Histoires de sexe Histoires de sexe viol Histoires érotiques de couples amateurs

Une soirée déguisée – Chapitre 3

Une soirée déguisée - Chapitre 3



J’ai décidé de vous raconter certaines histoires / Soirées passées à mon amant Seb.

Il y avait une sorte d’entente claire, avec lui je suis une femme. Hors de question de prendre du plaisir en me masturbant. En 2 ans, nous nous sommes écartés qu’une seule fois de la "règle". Cela fera certainement parti des histoires à venir.

Après notre soirée à la maison, Seb est reparti en fin de soirée. Je me suis retrouvé seul avec mes pensées. Nous étions convenu de nous voir la semaine prochaine. Il m’a dit qu’il adoré me voir habiller comme cela mais que si on doit continuer à se voir, il faudrait que je change de tenue. Il a raison. J’ai donc passé mon Dimanche à surfer sur internet, essayant de trouver les tenues adéquates. Je ne pouvais avoir de décolletés, je misais donc tout sur le coté moulant. Pour la prochaine fois, je m’achète une petite robe noire, style cocktail. Je parcours les sites de lingerie. Je vise une tenue 100% Noire cette fois ci. Je trouve donc un ensemble 3 pièces, String, Soutien Gorge jarretelle noir en dentelle. Je cherche les bas qu’y vont avec. Je me décide sur des bas coutures. Je me trouve des escarpins à talons hauts et également des cuissardes sur un site spécialisé sur le travestissement. J’en ai pour une petite fortune. La semaine passe doucement, je reçois mes colis, et m’empresse d’essayer les vêtements reçus à chaque réception. Chaque soir, nous échangeons avec Jean-Luc des mails de plus en plus torride. Il me dit qu’il aimerai passé une soirée avec moi, on mange un bout et on regarde un film. Chaque soir avant de me coucher, je mentraîne sur mon gode à réaliser une fellation. Je le remplir de yaourt à boire. J’éprouve de plus en plus de plaisir à sentir un liquide giclé dans ma bouche. Évidement, ce yaourt a bien meilleur gout que la semence de Seb, même si cette dernière ne me rebute pas.

Ce soir, c’est le grand soir. Monsieur débarque à 21h30, juste après le boulot. Il termine sa semaine par une grosse réunion. Je me prépare donc au mieux. Dans ma salle de bain, je me met nu. Je commence par mettre mon string, mon soutien gorge et mon porte jarretelle. J’enfile mes bas. Quelle sensation. Je les ai pris non auto portant pour faciliter les attaches sur le porte-jarretelle. Je place mes faux seins, et me regarde dans la glace. Je vais le faire craquer. J’enfile ma robe, me maquille, ma perruque, mes lunettes. Et maintenant les chaussures. Les cuissardes ou les escarpins ? Je me décide sur les escarpins, pas trop d’un coup. Dernier coup dil sur ma tenue. Cette robe me moule les fesses à un point que sans est presque un pousse au crime. Je descend et prépare le salon pour son arrivé.

30 minutes après, il sonne à la porte, je vérifie que c’est bien lui à travers le judas, j’ouvre, il entre et m’embrasse sur la bouche comme si nous étions un petit couple. Il se permet de mettre sa main sur ma taille pour me rapprocher de lui. Nous nous embrassons assez fougueusement.

— Tu m’as manqué tu sais

— Ah oui? (dis-je en sentant mes roues rougir)

— Mais tu es sublime comme cela. Allons tout de suite dans le salon, j’ai un cadeau pour toi.

— Un cadeau ? ooh merci

Nous allons dans le salon, il m’offre une boite allongé. Je me dit, ce coquin va m’offrir un vibromasseur. J’ouvre et là je tombe sur un magnifique collier. Il me prend pour sa petite nana. Je ne peux feindre ma joie. Au début la sensation est étrange. C’est la première que l’on m’offre un collier. Je l’embrasse pour le remercier. Je me tourne tout de suite et lui demande de me le mettre. Une fois mis, Je me précipite vers le miroir pour voir comment il rend sur moi. Cela rajoute une touche de féminité en plus, cela manquait à ma tenue et sur ma robe noir, il rend vraiment très bien Je me tourne vers lui, m’approche de lui l’embrasse et lui dit

— J’espère que j’arriverai à te montrer comme cela m’a fait plaisir

— Je m’inquiète pas, pour le moment j’ai toujours aimé.

Nous trinquons. et j’enchaine.

— Bon et bien, j’ai moi aussi j’ai acheté comme tu le vois une nouvelle tenue, et j’ai fait un petit extra.

Je prend sa main et la glisse vers l’attache de mon porte jarretelle.

— Tu aimes ?

— Oui, je voudrais pas casser ton annonce, mais cela se voit à travers ta robe.

Je souris niaisement. J’ai l’impression d’être une petite fille prise au dépourvu. Nous mangeons assez rapidement. Il me ressert du vin, je pense avoir trop bu. Lui aussi. Je retourne vers le canapé, lui va vers le lecteur de dvd, insère un dvd et reviens sur le canapé.

— "J’espère que tu vas aimer"

— "C’est quoi"

— "Regarde" dit-il en me prenant dans ses bras.

Ce cochon a mis un film X. Pas franchement récent. "Femme Caméléon", l’histoire de personne pouvant changer de sexe et obligé de faire l’amour avec des partenaires pour conserver leur énergie. Les scènes s’enchainent. Je lui caresse la cuisse, je sens sa main sur mes fesses. A un moment, l’actrice principale, emmène l’acteur dans les toilettes et commence à lui faire une fellation magistrale.

— "Tu penses que j’arriverai à faire aussi bien ?"

— "Le plus simple c’est de d’essayer pour juger"

Je déboutonne son pantalon, sort son sexe, et me jete dessus. J’imite l’actrice dans ses jeux de langues, dans sa façon de faire. Lui me caresse la rondelle. Il apprécie, moi aussi, parfait, parfait. je parcours le long de son sexe avec ma langue, lui lèche les couilles. J’ai un cours à l’écran que je n’ai qu’à reproduire. A l’écran, l’actrice fait une branlette espagnole à l’acteur. Je lui annonce

— "Je suis désolé, mais ça je pourrais pas te le faire"

— "C’est pas grave et tout façon j’ai trouvé bien mieux à faire"

Joignant le geste à la parole, je sens un de ses doigts me pénétrer, puis au bout de quelques allez-retours, un deuxième doigt me pénétrer. Je continue ma fellation tout en me faisant doigté, je prend un sacré plaisir à cela. La situation me plait. Je continue donc à être la plus gourmande possible avec son sexe. Lui de son coté commence à essayer de rentrer un troisième doigt, C’est douloureux. Sans lubrifiant, et c’est mon premier amant "anal". J’ai eu que 2 sodomies dans toute ma vie et c’était avec lui. Mon cul n’est pas vraiment prêt à ce genre de pratique. Il décide de continuer, au bout d’un certain temps je commence à ressentir une forme de plaisir. A l’écran, les positions senchaînent, nous, nous restons dans la même position. Après plusieurs minutes de fellation et plaisir anale, je le sens de plus en plus dur et sa respiration s’accélérait.

— "Tu as l’air d’aimé mon cochon"

— "J’adore, j’ai l’impression d’être avec l’actrice"

— "Alors surtout te retiens pas, et cette fois, je te promet que nous n’aurons pas à nettoyer le canapé"

Je pense qu’il attendait une sorte de feu vert, j’avais à peine reposer mes lèvres sur son sexe qu’il me disait

— "Vas-y suce moi, je viens"

Je décidais donc de le sucer le plus profondément possible. Je le sentais de plus en plus dur, et je reçu les premières giclées de sperme directement dans le fond de ma gorge. J’ai eu un léger haut le coeur. J’avale tout ce que je peux. Lui a l’air d’aimer, en tout cas, suffisamment pour ne plus s’occuper de mon cul. Trois sursaut plus tard, je n’avais plus d’un sexe à vider, je le suçais comme on le fait avec une paille dans un verre, en aspirant très fortement, puis passant ma langue partout autour de son membre pour le nettoyer.

— "Tu as aimé cette pipe complète ?"

— "Tu veux rire j’ai adoré"

— "On va dire que c’est ma façon d’offrir un cadeau aussi"

— "Et bien, tu vas être couverte de bijou"

— "A défaut d’autres choses"

Nous nous somme mis à rire. Nous regardons la fin du film, moi la tête sur la cuisse, lui assis le sexe sorti. A peine, 10 minutes plus tard, monsieur dormait. étrange sensation. J’avoue être rester sur ma fin, j’aurais bien fait une deuxième mi-temps. Je mis ça sur sa fatigue de la semaine.

Nous nous sommes revus à plusieurs reprises, Toutes les semaines, des fois, plusieurs fois par semaine. Il m’offrait des tenues à mettre. Je me retrouve donc avec une pleine panoplie de tenue d’infirmière en latex, de chaperon rouge, des mini-jupes, des robes très sexy.

Si vous le désirez, je peux vous raconter ses soirées là où sinon passer tout de suite à ma première sortie avec lui en dehors de chez moi.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire