Histoires de sexe gratuites Histoires de sexe travesti Histoires de sexe viol

Mathilde, Ma Tentation – Chapitre 1

Mathilde, Ma Tentation - Chapitre 1



Cette histoire se passe actuellement. La première partie est vraie et la seconde n’est encore que fantasme.

Tout commença, quand moi Tom 29 ans en couple et heureux, tomba sur un forum de discussion. Comme tous les forums, beaucoup de blabla, de posts inutiles mais je remarquai celui d’une jeune femme. Elle s’appelle Mathilde 22 ans et sa présentation m’a intrigué. Prenant mon courage (jusque là ce nest pas trop dur), je décide de lui envoyer un mail pour tenter de faire connaissance. A ma grande surprise, sa réponse fut rapide et positive. Commença donc des longs échanges pour apprendre à se connaître tout en restant léger pour ne pas paraître trop curieux !

Au fil des mails, les discussions deviennent plus charmeuses, plus sensuelles, ce qui a pour effet de titiller notre fantasmatique. Un jeu vient de naître. Nous nous concoctons des scénarios érotique avec, il faut le dire, l’envie commune que ces scénarios deviennent réels. L’excitation sur chacune des histoires que nous écrivons ensemble nous laisse à chaque fois des sensations indescriptibles, une envie folle de remettre ça rapidement. Au fur et à mesure des jours et des semaines, l’envie de nous rencontrer grandissait tout comme nos sentiments.

Un jour, profitant de mes déplacements professionnels (nous habitons à environ 600km l’un de l’autre), nous décidons de nous rencontrer. Enfin ce grand jour, ce moment tant attendu est sur le point d’arriver.

Il faut dire que ça fait bientôt 10 ans que je suis en couple et que c’est la première fois pour moi qu’une telle situation se présente d’où mon stress au fil des heures qui s’écoule. Rendez-vous fixé, lieu déterminé, bouquet de fleurs en main, c’est parti pour cette "aventure".

Cela fait bientôt 10 minutes que je patiente quand je vois enfin ma belle et douce arriver. Comme sur ses photos, elle est charmante, d’une beauté à mes yeux qui me laisse sans voix au moment où elle s’approche de moi. Et là autant de questions défile dans ma tête, dois-je lui faire la bise, l’embrasser et la blottir dans mes bras tendrement, je suis perdu…..

Machinalement, je lui tends la joue, et là à ce moment précis je me rends compte que je viens de faire ma première boulette !!! Ça commence bien ! Bref, elle me rend ma bise, elle sent si bon, son odeur m’enivre au point que j’oublie de lui offrir le bouquet. Les premières minutes sont bizarres, ont à l’air de 2 ados qui n’osent pas se parler. Prenant mon courage, je brise le silence, et là enfin, tout s’éclaire…….

Une fois arrivé chez ma belle Mathilde, nous nous mettons à l’aise. Prenant nos marques, elle m’invite à m’asseoir et me demande si je souhaite boire un verre avant d’aller au resto, (et oui, le resto s’impose dans ce genre de situation !).

Mathilde partie dans la cuisine pour préparer l’apéro, je repensais à mon premier échec. Comment ais-je pu lui faire la bise au lieu de lui sauter dessus. Voilà plusieurs mois que nous correspondons, qu’elle et moi partageons des mails plus ou moins aguicheurs et là je l’ai devant moi depuis quelques heures et je n’ai toujours rien fait !

J’y ai bien songé dans ma tête mais comment va t elle le prendre.? Après tout on se découvre, l’envie était là elle, mais pour quelle raison je l’ignore, mes pensées me trahissaient. J’imaginais son corps et sa peau sous ses vêtements, la couleur des ses dessous, l’odeur et le goût de sa peau. Je la dévisageais pendant qu’elle préparer ce petit apéro.

Et puis après tout soyons fou ! Et sans faire de bruit, je me suis collé derrière elle, et elle a sursauté de surprise. Avec ma main gauche, je lui ai saisi la hanche et avec la main droite je lui dégager le coup de ses cheveux pour pouvoir y déposer de tendres baisers dans le creux de son cou. A ma grande et heureuse surprise, elle se laissa aller, nos corps ne forment plus qu’un; les yeux fermés elle se laisse guider par mes baisers et mes mains. Je me serre le long de son corps et fait maintenant remonter mes baisers le long de sa joue gauche pour enfin atteindre sa bouche. Ses lèvres sont fruitées, j’aime ça. Nos langues se rejoignent et tournent dans nos bouches. S’ensuit un jeu de caresse, ma main passe sous son pull et je touche enfin a cette peau qui pendant des mois m’a tant fait rêver. Elle est douce, son corps est chaud. Je remonte doucement ma main tout en la caressant et atteint son sein, ma main l’enveloppe au dessus de son soutien gorge. Après quelques instants, je lui retire son pull et, est en contact direct avec sa peau, je frissonne à son contact, toujours dos à moi, mes mains se baladent maintenant le long de son corps et de ses seins depuis que je lui ai dégrafé son soutien gorge. Mes mains descendent le long de ses hanches pour atteindre ses fesses pendant que mes baisers dans son cou la font frissonner. Elle fait grâce à ce début de plaisir, des mouvements avec ses fesses le long de mon sexe, qui commence à former une bosse sous mon jean, sa main, pendant que les miennes défont son jean, viens se placer sur cette bosse, elle la caresse tendrement.

Une fois son jean retiré, je déboutonne le mien, je la retourne d’un mouvement de mes mains sur ses hanches. Nous sommes maintenant face a face, nos yeux ne se quittent plus, le temps c’est arrêté, je la saisie par les fesses et l’assoie sur le plan de travail, elle se cambre car elle sais que cette langue tant attendu, et qui a été pour elle l’objet de longues caresses pendant ces mois derniers, va enfin venir chatouiller, titiller son sexe, lui donner ce plaisir.

je l’embrasse sur la bouche, mes baisers descendent sur son corps, avec ma langue, je lui lèches la peau en même temps, je m’arrêtes quelques secondes sur son nombril et continue à descendre pour atteindre enfin cette intimité qui me fait envie depuis tous ce temps. Une fois à hauteur, je trouve avec ma langue son bouton, je le caresse, le lèche le suce, ses mains sur ma tête avec ses doigts agrippés dans mes cheveux m’excite et me laisse penser que je lui donne enfin ce plaisir tant attendu.

Pendant que je mamuse avec son intimité, elle se caresse les seins, ses tétons deviennent tout dur, gonflent entre ses doigts, ce spectacle me donne envie d’accélérer mes coups de langue. Elle gémit de plaisir, je sens qu’elle bouillonne de désir, ma langue viens de lui donner son premier orgasme. J’ai envie d’être en elle sentir la chaleur de son antre.

Alors je me redresse pour finir de déboutonner mon pantalon, et là, telle une lionne se jetant sur sa proie, elle me saisie par la taille et en moins de temps qu’il en faut dégage mon sexe de sa prison de tissu et le met en bouche. Ses va et vient sont extrêmement jouissif, sa langue, la façon qu’elle a de faire, me laisse dans un état second.

Sa langue glisse sur mon sexe avec un mouvement régulier, parfait avec à chaque fois une roulade autour de mon gland dès que sa bouche arrive à son extrémité. Tout en honorant ma virilité, Mathilde prend plaisir à me regarder aimer sa fellation. Je n’en peux plus, d’un mouvement brusque mais contrôlé, je la redresse et la saisie par la taille l’invitant à me rejoindre. Nos bouches se rejoignent.

Je m’assois sur la chaise à côté de moi, Mathilde viens lentement empaler son antre sur mon sexe. Je sens la chaleur de son sexe, qui d’ailleurs est si humide que la pénétration fut une simple formalité. Ses mouvements de hanches étaient parfaits, sa peau est douce et si chaude. Mes doigts descendent le long de sa colonne vertébrale et viennent caresser les deux jolies fesses rebondis. Les mouvements des bassins s’accentuent et nous procure énormément de plaisir. Nous faisons l’amour comme si c’était une première fois, c’était à la fois érotique, sensuel, passionné et sauvage.

Je voulais finir en beauté et je savais que se position préféré était la levrette, donc je linvitai à se mettre debout le long du plan de travail, elle comprit de suite mon intention, et m’offris un mouvement du bassin qui me laissait voir ses fesses ainsi que son intimité. Sa position était parfaite pour accueillir mon membre et je ne me fis pas prier. Mon sexe glissa tout seul, et mon coup de reins eu un effet sur elle que je n’aurai pensé. D’une maîtresse sensuelle, calme qui gémissait, cette position lui arracha des cris de jouissances, et me lança qu’elle aimé et que je lui donné beaucoup de plaisir.

Cette levrette a pour effet de me faire également passé en mode j’en peux plus et après que Mathilde cria son deuxième orgasme aux voisins de l’immeuble, je déversai mon liquide chaud en elle.

Après avoir bien honoré son antre, nous nous sommes allongés sur le sol de la cuisine épuisé par cette première, qui avait pourtant mal commencé !!!!

Ces débuts laissent à présager une soirée et une nuit magiques mais qui auront sans nul doute des répercussions…

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire