Histoires d'inceste Histoires de sexe travesti Histoires érotiques de couples amateurs

Oh oui ! – Chapitre 1

Oh oui ! - Chapitre 1



Pomi123 lesbienne

Bonjour je m’appelle Lara et j’ai vécu cette histoire la semaine passée. Je mesure 1,67 m, mes cheveux sont châtain clair, je suis mince mais je fais du sport, j’ai une petite poitrine mais mes tétons durs excitent vraiment les mecs et je surveille toujours de ne pas avoir de poils non voulus sur le corps, donc je m’épile et je fais particulièrement attention à mon sexe. J’ai un joli petit sexe rasé de très près. J’ai 17 ans et bientôt 18.

Donc l’histoire débute lorsque ma mère me di t:

— "Chérie, je viens de prendre un rendez-vous chez le gynécologue pour toi. Il faut bien y aller au moins une fois !"

— "Mais maman, ça va…"

— "Non jeune fille, ça ne va pas tu iras ou alors tu es privée de sortie. Par contre je t’autorise à y aller seule."

C’était mieux que rien ; j’aurai pas ma mère dans les pieds. Pour me renseigner je consultai internet car je dois dire que j’avais un peu peur et finalement je suis tombée sur un film / documentaire qui expliquait tout en détail : je ne sais pour quelles raisons cela m’excitait de voir le gynécologue enfoncer des truc. Honteuse d’être excitée je coupai l’ordinateur et j’allais me coucher toute bouleversée.

Deux jours plus tard donc j’allais au cabinet de gynécologue, ça devait être un homme. Je fus surprise quand je vis que le gynécologue était une femme et assez jeune. Elle me fit entrer et me demanda de m’asseoir et me posa quelque question de routine. Ensuite elle me demanda si j’avais des rapports quelconques :

— "Eh bien….. mon petit copain et moi…"

— "Vous avez fait l’amour, c’est ça ?"

— "Non madame, je ne veux pas qu’on me … dépucelle avant d’avoir 18 ans et donc ben… je lui fais une fellation ou je le masturbe. Mais c’est fini maintenant il m’a quitté, le con !"

— "Ne t’en fais pas le monde regorge d’hommes et moi j’en suis dégoûtée. A propos de la fellation ne t’en fais pas c’est naturel et c’est bien que tu surveilles bien ta virginité. Mais avec une protections ?"

— "oui on utilise des préservatifs spécial fellation."

— "Tu sais, à ton âge je m’étais déjà tapée plein de mecs. Bien, on va commencer."

— "O…ok"

Je m’installai dans le fauteuil. Je pus finalement bien détailler la gynécologue : assez grande, une trentaine d’années, des cheveux brun / noir avec des yeux bleus, un petit cul bombé (elle était mince) et surtout une énorme poitrine dont j’étais légèrement jalouse (elle m’expliqua qu’elle était enceinte et que donc ses seins étaient remplis de lait), et surtout elle était très attirante.

Elle me demanda de me déshabiller. Un peu gênée je retirai mon soutien-gorge et m’assis dans le fauteuil spécial. Tout d’abord, elle me palpa les seins et nota quelque chose sur une feuille. Après cet examen mammaire, elle me demanda d’écarter les jambes, elle allait vérifier si tout allait bien. Elle regarda quelques instants, puis me dit :

— "Bien, maintenant on va faire un examen à l’intérieur, ok ?"

Je bredouillai :

— "Eh eh…oui ok."

— "Si je te fais mal, tu me le dis."

Sur ce, elle enfonça très doucement un doigt et puis deux dans mon vagin toujours en me demandant si ça allait. Oui j’allais vraiment bien car les doigts me procuraient une sensation irrésistible. J’avais envie qu’elle me doigte, j’avais envie de la lécher partout. Pour ne pas montrer mon plaisir, je levai les yeux. Je ne pus me retenir que peu, un petit liquide coula légèrement de ma chatte :

— "Alors, tu aimes ça, les doigts ?"

— "Non, non c’est juste que….." J’hésitai, et puis je continuai : "..oui, vas-y, enfonce tes doigts cest trop bon !"

Elle continua plus loin et plus profondément. Encore et encore, je n’en pouvais plus. Je lâchais des jets de mouille qui allèrent partout sur le corps de la gynécologue. Ça l’avait excitée aussi, c’est sûr. Elle me retira du fauteuil et s’assit tout en retirant sa blouse et sa culotte. Elle était nue devant moi et je remarquai qu’elle s’était rasée de très près et que ses seins étaient vraiment remplis de lait. Je passai ma langue sur sa chatte. Elle était délicieuse j’accélérai et avec plus d’ardeur je lui léchai sa belle chatte.

Elle ne résista pas longtemps et des jets de mouille lui échappèrent sur mon visage. Je me le léchai, et je trouvai que la mouille féminine était bonne. Ensuite je grimpai sur le fauteuil pour me placer sur la gynécologue. Nos sexes étaient l’un sur l’autre. Je frottai ma chatte contre la sienne ; j’adorais faire ça. En même temps, je lui serrai les seins et je mis ses tétons dans ma bouche. Les seins pressés firent sortir le lait et je le bus avec envie. Son lait maternel était délicieux. La gynécologue me regarda avec un sourire et dit :

— "Vas-y, frotte ta jeune chatte contre la mienne. Oui, vas-y !"

J’accélérai le frottement de nos deux sexes et je conclus :

— "Oui, c’est bon….. Oui, oui, putain, c’est bon….. OH OUI!!!!!!!!!! " On fit sortir chacune notre mouille en même temps, on avait eu un orgasme puissant. Nous sommes restées l’une sur l’autre un bon moment. Après avoir tout nettoyé, elle m’offrit un gode et je partis avec une chatte toute faible mais comblée. Une fois rentrée chez moi, ma mère me demanda :

— "Alors ma puce, ça a été ?"

Je répondis avec une grande joie :

— "OH OUI!!"…………..

FIN

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire