Histoires d'inceste Histoires de sexe viol

Pauvre Nico ! – Chapitre 4

Les mystères de l'Asie - Chapitre 10



Après ce déjeuner très excitant pour le moins, même si la femme de Marc était restée extrêmement discrète dans son approche de "tante salope", pour aguicher le jeune, Marc avait pu, grâce à la Gopro qu’il avait placée sur la cheminée, avoir une vue sur ce qui se passait derrière son dos, sous la table, et de façon générale, avoir un tableau d’ensemble de l’exhibition sexuelle de sa femme à midi ! Il est vrai que Marc avait pensé que sa femme, mortifiée par leur conversation houleuse du matin, aurait tenté une approche sexy plus directe… style, arriver carrément à poil pour leur servir le repas, ou bien terminer au dessert par un strip-tease royal. Et il avait voulu immortaliser la scène… ce n’est pas tous les jours que votre femme s’exhibe devant un jeune de 20 ans, sous les yeux du mari ! Bon, pour être honnête, il avait été un peu déçu !

Mais quand même, le coup de l’exhibe sous la table, les cuisses écartées de sa femme, la chatte à l’air, avaient été pas mal ! Mais Marc en voulait toujours plus !

Aussi, en milieu d’après-midi, après avoir pris le petit appareil, il s’éclipsa à l’atelier, pour visionner la scène du repas, laissant les deux peut-être futurs tourtereaux ensemble. Il avait posé un programme pirate sur l’ordi, qui lui permettrait de lancer la webcam de l’ordinateur, à distance, depuis son portable pour ainsi voir ce qui se passerait dans le bureau. Son petit doigt lui disait que s’il comprenait bien sa femme, alors il aurait réussi à prévoir ce qu’elle ferait quand il aurait le dos tourné… ou pas ! Selon lui, elle allait aguicher Nico, en lui faisant visionner d’autres photos pornos… en sa compagnie ! Et de fil en aiguille…

Cécile s’était isolée dans le bureau sur l’ordi, tandis que Nico rongeait son frein. Le petit spectacle érotique de sa tante l’avait bien chauffé, mais il ne savait plus quoi faire à présent pour transformer l’essai. Et puis comble de malchance, comme sa tante était sur l’ordi, il ne pouvait pas compulser les autres dossiers de photos pornos la concernant. Double frustration. Il ne lui était plus resté comme solution que d’aller se masturber sauvagement sur son lit, dans sa chambre, en repensant à la chatte de sa tante, qu’il avait pu voir en live dans le salon et sous la table à manger… piètre consolation.

Et puis l’horreur : alors qu’il avait encore sa bite à la main, après s’être déjà soulagé deux fois, la porte s’ouvrit brutalement et une Cécile très en colère pénétra dans l’antre du jeune homme.

Putain, et en plus il se branle ! Range-moi ça tout de suite. On a à parler. C’est quoi ça ?

Cécile lui montrait la photographie entachée de sperme que son mari lui avait laissée le matin même, et qui l’avait décidée à profiter de la situation. Nico, rouge pivoine, ne répondit pas. La salope aguicheuse de ce midi s’était transformée en harpie. Décidément, il ne comprendrait jamais les femmes !

Allez, j’attends une réponse ! Comment t’es-tu procuré ce cliché !

Ben… heu…

Parle ou je le dis à ta mère !

Ben, j’ai craqué le fichier de tes photos porno, Marc avait laissé un indice sur l’historique. Cela m’a mis la puce à l’oreille, et trouvant le dossier, j’ai percé le mot de passe. Après, j’ai visionné les photos et comme je t’ai trouvée super excitante, je me suis sorti trois photos papier… pour… heu …

Pour te branler sur moi ! OK c’est tout, tu n’as rien à ajouter ?

Ben non.

Cécile s’était assise sur le rebord du lit, et son visage ayant perdu la dureté artificielle de son personnage de femme blessée et hors d’elle arborait maintenant un sourire enjôleur et elle se mit à minauder :

Bon, je suis peut-être trop dure avec toi. Après tout, je me dois de te faire recouvrer une santé éclatante, et le goût des bonnes choses de la vie. Je me suis engagée auprès de ma sur. Tu étais seul à visionner ces photos ?

Oui !

Tu en es sûr ?

Et Cécile, les yeux brillants et le sourire dangereusement érotique, relevait doucement sa jupe, découvrant la lisière de ses bas résille.

Tu aimes les femmes et la lingerie ; n’est-ce pas ? Tu en veux plus… comme tout à l’heure ? Alors, dis-moi tout !

Hé bien, c’est ton mari qui m’a présenté les autres dossiers. On les a matés tous les deux.

Et ?!

Hé bien, on a fait nos commentaires. Il m’a demandé si tu me plaisais. Il m’a dit qu’il rêvait qu’on baise à trois, mais que ce serait dur pour te décider. Qu’il avait mis au point un plan pour te manipuler ! Et que…

Oui ??

Et bien il m’a proposé un deal. Il m’a dit que si je parvenais à te baiser sous ses yeux. Si on faisait un trio et qu’on te baisait à deux, alors je devrais faire venir ma mère pour qu’il la saute à son tour. Le deal c’est : une sur contre une autre !

Putain ! L’enculé ! Et après… cette photo ?

Ben, c’est lui qui a tout manigancé. Il voulait te forcer à révéler ton caractère de salope. Il m’a dit que votre couple était un peu chiant en ce moment, et qu’il comptait sur moi pour réveiller tes ardeurs sexuelles. Après, il a dit qu’il avait plein de projets plus sexe les uns que les autres pour toi !

Merde, mais pour qui il se prend ce con ! Notre couple est un peu chiant !? Ah, il veut du cul… je vais lui en donner moi. Ah, il veut baiser ma sur. Cette salope ! Tu sais qu’elle lui avait mis le grappin dessus ?

Oui, je l’avais deviné, et il me l’a confirmé.

Alors, nous aussi, on va faire un deal. Moi aussi je veux ma sur dans cette maison. Mon mari pourra la baiser comme il voudra… je m’en fous ! Moi je serai occupée aussi. Mais en définitive, vous allez me servir tous les deux à me venger d’elle !

Tu es partant ?

Et toujours minaudant, Cécile repoussa le pan de sa jupe jusqu’au-dessus de son porte-jarretelles, laissant entrevoir sa petite chatte dénudée. Elle se passa un doigt sur la vulve brillante, et se le mit dans la bouche. Nicolas était écarlate.

Bon tu dis oui ? Une salope pour une autre. Tu pourras me baiser comme et aussi souvent que tu le voudras. Un avant-goût ? Et elle passa son doigt enduit de sa mouille sur les lèvres du jeune homme.

Alors, elle a bon goût ta tante ? Marc est fou de ma chatte. Je me demande quel goût a ma salope de sur… je vais lui en apprendre des trucs à cette chienne. Des trucs qu’elle n’imagine même pas… Marc non plus d’ailleurs. Tu veux en savoir plus ? Mais attention… pas un mot de notre accord à mon mari. Tu fais semblant de suivre son plan et moi je me laisse manipuler. Sinon, tout ça, c’est fini ! En désignant son entrejambe.

Et un mauvais sourire aux lèvres, Cécile remit sa jupe en ordre sur ses bas, privant le jeune homme de la vision de sa chatte. Nicolas la suivit dans le bureau, et Cécile ouvrit des dossiers de fichiers, dont son mari n’avait même pas idée. Nicolas non plus, d’ailleurs.

En deux heures, il en apprit beaucoup sur la perversité de sa tante, et des femmes en général. Les petites femmes de bonne famille qui cachaient bien leur jeu …

Néanmoins, Nicolas ne réfléchit pas aux éventuelles conséquences… faire venir sa mère dans ce nid de vipères ! Il ne se rendait pas compte du caractère éminemment dangereux de la proposition de sa tante, des conséquences funestes qui pourraient en découler pour sa pauvre mère ! Nicolas, comme tout mâle abruti normalement constitué, ne pensait qu’à la vision de la chatte de Cécile et de ce qu’il pourrait lui faire ensuite, s’il respectait sa part du marché. Son néocortex était complètement oblitéré par les visions purement érotiques et pornographiques, qui dansaient dans son esprit enfiévré ! Il n’était plus mû que par un objectif : fourrer sa bite de jeune homme dans la chatte de sa tante !

Et Cécile, en femme aguerrie et maline, l’avait très bien compris ! Elle savait qu’elle avait en main un "outil" parfait, qui accomplirait le moindre de ses souhaits, même si sa propre mère devait en souffrir… et en l’occurrence, c’était exactement le cas !

Mais allez donc faire réfléchir un homme en manque de sexe, aguiché par une jolie femme peu farouche ! Damnée nature humaine !

Cécile, quant à elle, le cerveau froid, avait aussi des images mentales qui lui venaient à l’esprit… mais elles n’étaient pas tout à fait du même ordre que celles de son neveu. Celui-ci aurait d’ailleurs été horrifié de la nature réelle et bien cachée du caractère de sa tante !

Le plus drôle dans cette histoire, c’est que Marc ne s’était pas trompé, sa femme entraîna bien le jeune homme pour lui montrer des photos. Seulement, il ne s’agissait pas des siennes, de celles qu’il avait prises de sa femme !

Et la webcam relaya bien tout ce qui se passait dans la pièce, mais sans le son ! Marc fut fort déçu, car Nicolas ne tenta même pas une main sous la jupe de Cécile pour lui caresser les cuisses et la chatte, entièrement dénudée sous le tissu ! Il n’y eut aucun geste déplacé entre la tante et le neveu. Grosse frustration pour Marc, qui s’attendait à des ébats endiablés, ou du moins des caresses érotiques des deux, en visionnant les photos de sa femme nue.

Pourtant, Marc éprouva un grand malaise. Il se passait quelque chose. Il le voyait bien dans le regard du jeune homme, et ses expressions de visage. Nicolas était tantôt halluciné, choqué, voire horrifié par ce qu’il voyait. Le jeune homme, subjugué par les images, ne jetait même pas un coup d’il à sa tante, qui, un grand sourire aux lèvres, avait légèrement déboutonné le haut de sa robe, laissant apparaître la naissance de ses seins.

Nicolas n’avait d’yeux que pour l’écran. A un moment, Cécile se leva, et fit glisser sa robe sur le sol, révélant qu’elle ne portait rien, hormis son porte-jarretelles et ses bas résille. La femme était seins et chatte à l’air, à côté de son neveu, et pourtant celui-ci ne daigna pas lui jeter un coup d’il. Son regard était rivé à l’écran, un point c’est tout. Et ce qui se passait devant ses yeux semblait terrifiant de lubricité, de vice, de pornographie…

Marc n’aurait su le dire. Mais ce regard halluciné l’inquiétait beaucoup : que voyait Nicolas, que sa femme contemplait avec une joie féroce et un air de luxure inimaginable ? Cécile semblait s’exhiber devant la webcam, comme si elle savait qu’elle était observée, ce qui mit encore Marc plus mal à l’aise. Après trois minutes d’exhibe sexuelle, durant lesquelles elle se passa un doigt sur sa fente, qu’elle retira enduite de mouille et qu’elle montra devant l’écran, elle se rhabilla, un grand sourire de triomphe aux lèvres. Nicolas n’avait pas eu un geste en sa direction.

Quand la séance qui dura bien une heure trente prit fin, Nicolas souffla.

Mon Dieu, je n’y aurais jamais cru. Ta sur le sait ?

Non, mais plus pour longtemps ! Et Cécile mit un doigt sur sa bouche, en signe de faire silence, et partit sur un rire diabolique.

Nicolas était blême, il commençait à comprendre ce qui allait se passer… mais il était trop tard pour faire machine arrière !

D’abord, il voulait vraiment se taper sa tante, et ensuite celle-ci l’avait trop engagé dans l’engrenage diabolique de son plan. En un mot comme en cent, il savait qu’il avait "les couilles dans le broyeur" !

Ce soir-là, Marc dormit encore plus mal. Il avait bien vérifié, mais sa femme avait bien vidé l’historique de l’ordinateur. Qu’avait-elle bien pu montrer à son neveu ? Il avait tout vu… mais rien entendu ! Et cela était plus que rageant… il aurait peut-être compris bien des choses ! Pourquoi cette saloperie de webcam était-elle restée muette ? Un bug… ou bien…

En tout cas, il n’y avait rien eu entre les deux durant son absence. Peut-être sa femme jouait-elle l’allumeuse envers son neveu, et peut-être le visionnage n’était-il que de l’intoxication… elle voulait lui faire croire quelque chose. Mais Marc était très déçu, il aurait tellement voulu voir sa femme se faire posséder par son neveu comme une vulgaire catin ! Et voir aussi ce que son neveu avait vu sur l’écran !

Avant de s’endormir, elle plaça sa main sur le sexe en érection de son mari.

Tu es un piètre espion. Ça t’a plu la petite séance sexe devant l’ordi ?

Tu savais que je regardais avec la webcam ?

Tu me prends pour une conne ? Bon, en tout cas, tu as gagné. Je ne sais pas ce qu’il en retournera, mais je suis disposée à le faire avec Nico. Mais c’est toi qui règles les détails. J’ai un peu évoqué cela avec lui. Il m’a avoué qu’il en pinçait pour moi, quand je lui ai mis la photo de moi sous les yeux.

Ah bon, cela ne t’a pas trop choqué ? Alors donc tu es d’accord pour baiser avec lui ?!

Non, après tout, c’est plutôt flatteur pour moi, et oui j’en ai envie… je crois que je vais bien m’amuser, et puis si ça peut l’aider à sortir de sa dépression, comme je l’ai promis à ma sur.

Mais après quelques coups "à droite et à gauche", tout redevient comme avant, lui ai-je expliqué. Pas question qu’on s’installe dans une relation à trois pendant des mois. Pendant deux semaines, vous pourrez faire de moi ce que vous voudrez… mais ensuite tu arrêtes avec tes conneries de candaulisme. C’est bien compris !

Oh oui ma chérie. Je t’adore. Tu veux commencer quand ?

Ici, demain soir. Tu règles tous les détails, tu détermines le scénario et tu le lui expliques ! Et je veux de la douceur, il ne faut pas effrayer ce pauvre petit. Il ne savait plus où se mettre quand je lui ai montré la photo. Il avait honte. Il m’a dit que l’idée d’un trio venait de toi ?

Oui, on a parlé de toi, et comme il allait si mal, je me suis dit que ce serait un beau geste de partager ma femme.

Oui, mais quelle graannndeur d’âme ! Tu en bandes d’avance, salop. Allez, tu peux me baiser…

Marc se régala avec sa femme ce soir-là, il se vida de toutes les tensions accumulées.

Mais alors que sa femme s’endormait, repue de jouissance et ivre de sommeil, il lui souffla dans l’oreille :

Tu lui as montré quoi ?

Nuits et brouillard, pour lui faire comprendre qu’il y a des choses pires dans la vie que sa dépression, je crois que ça, plus la promesse de me baiser a eu son petit effet… et elle s’endormit.

Marc, lui, resta encore un peu éveillé, la réponse de sa femme ne l’avait pas du tout convaincu… mais alors pas du tout !

Il avait l’étrange impression que sa femme le menait en bateau, que quelque chose lui échappait… mais quoi ? En résumé, il avait la désagréable sensation que ce serait lui, le dindon de la farce ! Et si… tel était pris, qui croyait prendre ??!!

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire