Histoires d'inceste Histoires gays Premières histoires de sexe

La machine transdimensionnelle – Chapitre 2

La machine transdimensionnelle - Chapitre 2



Jai hâte de démarrer notre nouveau jeu ! Mais je dois attendre Alexis qui tarde un peu. Lorsquil arrive enfin, je sors le Transdim de mon sac, et on appuie sur linterrupteur. On est tous les deux très excités en nous demandant ce qui va changer. Aucun signe autour de nous ne se manifeste. Les filles sont toujours sans soutif et string apparent, mais pas plus.

Nous rejoignons notre groupe. Je ne suis pas étonné cette fois-ci de saluer les filles par un baiser sur la bouche. Jaurais aimé que ça évolue en roulages de pelles, mais non, un simple toucher des lèvres.

Les cours du matin se déroulent, sans que rien de nouveau ne se produise. Je dois bien avouer que je suis un peu déçu, Alexis aussi. Rien de mieux non plus pendant le repas à la cantine. Il est toutefois agréable de pouvoir admirer les filles et leurs tenues.

En attendant notre prochain cours, avec mon petit groupe damis, nous nous asseyons parterre, dans le couloir, à côté de la salle de cours.

« Vous voulez jouer aux cartes, demande Damien, un ami

_ Oh encore, répond Audrey, exaspérée de jouer toujours aux cartes. »

Cest vrai que moi aussi je suis lassé de toujours jouer aux cartes

« On pourrait faire autre chose, propose Natacha. Ca fait longtemps quon vous a pas branlé les mecs, ça vous dit ? »

Alexis et moi nous regardons, satisfait davoir découvert la nouvelle du jour. Tous les garçons acquiescent. Alors les filles définissent qui « jouera » avec qui. Ma partenaire sera Natacha.

Etant donné que je nai pas sorti ma bite par moi-même (eh oui, je ne suis pas habitué à ce jeu), Natacha sen charge, habilement.

Elle nattend pas une seconde pour commencer à me masturber, ni aucune des filles à le faire avec leur partenaire masculin. Dans cette dimension, les filles semble habituées à branler les mecs, si bien que Natacha mastique presque aussi bien que moi.

Je jette souvent des regards amusés en direction dAlexis. Il a lair daimer autant que moi notre nouveau jeu.

Je contemple Natacha qui me secoue le poireau, ses seins sagitant au rythme imposé par son bras. Sans soutien-gorge, ils ont toute liberté de mouvements, et je trouve ça plutôt excitant. Elle le remarque très bien, que je lorgne sur sa poitrine, alors elle me sourit et accélère ses mouvements.

Soudain, au bout du couloir, japerçois le proviseur, marchant dans notre direction. Pris de peur, je range mon pénis.

« Quest-ce qui tarrive, me demande Natacha.

_ Je ne tiens pas à être vu par le proviseur, tu vois ?

_ Pourquoi ? On ne fait rien de mal, on pourrait autant être en train de jouer aux cartes »

Il faut croire que tout le monde approuve que les filles branlent les mecs en public, donc je ressors ma bite, que Natacha recommence à masturber. Lorsque le proviseur arrive à notre hauteur, nous le saluons, et il nous salue en retour, sans faire de remarque.

Les filles continuent de nous branler, tandis quarrivent les gens de ma classe, qui nous regardent jouer. Certains nous rejoignent. Je suis un peu mal à laise de voir tout ce monde me regarder dans cette situation. Je les oublie, et me concentre sur Natacha, ses seins qui se balancent derrière son t-shirt, et sa main experte sur ma bite.

Nous sommes malheureusement interrompus par larrivé du prof :

« Ah tiens, ça faisait longtemps que je ne vous avais plus vus jouer à ça. Vous allez devoir arrêter, le cours commence. »

Et puis zut ! Aucun de nous na encore eu le temps déjaculer !

« Bon les gars, dit Audrey, soit vous jouissez rapidement, soit on finira à la pause. »

A lunanimité, nous choisissons la pause. Autant dire que je nai absolument rien suivi du cours, jétais trop focalisé sur la branlette qui continuera tout à lheure. Je crois bien ne pas avoir débandé pendant 2 heures.

Le cours enfin fini, nous retournons dans le couloir pour terminer notre « jeu ». Les filles décident de changer de partenaire. Cette fois, je suis avec Manon. Je suis un peu déçu, car Manon est la fille la moins sexy du groupe. Elle est plutôt plate, je ne vais pas avoir le loisir de voir ses seins se balancer comme ceux de Natacha. Mais cet avis sinverse sitôt mon sexe entre ses mains. Cest dune façon très énergique quelle se met à me branler, ce qui me cloue sur place. En plus de lexcellente manipulation de ma verge, elle me regarde dans les yeux avec un regard coquin, il en est bouleversant ! Quel dommage quelle nait pas plus de poitrine que ça. En parlant de ça, elle est penchée de telle sorte que jai une vue parfaite de son décolleté, et par moments, jai le plaisir de voir apparaître un téton.

A côté de moi, je vois Damien qui éjacule, suivi de près par Alexis. Ils en mettent partout, cest tellement surréaliste ! Je sens que moi-même je ne vais plus tenir très longtemps. Je me concentre alors sur ma masturbatrice, qui redouble deffort pour me faire jouir à mon tour. Aaaah je nen peux plus ! Son regard si coquin me fait craquer, et jenvoie la sauce ! Difficile pour moi de viser, tout arrive sur le visage de Manon, effrayée par la faciale surprise quelle vient de se prendre. Elle me sourit, le visage plein de mon sperme. Je lui tends un mouchoir pour se nettoyer, alors que ceux qui nont pas encore joui y parviennent enfin. Tout le monde a terminé lorsque la sonnerie retentit pour indiquer la reprise des cours.

Ainsi soulagé, je laisse passer le cours en nécoutant quà moitié. Jai hâte dêtre demain, pour réutiliser le Transdim et passer à la vitesse supérieure.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire