Histoires de sexe viol Histoires érotiques au travail

week-end à la ferme – Chapitre 16

week-end à la ferme - Chapitre 16



Suzette se déplace à quatre pattes et se dirige vers Zeus, elle se tourne et lui présente son postérieur, le chien la regarde en se demandant certainement ce que lui veut cette drôle de femelle. Rien n’y fait le chien reste imperturbable, Jacques décide de s’en mêler il attrape le chien par son collier afin de l’immobiliser et dit à son épouse, (plutôt son esclave)

" On dirait qu’il n’est pas attiré par ton cul alors suce le, lenvie lui viendra peut-être"

Suzette se met doucement en place, on remarque qu’elle n’est pas très motivée par la demande de Jacques. Elle passe une main sous le ventre du chien pour saisir le fourreau qu’elle caresse doucement, au bout d’un moment on voit apparaître une petite pointe rouge qui s’allonge petit à petit jusqu’à se transformer en un sexe d’un rouge éclatant et d’une taille conséquente

"Ouah! Tu as vu la bite qu’il a" me dit Francine qui ne loupe pas une miette du spectacle. Le sexe est complètement sorti de sa gaine et pend dans le vide, il doit faire facile dans les 25 centimètres et gros comme un concombre. Suzette passe sa tête sous le chien puis commence à lécher l’attribut canin. Au premier contact de la langue Zeus tressaille et essaie de se soustraire mais

Jacques le tient bien en place

"Allez pompe le " ordonne t il

La bouche de Suzette se pose sur l’extrémité pointu et avale une partie du morceau de chair, elle lui fait une vrai fellation. De temps à autre elle se retire et lon voit très bien des gouttes d’un liquide transparent perlées de la verge.

" Tu l’as bien excité, à mon avis il est prêt remet toi en position de chienne" lui dit jacques

Elle se retourne et présente ses fesses à Zeus, cette fois ci celui-ci renifle de suite la raie offerte et la lèche

Sa langue de la largeur d’une main d’homme fouille les globes charnus, Suzette pousse des soupirs plus ou moins prononcés en fonction de l’endroit fouillé et tout à coup sans prévenir Zeus saute sur son dos et entame la danse du coït. Son sexe majestueux tape contre les fesses ou glisse carrément sur le dos de Suzette il ne trouve pas l’entrée convoitée, sa taille au garrot est supérieur à la hauteur des fesses de la femelle convoitée

"Remonte ton cul plus haut" lui ordonne Jacques, ce qu’elle fait de suite

La manuvre porte ses fruits, le bout pointu de la bite canine frappe à plusieurs reprises à l’entrée de l’étroit goulet mais n’y pénètre pas, il glisse dessus. Le chien ne connaissant pas les fondements de la physique ne cherche pas le meilleur angle de pénétration. Comme elle la fait pour l’accouplement avec Faro le cheval, Francine apporte son aide, elle s’agenouille à côté de Zeus saisit son sexe à pleines mains le caresse avec application même plus longtemps que nécessaire et en y prenant un certain plaisir. Le chien s’énerve et commence à grogner certainement frustré de ne pouvoir assouvir son envie de coït. Francine présente le bout du sexe sur l’entrée du cratère anal, de suite il s’y engouffre de quelques centimètres

" Ça y est-il est dedans!" crie-t-elle en se tournant vers moi, elle est rouge d’excitation elle aussi. Le chien reprend ses va et vient et enfonce le reste dans les reins qu’on lui a offert

"Ahhhhhhhhhhh, il me déchireeeeee, oh putainnnnnnnn c’est chauddddddd, ouiiiiiiiiiiiii, j’adoreeeee" gueule Suzette Zeus pilonne son cul à la vitesse d’un piston dans un moteur. Apollon s’est rapproché pour voir ce qui se passe et vient renifler sous le ventre de Zeus, est-ce l’odeur que dégage la vulve de la femelle humaine en tout cas son sexe s’allonge également en sortant lentement de son fourreau. Francine l’a remarqué aussi

" Ça m’excite de trop, je veux aussi" dit elle et elle se positionne également en levrette au côté de Suzette. Apollon profite de suite de la situation et lui saute sur le dos, lui ne cherche pas longtemps étant de la taille idéal, de suite son sexe s’engouffre dans la chatte de mon épouse qui pousse un cri de douleur, mais il a passé ses pattes avant autour de sa taille et la tient fermement contre lui. Encore 1 ou 2 cris de douleur puis ceux-ci font place aux gémissements

" Oui, oui, vas-y mon chien, baise moi, c’est bonnnnnnnnnn’ s’extasie Francine

Ce ne sont plus que râles et gémissements qui sortent de la gorge des deux femelles humaines. Celles-ci sont totalement dans lacte, plus rien ne compte que le plaisir que leur procure leur amant canin respectif. Suzette approche sa tête de celle de Francine qui la regarde et leurs bouches se joignent elles se lèchent comme le ferait de vrai chiennes. Les chiens se sont calmés

"Ça y est c’est le moment où ils vont rentrer le nud" dit Jacques. Je m’approche de plus près pour assister à cette phase dont j’ai souvent entendu parler mais que je n’ai encore pas vue en réel. En effet à la base de la colonne de chair une grosse boule s’est formée ; celle de Zeus le dogue est énorme de le taille d’un pamplemousse et elle est collé à l’anus de Suzette le chien pousse pour la faire entrer. Je porte mes yeux sur le nud dApollon, celui-ci est plus petit et ressemble à une orange, lui aussi pousse sur la vulve de Francine qui s’ouvre lentement pour l’absorber.

"Cest cette phase qui fait que les chiens restent collés à leur femelle afin d’augmenter les chances de fécondation, chaque animal a sa propre façon de fonctionner. Une fois qu’il l’auront rentrés ils vont déverser leur sperme pendant tout le temps où ils seront collés jusqu’à ce que le nud dégonfle ce n’est qu’à ce moment que le chien pourra se retirer, ce sont ces éjaculations répétées qui procurent le plus de plaisir à nos femmes et le fait aussi que le nud épouse en totalité l’intérieur de leur utérus leurs procurant des sensations que nous les hommes sommes incapables de leurs données de par la configuration de notre sexe" m’explique l’homme de la pampa. Tout à coup Francine pousse un cri de bête, je regarde, le nud a disparu sa chatte l’a avalée

"Oh que c’est bon, je le sens en moi, il m’envoie des giclées de sperme, ahhhh mon dieuuuuuu, c’est bonnnnnnn, ouiiiiiiii, ouiiiiiiiiiiiiiii, ahhhhhhhhhhh, je jouiiiiiiiiiiiiiiiiii"

Suzette gueule à son tour mais comme une démente, son anus est distendu à craquer le nud a disparu à lintérieur, elle ahane comme un bûcheron cherchant sa respiration

" Ça fait malllllllllllllllll! Il m’ouvre en deuxxxxxxxx, pitié maîtreeeeee" hurle telle

"Trop tard ma salope, je ne peux plus rien faire pour toi, ça va passer tu le sais bien et après tu jouiras comme une putain que tu es" lui dit Jacques. Elle finit par se calmer, son anus s’étant habitué à la grosseur de lintrus.

" Oui maître, je sais mais ça fait mal au début mais ça va déjà mieux, il est plus gros que le nud de sultannnnn, ahhhh, ohhhhh, je le sens giclé, hummmmmmmm, c’est bonnnnn"

Les deux femelles jouissent régulièrement plusieurs fois, ce sont des orgasmes de démentes à voir leur comportement, elles s’encouragent mutuellement par des mots crus, la tension sexuel est à son comble. Jacques et moi avons une trique d’enfer .Enfin les chiens donnent des signes de fin de coït et essaient de s’extraire de leur femelle. Zeus a fait un demi-tour complet et se retrouve cul à cul avec Suzette il tire pour se défaire, l’anus se tend vers l’extérieur mais ne s’ouvre pas, Suzette est obligée de ramper à quatre pattes à reculons pour suivre Zeus tellement celui-ci tire fort. Cest une image surréaliste que j’ai devant les yeux. On dirait qu’il va lui arracher les intestins, enfin dans un bruit de ventouse le muscle anal lâche le nud du chien éjectant du même coup une quantité impressionnante de foutre canin. Pour Francine cela se passe mieux, il faut dire aussi quApollon avait investi la chatte et non le rectum de mon épouse , il tire et s’extraie pratiquement de suite de la vulve qui laisse elle aussi s’écouler le trop plein de sperme . Je n’y tiens plus j’ai trop envie de jouir aussi je me jette sur le cul majestueux de Suzette et lui fourre d’office mon membre dressé dans la chatte

"Ah mon salaud, ça t’as fait bander de nous voir prendre par les chiens et maintenant tu viens de vider dans mon cul, alors vas y montre-moi ce que sais faire et fait moi jouir au moins avec ta petite queue d’avorton" dit-elle sur un ton de dédain

Ces paroles ont le don dexacerbé ma fierté de mâle, je lui bourre son vagin comme un mort de faim, claquant mon ventre sur ses fesses à chaque poussée je m’enfonce aussi loin que la nature le permet

"Oui, tu me touche le fond de l’utérus avec ton gland, vas-y continue comme ça petite bite, envoie-moi ton foutre comme Zeus, allez, allez plus fort, oui, oui, comme ça , défonce moi ahhhhhhhhh"

Je lui pourfends sa vulve de chienne, mes mains claquent sur ses fesses qui rosissent sous les coups

"Ouiiiiiiiiiiiii, je vienssssss gros porc, continueeeeeeeee , ahhhhhhhhhh je jouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii" je m’arrache d’elle et me précipite devant

" Lève ton visage de salope" lui dis-je elle me fixe dans les yeux avec un rictus sur les lèvres , je tiens ma bite dans la main et lui lâche les salves de foutre sur le visage . Une fois vidé je lui cramponne les cheveux d’une main et de l’autre tenant mon sexe je lui étale le sperme à l’aide de mon gland sur tout le visage . Putain que c’est bon, elle m’a vraiment excitée cette chienne

"Il est content le Paul, il s’est bien vidé les couilles sur moi, ahhhhhhhhhhhhhhh" elle gueule comme un goret car Jacques la prenant par surprise lui a investi le rectum d’un trait jusqu’au fond. Comme un mâle de l’âge des cavernes il lui viole les reins sans aucune douceur et retenue puis tout comme moi il passe devant et lui lâche sa liqueur sur le visage. De longs filaments de sperme pendent au bout de son menton , elle en a partout jusque dans les yeux . Francine s’approche d’elle , la regarde et commence à lécher le foutre . Deux chiennes qui s’assistent mutuellement me dis-je. Décidément ma femme à fait un bond de géant dans la débauche en deux jours.

" Bon, je pense qu’on va rentrer, il va être l’heure de nous préparer pour le retour " dis-je à Jacques

" Cest dommage on s’amusait tellement bien tous les quatre" me répond t il

" Oui je suis d’accord mais toutes les bonnes choses ont une fin" que je lui réponds. Tout le monde se rajuste comme il peut et nous quittons la grange pour rejoindre la maison

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire