Histoires d'inceste Histoires de sexe à l'école

Les nouveaux amis – Chapitre 2

Les nouveaux amis - Chapitre 2



Max sacrément éméché, se trompe et passe son bas autour des épaules de Marianne, comme s’il s’agissait de sa femme. Krista réagit de suite.

— Hé, je suis là.

— Ah merde!… Je me suis trompé de femme !

— Même plus capable de me reconnaître.

— Mais si, même les yeux bandés, je peux.

— A voir… Qu’est-ce qu’on pourrait utiliser comme bandeau ?

Personne n’a de foulard, un mouchoir c’est trop petit. Finalement, le plus simple, c’est que Max retire sa chemise et s’en fasse un bandeau. Il les palpe l’une après l’autre, visiblement avec plaisir.

— C’est trop facile comme ça. Je reconnais les vêtements.

Johnny entre dans le jeu. Il remarque le petit jardin public à côté duquel il passe.

— Alors il faut le faire sans vêtements. On n’a qu’à aller là dedans. On sera tranquille.

Ils y entrent tous les quatre et avancent jusqu’à une table de ping-pong en béton sur laquelle les deux femmes déposent leurs vêtements au fur et à mesure qu’elles se déshabillent. Les deux hommes les observent et apprécient. Johnny fait une remarque judicieuse.

— Il faudrait que vous gardiez toutes les deux vos mains sur le pubis. Sinon c’est trop facile. Max se fait bander les yeux par Johnny qui le dirige tout d’abord vers Marianne. Il parcourt les seins de ses mains, agace les tétons, puis caresse le ventre, descend jusqu’au sexe et y introduit un doigt. Johnny intervient.

— Attention. Défense de goûter pour s’aider.

Puis Max est conduit devant sa femme. Ses mains suivent le même trajet et une fois qu’il a tout parcouru, il s’exprime sans aucun doute.

— Je suis certain que c’est toi, chérie.

— Gagné !

Pendant que Max retire son bandeau, Johnny retire sa chemise et se prépare à se masquer les yeux avec.

— ?a m’a l’air bien facile. Il faut que j’essaye aussi.

— Vas y, tu vas voir… Enfin, tu vas toucher…

Après avoir passé le bandeau sur les yeux de Johnny, il l’amène vers Krista. A ce moment, Max réalise que sa femme va se faire toucher par un autre sous ses propres yeux. Lui et sa femme croisent leurs regards, les yeux dans les yeux. Le même frisson électrique les parcourt à ce moment. Johnny palpe les seins, joue avec les tétons pour les faire grossir. Ils répondent instantanément, Krista étant très excitée par la situation. Suivant le même trajet que Max, il passe sur le ventre, puis au sexe, qu’il effleure et parcourt en le caressant avant d’y entrer un doigt, puis deux et d’effectuer quelques allers-retours. Max regarde sa femme se faire masturber par un autre homme. Quelle sensation troublante. D’autant plus troublante que sa femme le regarde droit dans les yeux, et lui exprime tout le plaisir qu’elle reçoit en ce moment, passant sa langue sur ses lèvres sans retenue. Johnny se rend bien compte de cette excitation, sa main est recouverte de la cyprine de Krista. Visiblement satisfait de ce qu’il vient de faire, il se laisse guider vers sa propre femme. Sans aucun préliminaire, il lui introduit ses doigts mouillés dans le sexe. Cette pénétration bien lubrifiée, la sensation d’avoir en elle les sécrétions d’une autre femme, Marianne se caresse ses seins, pince ses tétons, prend la main de son mari pour lui faire comprendre d’amplifier ses allers-retours. Elle jouit très rapidement, sous l’emprise du plaisir, criant bien fort malgré le risque d’être entendue par les promeneurs passant hors du parc. Johnny retire son bandeau.

— J’en étais sûr. J’avais tout de suite deviné que ce n’était pas les seins de Marianne. Je n’ai continué que pour le plaisir… De nous tous évidemment.

Max ayant beaucoup apprécié ce premier jeu, il a envie d’aller plus loin.

— Bravo. Et sans les mains ? Tu y arriverais ?

Il regarde sa femme qui a compris où il veut en venir. Son regard et son sourire sont explicites. Elle aussi en veut plus, connaître encore de nouvelles sensations. Jusqu’où cela ira t-il ? Ils ne le savent ni l’un ni l’autre. Leurs amis ne le savent d’ailleurs pas non plus et c’est ce qui fait tout le délice de ces moments.

— Avec le goût, c’est facile.

— Tu as déjà essayé ?

— Non.

— Alors comment tu peux savoir ?

— On essaye en même temps ?

— D’accord.

Ils se fond bander les yeux par leurs femmes. Puis Krista et Marianne se concertent rapidement par des signes de la main et échangent leurs partenaires. Elles les attirent près de la table de ping-pong, montent dessus, les pieds sur le rebord de la table, les jambes bien écartées, dans une posture totalement indécente. C’est en leur saisissant la tête à deux mains que chacune dirige l’homme qui leur fait face vers son intimité. Ils entament alors leur cunnilingus, jouant avec chaque partie du sexe de leur partenaire, masturbant le clitoris de la langue et des lèvres, pénétrant le vagin le plus profond possible avec la langue. C’est Johnny qui rend son verdict en premier.

— J’étais certain que je trouverais avec le goût.

Max lui répond tout en continuant le jouer avec le clitoris de Marianne.

— Je confirme, ce n’est pas le goût habituel.

— Je suis d’accord.

Marianne confirme le résultat.

— Bravo vous avez gagné.

Krista se laisse aller, et dit quelque chose qu’elle n’aurait pas imaginé quelques heures auparavant.

— Ce n’est pas une raison pour arrêter.

Max et Johnny retirent leur foulard. Et ils reprennent leur ouvrage avec envie. Krista et Marianne se caressent les seins pour accentuer le plaisir, puis s’échangent leurs caresses pour accentuer encore l’effet de celles-ci. Rapidement, les deux femmes ont un orgasme. La jouissance de l’une entraînant celle de l’autre comme au restaurant.

Max sent bien que cette soirée est partie pour être mémorable.

— Maintenant, ça va être à vous, mesdames, de nous reconnaître.

Johnny renchérit.

— Excellente idée.

Et joignant le geste à la parole, il retire son pantalon et son slip, suivi dans le mouvement par Max. Leurs sexes sont déjà presque en érection. Ils bandent… les yeux de leurs femmes. Ayant choisi pour le premier test de rester chacun avec sa femme, celles-ci semblent s’être fait leur opinion dès la mise en bouche. Sans plus attendre, elles demandent de changer de partenaire. Curieusement, dès qu’elles ont l’autre bite en bouche, elles prennent tout leur temps et font durer bien plus longtemps le plaisir. Léchant, suçant, aspirant avec soin. A tel point que Max est obligé d’interrompre la partie pour raisons techniques.

— Stop, où je jouis.

Les deux femmes s’arrêtent et retirent leur bandeau. C’est Krista, qui prend la parole, toujours aussi déchaînée.

— Vous aussi messieurs, ça a été un jeu d’enfant de vous reconnaître.

— Je confirme. Trop facile.

Johnny prend la parole.

— Je trouve que vous avez de drôles de jeux d’enfants, mesdames.

Max et Johnny n’ont pas encore joui de la soirée, mais ça ne saurait tarder. Ils allongent leur femme respective sur la table de ping-pong et leur font l’amour côte à côte. Les deux hommes caressent leur femme, mais aussi la femme de l’autre. Les deux femmes aussi partagent leurs caresses sur les corps des deux hommes. Max, qui était peu de temps avant prêt à jouir, ne tarde pas à venir. Il sort son sexe, car il veut que sa jouissance soit bien visible de tous, et il éjacule de longs jets de sperme sur le corps de sa femme. Johnny avance alors sa main vers le corps de Krista, la plonge dans le sperme et l’étale sur les corps des deux femmes. Max est très troublé par cet acte. Il n’a jamais eu de contact avec un autre sperme que le sien. Alors qu’il se demande quelle sensation l’on peut ressentir et s’il oserait en faire autant. Johnny éjacule à son tour tout son sperme sur le corps de sa femme, il se tourne vers son voisin, un léger sourire aux lèvres, comme une invite car il se doute son trouble.

— Tu veux l?étaler ?

Un frisson chaud traverse le corps de Max des pieds à la tête. Même son sexe ramolli est pris d’un soubresaut à l’énoncé de ces paroles. Ce n’est pas de la gêne, mais du désir. Après tout, pourquoi pas ? Au moins il aura réponse à ses interrogations. Il avance sa main vers le corps de Marianne, zébré de plusieurs lignes blanchâtres. Le sperme d’un autre homme. Sans plus hésiter, sa main vient au contact de la semence et l’étale. Puis, de ses deux mains, il parcourt frénétiquement les corps des deux femmes. ?puisé, il s’arrête pour reprendre ses esprits. Leur voiture est garée juste à côté, ils y retournent sans se rhabiller et rentrent nus au camping après avoir laissé la voiture à l’extérieur, la barrière étant fermée à cette heure-là. Repus de sexe, ils se couchent rapidement et s’endorment tous dans un sommeil peuplé de rêves érotiques

Le lendemain matin, Max et Krista vont ensemble aux douches. Et comme la veille, seules les quatre douches sans portes sont libres. Cette fois-ci, Krista est plus détendue et va tout naturellement dans une des deux douches du fond, son mari dans l’autre. Ils font couler l’eau et commencent à se savonner le corps. Quelques minutes s’écoulent avant que Johnny arrive entre eux et les reconnaisse. Max engage la conversation pendant qu’il se lave le corps.

— Salut, toutes les douches sont prises ?

— Ben, oui.

Krista se rappelle du trouble de son mari en fin de soirée, elle en a même rêvé avec délice. Une idée perverse lui traverse l’esprit.

— Pas de problème. On va s’arranger. Tu n’as qu’à prendre ta douche avec mon mari.

Réaction immédiate de Max.

— Quoi?!?

— Si, si, mon chéri. En échange de ma petite culotte d’hier soir.

— Non?…

— Si.

— Bon. Je n’ai qu’une parole. Entres Johnny.

Alors que Johnny arrive nu à côté de lui, très près de lui, le corps ruisselant de l’eau de la douche, un frisson lui traverse le corps. La même sensation qu’hier soir. Krista le tire rapidement de ses pensées.

— Tu sais ce qui me ferait vraiment plaisir mon chéri ?

— Je n’ose imaginer.

— Ce serait que tu suces Johnny. S’il est d’accord, bien sur.

Un deuxième frisson, nettement plus intense traverse le corps de Max. Il regarde Johnny. Que va t-il dire ?

— Pas de problème. Ce sera un plaisir pour moi, si je puis dire. Et je te rendrai la pareille, bien sûr.

Johnny verse du gel douche dans sa main et l’applique sur le corps de Max, parcourant ainsi le torse et les bras. Puis il le fait se retourner et savonne le cou, le dos et descend jusqu’à la raie des fesses. Son sexe grossit. Il s’approche de Max, lui savonne les flancs, ses mains passent devant et parcourent la poitrine, tandis que derrière son sexe grossit de plus en plus et vient caresser la raie de son partenaire. Par les mouvements de son bassin, il se masturbe entre les fesses de Max. Krista ne manque pas une miette de ce spectacle depuis la douche d’en face et se masturbe avec délectation. Johnny a maintenant son sexe en érection, il fait se retourner Max et l’invite à s’accroupir, la tête au niveau de son sexe. Des picotements parcourent tout le corps de Max, dans quelques instants, il va faire ce qu’il n’aurait jamais pensé faire. Pourtant, il n’est pas homo et n’a jamais eu ce genre de penchants. Mais, là, l’envie est trop forte d’essayer. Prendre ce pieu de chair dans sa bouche et le sucer. Ce n’est que le premier pas qui compte. Il faut se jeter à l’eau. Hop ! Max prend la bite de son voisin dans la bouche. Curieuse sensation… Mou et ferme à la fois, et puis si doux et chaud. Il laisse ressortir ce sexe de sa bouche et entreprend de lécher le gland et le reste de la hampe. Ensuite, il le branle un peu, avant de le reprendre à nouveau en bouche et de faire des allers-retours sur ce sexe masculin. Il va ensuite lécher les couilles, puis embrasser la tige sur toute sa longueur. Il le reprend à nouveau en bouche, et le pompe jusqu’à ce que subitement Johnny l’alerte.

— Attention, je vais jouir.

Max a bien senti une contraction dans le sexe de Johnny. N’ayant pas envie d’avoir du sperme dans la bouche, il se retire à temps et reçoit tout sur le visage alors qu’il le masturbe. Krista qui n’a rien perdu de la scène en a un orgasme soudain.

Max se relève. Sous l’effet de l’eau le sperme s’écoule sur son corps. C’est alors Johnny qui se penche et entreprend la fellation de son partenaire. Il sait s’y prendre, léchant consciencieusement le membre sur toute sa longueur, avalant les testicules, remontant lentement avant de le prendre en bouche pour de bon et d’attaquer de lents allers-retours. Bon sang, il suce divinement bien, se dit Max, mieux que ma chérie. Max se surprend à passer ses mains sur la tête de son partenaire, lui caressant les cheveux. C’est trop bon. De ses mains, il lui tient la tête et fait aller son bassin d’avant en arrière, baisant littéralement la bouche de cet homme qui le suce si bien. Krista continue de pendre son pied en les regardant, heureuse d’avoir eu cette idée. Soudain Max sent le plaisir monter. Il relâche la tête de son ami et le prévient de l’imminence de sa jouissance. Mais Johnny ne se retire pas, il garde le sexe de Max entre ses lèvres et le regarde droit dans les yeux pendant qu’il reçoit toute sa semence dans la bouche. Le corps de Max déjà en proie à la jouissance est traversé simultanément par un frisson de trouble et de plaisir en raison de l’audace de Johnny. Celui-ci se relève, approche sa bouche du torse de Max, l’ouvre et laisse s’écouler le sperme sur le corps de son partenaire tout en lui suçant les seins. Krista a alors son troisième orgasme. Chancelante, elle se laisse choir dans la douche, les jambes écartées, son sexe ouvert et trempé.

— Merci, tu m’as sucé comme un dieu.

— Tu ne te débrouilles pas mal non plus pour un débutant. J’ai beaucoup apprécié ton sexe rasé.

— Ah oui ?

— C’est bien plus agréable pour lécher les couilles.

Max et Johnny terminent de se laver pendant que Krista reprend ses esprits. Propres et secs, ils retournent ensemble vers leurs tentes.

La matinée s’écoule au rythme de la visite touristique que Max et Krista sont allés faire dans le bourg voisin. Après un repas dans un petit restau campagnard, ils retournent vers le camping. Quand ils arrivent sur la plage, leurs voisins sont déjà installés à leur emplacement habituel, ils vont directement vers eux. Max entame la conversation.

— Quelles magnifiques vacances. On voudrait que ça ne finisse pas.

— Hélas, pour nous, si. Nous repartons demain matin.

Max ne cache pas sa déception.

— Déjà ?

— En fait, nous sommes ici depuis trois semaines.

— Dommage que nous ne soyons pas arrivés plus tôt.

— Nous aurons peut-être l’occasion de nous revoir ensuite. Et puis nous avons encore toute la journée d’aujourd’hui.

Ce faisant, Johnny commence à caresser sa femme qui est restée allongée sur le dos. Krista vient de s’allonger aussi, elle se place également sur le dos, à côté de Marianne. Johnny se déplace et vient caresser le corps de Krista, parcourant avec douceur le ventre, les cuisses, les seins, le cou et finalement le sexe, qu’il pénètre de ses doigts. Max termine de se déshabiller. Son sexe bondit hors de son caleçon, déjà à moitié en érection. Il va immédiatement vers sa voisine et lui applique le même traitement doux et sensuel que sa femme est en train de recevoir. Johnny ressort ses doigts couverts de cyprine, il les tend à Max, qui retire lui aussi ses doigts du sexe de Marianne. Les deux hommes se sucent mutuellement les doigts, telle une fellation réciproque, sous les yeux de leurs femmes, excitées par ce spectacle. Ils ne peuvent plus continuer ainsi sur la plage, le risque est trop grand d’attirer l’attention, ils partent tous les quatre se réfugier dans la dune, Marianne emportant avec elle son sac de plage par précaution.

Une fois à l’abri des buissons, Marianne ouvre le sac de plage et en sort un préservatif qu’elle donne à son mari. Celui-ci alors, sans plus de cérémonie, s’approche du sexe de Max, le masturbe et le suce, jusqu’à ce qu’il atteigne l’érection. Max apprécie à nouveau la fellation de son voisin, lui caressant encore les cheveux et le cou. Une fois qu’il a le sexe bien raide, Johnny le coiffe de la capote, Marianne s’est allongée face à lui, les jambes écartées, comme une invite. Krista regarde la scène, son corps est parcouru de picotements, son sexe est en feu. Elle va voir son mari faire l’amour à une autre femme sous ses yeux. Max s’avance entre les cuisses de Marianne, il frotte son sexe contre les lèvres, passant sur le clitoris, puis il s’introduit en elle. Il regarde sa femme, elle se masturbe en le regardant, visiblement la situation lui plait aussi. Max commence ses allers-retours dans le conduit chaud et humide. Krista et Johnny se sont placés de chaque côté et caressent les deux amants sans retenue ni tabou. Krista mordille les seins de Marianne tandis que Johnny fait frotter sa queue entre les fesses de Max. L’instant suivant, Johnny se fait sucer par sa femme alors que Krista embrasse son mari. Marianne jouit à deux reprises sous l’effet de la pénétration et des caresses jusqu’au moment où Max annonce qu’il est sur le point de jouir à son tour. Johnny le fait ressortir de sa femme, lui retire le préservatif et le prend en bouche, lui suçant le gland tout en malaxant les couilles. Comme le matin sous la douche, cela entraîne un orgasme à Krista. Max voyant que sa femme jouit quand il se fait sucer par un homme jouit à son tour et décharge tout son foutre dans la bouche de Johnny. La bouche pleine, il va embrasser sa femme, partageant ainsi le sperme chaud et gluant de Max. Alors que Krista achève de nettoyer la bite de son mari, Johnny se tourne vers eux, les lèvres encore brillantes de sperme et leur propose tout naturellement d’inverser les rôles

Xfiles

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire