Histoires de sexe sœur Histoires de sexe travesti Histoires de sexe viol

Le service militaire – Chapitre 1

Le service militaire - Chapitre 1



Le service militaire était encore en vigueur. Jai donc rejoint la caserne désignée pour une première période de cinq semaines sensée nous transformer en soldat.

Dans la chambrée de douze lits où javais atterri je fis la connaissance de Pierre et Lucien. On devint assez vite bons amis, puis très bons amis. Au bout de trois semaines, enfermés dans cette base pommée, on sest débrouillé pour récupérer une revue porno. Une fois les lumières éteintes, on sest retrouvé aux toilettes pour regarder ces photos. Bien évidemment, cela nous fit bander comme des fous. Pierre fut le premier à sortir sa queue pour se caresser ouvertement devant nous.

— Allé les gars, ne me dites pas que vous navez pas envie de vous branler aussi !

Jouvrais ma braguette à mon tour et sortais ma bite déjà bien dure. Lucien ne traîna pas pour en faire autant. Nous étions tous assez bien membrés et au bout de quelques minutes, Pierre mattrapa les couilles. Agenouillé près de lui, je continuais ma branlette mais cette caresse mexcita beaucoup. Je dus m interrompre pour ne pas jouir tout de suite.

Lucien se branlait debout près de moi, sa queue à hauteur de mon visage. Je regardais sa belle queue commencée à mouiller. Je tendis ma main vers ses couilles qui se balançaient au rythme de son poignet. Il arrêta sa caresse, laissant son membre pointer devant moi. Jempoignais cette bite tendue de lautre main et le branlais doucement. Pierre sétait mis à me branler aussi, passant son pouce sur mon gland. Le nud turgescent de Lucien semblait avoir doublé de volume. Je sentis soudain les doigts de Pierre glisser sur mon périnée pour atteindre ma rondelle. Agenouillé comme je létais, javais les fesses bien ouvertes pour lui laisser le passage. Je ne fis rien pour len empêcher dailleurs. Je me caressais ainsi bien souvent. Mais cela augmenta encore davantage mon excitation et je me penchai pour prendre Lucien en bouche. Je fis tourner ma langue autour de son gland avant de le plonger au fond de ma gorge. Il gémit de plaisir tout en me prenant la tête à deux mains pour accompagner mon mouvement de succion. Pierre me prit en bouche à son tour tout en continuant ses caresses sur ma rondelle. Sans doute encouragé par mes gémissements et les contractions répétées que ses caresses me provoquaient, il introduit une première phalange. Je sentis le plaisir monter à nouveau et lui bloqua la tête pour tenter de larrêter. Je lâchais la queue de Lucien qui lui aussi sentait lé sève monter dans son mandrin. Pierre en profita pour introduire complètement son doigt en moi. jai cru que jallais exploser mais il se redressa tout en agrippant fermement la base de ma queue raidie au maximum.

— On dirait bien que nous avons là un petit cul qui ne demande quà se faire prendre me dit-il dans loreille. Tu ne préférerais pas que jy mette ma queue au lieu de mon doigt ?

Totalement à sa merci, complètement excité, je lui fis un oui de la tête alors quil se plaçait déjà derrière moi. je sentis son gland sur ma rondelle quil venait de lécher rapidement. Lucien me reprit la tête pour me pousser sa queue dans la bouche. Pierre poussa doucement mais fermement pour faire entrer son gland dilaté et après une légère douleur qui sestompa bien vite, je le sentis glisser en moi jusquà ce que je sente son ventre se plaquer contre mes fesses. Jétais rempli comme jamais, pris par les deux bouts. Il entreprit alors de me limer à la même cadence que Lucien. Je sentais ma queue battre la mesure sous mon ventre, toujours bien bandée malgré le beau membre de Pierre qui me ramonait le fondement. En quelques minutes, je le sentis se durcir encore et accélérer ses coups de rein. Il mattrapa la queue pour me branler. Lucien me pilonnait la bouche alors que je lui caresser les couilles. Pierre eut du mal à retenir un râle de plaisir quand il explosa au fond de mes reins. je sentis sa liqueur envahir mon ventre alors que jéjaculais à mon tour dans sa main. Lucien ne tarda pas à jouir à son tour en éjaculant sur ma figure. Il sagenouilla devant moi et se mit à lécher sa semence avant de membrasser à pleine bouche. je sentais le membre de Pierre perdre doucement de la vigueur alors quil continuait à me caresser doucement.

On resta un moment silencieux, pour savourer ce moment, avant de retourner doucement vers notre chambrée.

Dès lors, on se retrouva très souvent pour recommencer, changeant de place et de rôle, mais prenant à chaque fois un grand plaisir.

Une fois cette période de formation terminée, on eut la chance de se retrouver dans la même base. Cela nous permit de continuer à se voir et même de rencontrer de nouveaux partenaires.

Mais cest une autre histoire .

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire