Histoires d'inceste Histoires de sexe travesti Histoires érotiques

Deux blacks – Chapitre 1

Deux blacks - Chapitre 1



Mon compagnon m’avait quitté.

Du haut de mes 34 ans, je n’avais pas le moral.

J’avais du déménager dans un espèce d’HLM et réduire considérablement mon train de vie.

Mon congé d’été était enfin arrivé, mais faute de sous pour partir, j’avais décidé de mettre un peu d’ordre dans ma cave, un tout petit cagibi, qui était en fait au premier étage. Je ne sais pourquoi, elle était affublée d’une aération qui donnait en contrebas, au sommet d’un local à vélo….local non utilisé depuis longtemps en raison des vols.

Occupée à ranger des vêtements, j’ai entendu des cris provenant de ce local… j’ai regardé. Trois jeunes mecs houspillaient un jeune black, brutalement, ils lui ont saisi les poignets et passé une corde attaché au dessus de sa tête à des crochets à vélo. Il touchait le sol sur la pointe des pieds et était transi de peur.

Après quelques gifles et coups, ils lui ont arraché sa chemise… et ensuite défait sa ceinture. Son Jean’s et son caleçon furent descendus d’un coup… c’est à ce moment qu’ils ont sorti un pot de couleur blanche avec lequel ils lui ont enduit copieusement ses parties sexuelles.

Si j’ai bien compris, le black avait couché avec la soeur d’un des quasi nazis. Ceux-ci lui ont rassemblé ses vêtement et sont partis le laissant nu.. et hurlant de douleurs, l’acide de la peinture sur la peau sensible des bourses le faisait danser dans tous les sens.

Que faire?

Je suis descendue, faisant un tour considérable par le garage pour le libérer. Quand enfin, j’y suis arrivée, j’ai détaché le garçon et lui ai passé mon cache poussière.

Il pleurait et se tordait de douleur.

Je lui proposé d’appeler la police, une ambulance… mais refus complet… finalement, je lui ai proposé de monter chez moi..il fallait d’urgence calmer ses brûlures.

Je l’ai poussé dans ma salle de douche, ôté mon cache poussière et arrosé les parties sexuelles d’eau froide.

Inutile de dire qu’il ne bandait pas!

Clairement l’eau l’avait calmé, par contre la peinture restait collée à la peau. Je lui ai proposé de s’étendre sur mon lit et avec une pince à épiler, j’ai commencé à lui enlever la peinture… petit à petit.

Je l’ai enduis de lait pour la peau ce qui a aussi contribué à le calmer.

J’étais là, comme une mère soignant son petit, lui se laissant faire, jambes ouvertes, moi ne ménageant aucun endroit.. finalement… ce qui devait arriver… arriva… alors que j’avais sa bite à pleine main et que je tirai sur son prépuce pour le décalotter …j’ai senti qu’il se mettait à bander….pardon madame…hummm j’étais en manque.. je me suis levée et suis partie dans ma salle de bain… respirer un grand coup…. et.. et me déshabiller complètement….. on a passé la nuit ensemble…

Depuis il repasse régulièrement me dire bonjour.. et un peu plus… mais cette fois là il était 1 h oo du matin, il sonnait et résonnait… chantant..j’ai l’impression qu’il était saoul.. de peur du bruit et des voisins, j’ai ouvert… il n’était pas seul.

Ils sont entrés, je suis partie à la cuisine leur faire du café fort, j’avais enfilé un peignoir sur mon pyjama… mais alors que je préparais les tasses…il a commencé à me peloter, je l’ai repoussé. Au salon, l’autre black était dans le fauteuil, Tony et moi face à lui dans le divan. Tony m’a embrassée, j’imaginais qu’il voulait montrer à son copain qu’il s’était fait une blanche… mais d’un coup j’ai senti sa main sur mon sein.. il avait ouvert mon peignoir et mon pyjama…il m’exhibait et moi… j’ai senti une fulgurante chaleur entre les jambes, je me suis laissée faire…. en un tour de main j’étais nue….le mec avait ouvert son Jean’s et sorti une énorme bite…Tony m’a couchée sur la table basse du salon.. et l’autre mec s’est présenté…entre mes cuisses…il m’a pénétrée…. Tony me pinçait les tétons…puis il m’a mis son sexe dans la bouche, pendant que l’autre m’amenait au 7 ème ciel !

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire