Histoires d'inceste Histoires de sexe Histoires gays

Son jouet – Chapitre 1

Son jouet - Chapitre 1



Me voilà de nouveau à genoux, je ne porte que mon collier, ma laisse et un plug lubrifié au sperme de la veille qui garde mon cul élargi.

Me voilà de nouveau à genoux et je me régale. Je me délecte de sa queue, de son gland. Ma langue parcourt toute la longueur de cette verge qui me fascine tant et qui me possède. Jen admire chaque détail, jen lèche chaque veine.

Cest lui qui ma demandé dimprimer ce rythme, il regarde la télé et me caresse les cheveux comme on caresse un animal de compagnie, ce que je suis pour lui.

Je mattarde sur son gland et repense à tout ce quil ma fait faire, ce quil ma fait subir.

Cela fait tant à raconter.

Mon maître, mon dieu, mon mac, mon patron se lève brutalement, il attrape une bouteille de poppers et inhale copieusement, il me tend la bouteille, je limite.

« Cest lheure de ta dose », ce sont ses premiers mots de la journée.

Il mattrape par les cheveux et enfourne la totalité de sa grosse tige dun seul trait. Je sais que je vais déguster. Ce nest pas ma bouche mais ma gorge quil baise à grands coups de bite. Ma salive coule abondamment sur mon menton et ses couilles. Mmmmmm ses couilles.

Jai beau les vider plusieurs fois par jour, elles restent si imposantes. Il me prend avec une rare brutalité avant de se figer et de me féconder lsophage, je ne le goûterai pas cette fois ci.

Mon maître me traite de bonne petite pute.. Et jaime ça !!!!

Bonjour à toutes et tous.

Je mappelle Hugo, jai 30ans.

Me voilà donc seul dans mon nouvel appartement, tuant le temps par mon passe temps favori : une longue séance de masturbation devant mon ordinateur. Cela dure des heures, je bois de la bière, je fume des joints et surtout, je visionne quantité de vidéos pornos. Humiliation de femmes soumises, transsexuelles à grosses queues, vidéos gays de minets se faisant défoncer par de vieux bedonnants.

Tout mexcite, mais je fais une fixation depuis plusieurs années sur une seule chose : LES GROSSES BITES. Plus la queue est grosse, plus jai envie de my soumettre. Peu importe le physique, ce qui compte cest comment il est membré.

Nayant aucune expérience, jai longtemps hésité. Et je me suis lancé, marre de refouler mes envies de bites, marre de chercher la salope idéale, je vais la devenir.

Je me suis décidé à passer une annonce sur un site de rencontres :

« Hugo, 30ans, recherche homme mur très bien monté, cérébral et dominateur pour mabandonner à une soumission et à une initiation totales »

Les dés sont jetés. Je ne me rends pas compte à ce moment-là des conséquences de mon acte, je me masturbe une dernière fois et mendors, à la fois apaisé et excité.

Jai des réponses dès le lendemain, plus ou moins sérieuses, mais aucune ne retiens mon intérêt. Et même si je bande devant les photos des queues reçues en pièces jointes, je ferme ma boîte mail quelque peu déçu.

Ce nest que le surlendemain que je lai lu, et que jai tout de suite su.

« Bonjour chienne,

Je ne madresserai à toi quau féminin, au moment même où tu acceptes dêtre mienne, tu nauras plus un cul et une bite, mais une chatte et un petit clito. Terminer ton pathétique petit bout incapable de faire jouir une femme correctement. Cest pour ça que tu veux devenir une bonne petite salope, parce que tu sais bien que ton sexe minable ne sert à rien, quil vaut mieux que tu vides de vraies grosses queues de mâles. D ailleurs si tu veux en voir une, ouvre la pièce jointe et fais toi plaisir »

Je stoppe ma lecture et ouvres la photo

Cest elle, je le sais immédiatement, la réaction dans mon caleçon le confirmant, elle est juste parfaite. En état de semi-érection, mais déjà si longue, si épaisse, si bien dessinée. Je la veux, jen baverai presque devant mon écran, je ne peux résister et commence une masturbation frénétique, jai du mal a quitté la photo des yeux mais fini par retourner à ma lecture.

« Arrêtes de te branler, cest un ordre ! »

Mais comment sait-il ?? Et comment savait-il que jaime être humilié et rabaisser ?… Surpris et déjà soumis, jobéis.

« A partir de maintenant tu ne te branles plus et tu devras bander le moins possible. Je ne tempêche pas de jouir (du moins pas pour le moment), mais débrouille toi autrement. »

Quel vice !! Sans masturbation, je ne pourrais me faire jouir quen me titillant la prostate. Ce nest pas un ordre direct, mais me voilà obliger de me faire le cul pour pouvoir gicler ! Mais pour moi qui suis un gros branleur, le défi est de taille et la torture subtile.

« Le jour de notre première rencontre nest pas pour tout de suite je te préviens. Je veux dabord massurer de tes motivations et de ta soumission. Je suis prêt à prendre ta vie en main jusque dans les moindres détails (dailleurs je te confisquerai tes papiers), tu veux devenir une vraie chienne, un vide couilles, une pute ??? Tu seras ça et bien plus encore, tu seras tout ça et tu ne seras plus rien, ou presque, tu seras mienne, mon jouet.

Si tu acceptes, je te récompenserais avec une photo de ma queue en érection, mais tu seras mien et tu te conforteras à chacun de mes désirs, ton corps ne tappartiens plus. Envoi moi ton adresse et ton numéro de téléphone, je nen ferai pas usage pour linstant, je veux juste que tu saches que jai ses informations en ma possession. Envoi les moi comme signe de ton abandon et noublies pas de me remercier de mintéresser à toi.

Ton Maître. »

PS: Ceci n est qu’une première ébauche. Merci d’avance de vos retours hugo2835@hotmail.fr

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire