Histoires d'inceste Histoires de sexe fétiche

Une jolie Coréenne – Chapitre 1

Une jolie Coréenne - Chapitre 1



Mon meilleur ami, Gabriel, vit au Japon avec sa femme depuis quelques mois et avant ça, il y était allé plusieurs fois pour passer des vacances et des séjours plus ou moins longs. Il travaillait pour un camp de vacances qui propose des activités (canyoning, escalade, rafting, accrobranche…) Ils embauchent beaucoup d’étrangers dans le camp en contrat « vacances travail ». Il a notamment travaillé avec une jeune sud-coréenne de 26 ans Sun-Hi. Cela fait deux ans et ils sont régulièrement en contact. Elle doit venir en France pendant 3 mois, dans le cadre d’un de ses contrats, dans la ville où il vit habituellement (et moi aussi d’ailleurs) et elle lui demande s’il peut l’accueillir et l’aider à découvrir la ville. Le problème c’est que lui, il est au Japon, du coup, il me demande si je peux m’occuper de son amie coréenne. Vu que j’habite toujours dans la ville, j’accepte, mais le problème c’est que je ne parle pas coréen.

Mais aucun problème, Sun-Hi a quelques notions de français et parle anglais couramment.

(D’ailleurs, pour faciliter le récit de mon histoire, je mettrai tout en français). Gabriel me donne son adresse mail pour que nous puissions nous présenter et envisager les modalités de sa venue. Nous commençons à nous écrire un peu, elle sera logée au-dessus de là où elle va travailler dans un petit t2 et elle me demande où c’est situé par rapport au centre-ville. Elle peut y aller à pied donc c’est parfait, et en plus, c’est assez proche de chez moi également, comme ça, elle pourra compter sur moi en cas de besoin. Nous sommes dans une région vinicole et Sun-Hi va travailler dans une grande cave à vin, qui a une boutique de souvenirs et de produits régionaux.

Sun-Hi arrive par le train, je vais donc la chercher à la gare. Elle descend du train, je la vois pour la première fois. Sin-Hu mesure 1m64 et pèse 50 kilos, ses cheveux sont mi-longs et très noirs, son visage est fin, ses yeux marron sont bridés, en amande et elle a le regard profond et malicieux. Elle est plutôt très mince, un petit 34, avec une taille fine et une petite poitrine (85b). Elle porte une robe d’été beige, longue et aux manches courtes. La couleur de sa peau est superbe et sa texture semble très douce. J’ai toujours eu un faible pour les Asiatiques, mais celle-ci est particulièrement belle. J’ai immédiatement envie d’elle. Mais il faut que je pense à autre pour le moment, je dois commencer par l’accueillir comme il se doit. Je m’avance vers elle pour la saluer, elle comprend qui je suis et me tend la main, c’est raté pour la bise, je lui serre donc la main. Ce premier contact entre nos deux peaux est plus qu’agréable.

Je lui propose de prendre sa valise et je l’emmène jusqu’à ma voiture.

Elle parle un peu français et très bien anglais, et son petit accent est tout à fait charmant. Je la conduis jusqu’à son appartement, l’aide à s’installer, puis je l’invite à dîner à la maison, comme ça, elle pourra voir où je vis. Et comme elle n’a pas eu le temps de faire des courses, c’est plus pratique pour elle. On s’entend vite très bien et on a beaucoup de passions en commun (littérature, poésie, peinture, cinéma, musique, etc.)

Après 4 semaines, son boulot se passe bien, on se voit régulièrement, on sort boire des verres, on mange souvent ensemble, on va au ciné…

On s’apprivoise, elle me plaît de plus en plus, je tente quelques avances, mais elle ne semble pas très réceptive. J’ignore si c’est parce que je ne lui plais pas ou si c’est parce que je n’y vais pas assez franchement…

Un soir, après l’avoir récupérée au boulot, je l’emmène boire un verre, nous buvons un peu. Au moment de partir, elle m’invite à venir manger chez elle. Nous sommes surpris par l’orage et la pluie commence à tomber, nous accélérons, jusqu’à courir. On arrive chez elle, on claque la porte, on se regarde en riant. Ses cheveux noirs, un peu mouillés sont collés à son joli visage, son sourire m’enchante, ses yeux m’attirent, je tente le tout pour le tout et me jette sur elle pour l’embrasser. Je m’écarte un peu et elle me dit : « Enfin, j’ai cru que tu ne lancerais jamais ! » Pour toute réponse, je lui prends les bras et l’embrasse de nouveau plus fougueusement cette fois.

Sous ses aspects de petite fille sage, elle se révèle plutôt fougueuse et nos premiers baisers sont assez sauvages. Si elle veut la jouer comme ça, moi je suis partant. Je lui serre alors les poignets et la pousse contre le mur. Le choc ne la gêne même pas et elle me mord la lèvre avec force. La douleur est intense, mais assez agréable. Je réponds à cette provocation en lui tirant les cheveux. Elle me jette un regard lascif et sexy. Elle ne craint pas les cheveux et la douleur l’excite aussi. On va bien s’amuser. Je la retourne contre le mur, écarte ses cheveux et commence à l’embrasser dans le cou, puis je la mordille et lui fais un suçon, elle frotte son petit cul contre moi. Je déboutonne sa robe qui se ferme dans le dos. Elle se défait facilement, comme si elle aussi était pressée qu’on passe à l’acte. Je passe mes mains sur ses bras, elle frissonne, sa peau est encore plus douce que sa robe, je les serre alors plus fermement et la repousse contre le mur.

L’odeur de sa peau est entêtante et me rend absolument dingue.

J’appuie ma main contre sa nuque, puis je dégrafe son soutif blanc. J’embrasse son dos et le lèche, je m’accroupis alors, claque modérément ses fesses de mes mains. J’en passe une entre ses jambes pour saisir sa chatte par-dessus sa culotte simple blanche en coton, tandis que de ma deuxième, j’attrape sa fesse et lui mange les fesses. Je mords sa culotte, la tire puis la relâche d’un coup.

Je me relève, la prends par les cheveux et l’oblige à se remettre face à moi. Je prends son sein dans ma main, il est petit, mais bien ferme, son téton brun est tout dur, je le prends en bouche, le tète et le mordille puis je l’apaise en donnant de petits coups de langue dessus. Je glisse ma main dans sa culotte, et je m’aperçois qu’elle n’est pas épilée et qu’elle mouille déjà. J’ai les doigts humides alors je retire ma main et je lui demande de les lécher afin qu’elle puisse goûter à sa mouille. Cette vision finit de faire monter mon excitation, alors je la tire violemment par le bras et je l’entraîne dans la chambre, je la jette sur le lit sans ménagement.

Je me couche sur elle, lui fait quelques smacks, elle en profite pour mordre ma lèvre inférieure de nouveau, je l’embrasse alors sauvagement, il y a comme un goût de ferraille, c’est le goût du sang, de mon sang qui coule de ma lèvre ! Je lui rends la pareille, mais un peu moins fort qu’elle tout de même.

Je décide de m’aventurer plus bas, je re lèche ses petits seins et ses tétons tout tendus. J’embrasse son ventre tout plat, puis donne un baiser sur sa culotte, puis un deuxième. Je prends sa culotte et la retire d’un coup. Sa chatte m’apparaît alors, elle n’est donc pas totalement épilée, mais entretenue tout de même. Je commence à laper doucement son clitoris. La couleur et la douceur de sa peau sont exceptionnelles. Son parfum et son goût sont différents de ceux que j’ai pu trouver chez les Européennes, mais dans le bon sens, plus piquants peut-être, plus épicés, sacrément envoûtants et excitants en tout cas. Je lèche sa chatte avec force pour rester dans l’esprit de notre petit jeu, je passe même ma langue dans son antre, pour bien goûter sa mouille. Je serre ses cuisses très fortement. Puis je décide de jouer encore un peu, alors je mords l’intérieur de sa cuisse ! Elle crie, je lève le visage pour la regarder, et elle me balance une bonne gifle !!

Continue à me lécher, supplie-t-elle, vas-y…

Son petit accent me rend toujours dingo, mais je vais jouer encore un peu, je plonge entre ses cuisses, tire la langue, mais effleure juste son clitoris, une fois puis deux, puis trois, jusqu’à ce qu’elle m’appuie sur la tête pour me l’enfoncer vers son sexe. Je reprends alors mes coups de langue et j’enfonce d’un coup deux doigts dans sa chatte. Je la doigte sans ménagement et elle adore, surtout que ma langue travaille son clitoris avec application.

Sun-Hi repousse ma tête, sûrement parce qu’elle est proche de l’orgasme. «Baise-moi ! me dit-elle alors » Avec tout ça, je suis encore habillé, je sors mon portefeuille et prends un préservatif à l’intérieur. Je commence à vouloir enlever mon T-shirt, mais elle m’arrête dans mon mouvement et dit : « Laisse-moi faire » Je lui réponds : « OK, fais-toi plaisir » Elle m’embrasse d’abord puis m’enlève mon haut, elle s’attaque tout de suite à mon torse, mordille mes tétons et mon cou ! Je tire à nouveau ses cheveux. Elle prend la capote dans ma main et se met à genoux devant moi en prenant bien soin de me griffer tout le buste en descendant ses mains vers mon pantalon. Elle le déboutonne et le descend d’un coup, mon boxer suit dans la seconde, et mon sexe se dresse alors, raide et dur, juste devant son visage.

Pour la première fois, elle hésite (elle me dira plus tard que ses amants coréens habituels avaient des sexes plus petits) Finalement, elle donne quelques coups de langue puis la prend rapidement dans sa bouche.

Elle me branle déjà fort, le jeu continue. J’ai mes mains dans ses cheveux. Elle essaye d’enfoncer mon sexe assez loin dans sa bouche, et j’adore ça. Soudain, elle mord ma queue, le réflexe est immédiat et proportionné, je tire violemment ses cheveux. Elle se remet à me sucer, j’enfonce bien ma queue, elle bave un peu, je sens sa salive qui coule le long de mon pieu. Elle masturbe hyperbien et me malaxe les couilles en même temps. Elle me mord la queue de nouveau, je tire donc ses cheveux, sauf que cette fois, elle sert mes couilles dans sa petite main. Je tire ses cheveux en arrière, puis je la gifle à mon tour.

Je la maintiens toujours par la chevelure, je lui dis : « Mets-moi ce préservatif ! » Elle le fait, je la relève et je la bouscule et la balance sur le lit. Je fonds sur elle, entre ses jambes, l’embrasse sauvagement et enfonce ma queue en elle profondément. Je démarre des va-et-vient, je lui mordille l’oreille. Puis je me redresse et lui demande d’ouvrir la bouche en grand, je rassemble un peu de salive dans ma bouche, je stoppe les coups de reins, je laisse alors couler ma salive dans sa bouche. Elle avale et me sourit. Je recommence à aller et venir en elle en tirant fort sur ses cheveux. Elle me griffe alors violemment, elle me fait mal, ça m’arrache un cri. Je saigne un peu. Je lui donne un dernier grand coup de reins puis je me retire subitement. Je lui : « Aah tu veux jouer !!! »

Je la soulève par le bras, je la fais se retourner, la couche sur le ventre, je lui écarte les jambes, lui mets quelques claques sur les fesses d’une main et de l’autre je saisis fortement sa nuque. Elle gémit, son cul rougit un peu… Après cette petite fessée, je lui embrasse le cul, puis remonte et place ma queue devant l’entrée de sa chatte. Je la tiens toujours par la nuque et la préviens : « Je vais bien te prendre par-derrière !! » Elle répond dans un long et langoureux soupir : « Ouiiiiiii »

Je m’enfonce en elle d’un coup et jusqu’au bout, elle gémit à nouveau, et tente de relever la tête, mais je lui maintiens toujours la nuque avec force. Je la baise fort, je lui donne de grands coups. Je plonge dans son cou, l’embrasse et la lèche… Je lui dis : « T’es bonne putain ! Tu sens bon ! Vas-y jouis avec moi salope ! »Elle ne répond même plus et se contente de gémir.

J’accélère le rythme, je pense que je vais jouir dans ma capote et pourtant c’est très rare que ça m’arrive. Je me redresse, une main posée sur le lit et l’autre contre sa nuque, je continue à la prendre avec puissance, plus vite et plus fort. Son corps bouge presque tout seul et semble réclamer mes coups de queue. Elle gémit de plus en plus, essaye de dire qu’elle va jouir et pousse de petits cris. Elle jouit intensément et c’est l’étincelle qui finit de me mettre le feu. J’explose moi aussi, je retiens des gémissements, mais je jouis aussi fortement qu’elle. Je donne encore quelques coups avant de m’effondrer sur elle. Le visage enfoncé dans son cou, je me remets, enivré par son odeur.

La suite la prochaine fois… Un dernier détail : Sun-Hi si on le traduit signifie Joie et obéissance !!

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire