland était décalotté.

Je me suis ainsi approché de ma mère sans décrocher un seul mot, elle non plus n’a pas dit un mot.

je me suis assis sur ma chaise habituelle et j’ai commencé à me servir une tasse de lait, je n’osais pas regarder ma mère, je la sentais partagée entre la honte et le plaisir…

Ma mère se leva, toujours sans rien dire, pour aller faire sa vaisselle, j’avais donc une très belle vu sur son gros cul mature.

Moi je n’en pouvais plus , sous la table ma bite était en feu et je n’avais qu’une envie s’était de la baisée comme hier soir.

Je décide de prendre les choses en main, je m’approche de ma mère toujours à faire la vaisselle et lui colle ma main aux fesses. Elle ne dit toujours rien, je commence à caresser le nylon de ses bas souillés de sperme .

Elle décroche enfin une phrase:

" à partir de maintenant, tu mobéiras, je suis ta mère et toi mon soumis de fils fétichiste! à mes pieds!"

Mon coeur battait à 200km/h, ma mère me dressait et m’ordonnait dêtre à ses pieds, pour un fétichiste comme moi, je ne pouvais rêver mieux.

je commence à lécher le talon aiguille puis le nylon du pieds, j’aperçois alors une chaînette à la cheville qui m’a encore plus rendu fou, je continu le travail avec beaucoup de plaisir.

Ma mère m’ordonne de lécher mes traces de sperme que j’avais laissé sur ses bas hier soir. Je mexécute et lave ce nylon sali de mon jus . Ma bite est prête à exploser.

Ma mère s’en aperçut et eu la bonté de faire quelque chose pour calmer ça.

Elle se mit à genoux et m’administra une fellation tout doucement, elle me lança:

" ta bite pue! mais j’aime ça! l’odeur du male…"

Son expérience fit le reste … je la suppliais de sarrêter car j’allais gicler et je voulais garder ce plaisir encore un peu.

Ma mère m’ordonna de lui péter son anus, je ne me fit pas prier.

je commence à la doigter pour dilater son anus puis je me sers une nouvelle fois du beurre posé sur la table pour lubrifier ce trou mure. je commence la pénétration en insérant doucement mon gland puis je commençais les va et vient … au bout de quelques secondes je n’en pouvais plus tellement mon plaisir était immense, voyant que je n’allais plus tenir très longtemps ma mère m’ordonna de lui déverser mon sperme sur son visage et qu’elle souhaitait avaler.

Ce fut chose faite puisque une fois retiré de son anus ma mère me branla divinement au dessus de sa bouche outrageusement maquillée. Au bout de quelques mouvements de mains, je lâchais tout mon sperme sur cette bouche de salope, j’ai joui pendant très longtemps, son visage était couvert de ma semence .Ma pute de mère se léchait les doigts pleins de sperme.

Quand à moi j’étais vidé. Ma mère partit se doucher et m’ordonna d’aller m’habiller, ce que je fit sur le champ.

Une demi heure plus tard, une fois sorti de la salle de bain, je découvre ma mère avec un look très BCBG. Elle portait un tailleur noir très classe, des bas couleur chair, sa poitrine était comprimé dans je suppose une guêpière noire, elle avait opté pour une paire de bottes en cuir noir talons aiguilles très classe, maquillée et coiffée à la perfection.

A ce moment elle me dit:

" je vais te faire dresser par une amie à moi, elle est très sévère, mais attention je serais là pour donner aussi mes ordres!"

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire