Histoires de sexe noir Histoires de sexe viol Histoires gays

Yasmina – Chapitre 1

Yasmina - Chapitre 1



J’ai croisé le regard de Yasmina le lendemain de la rentrée des 1ères années à la fac. Elle n’avait que 17 ans. Son sourire et ses yeux pétillants m’ont frappé de plein fouet dans la foule attendant l’ouverture de la porte pour le prochain cours.

C’était une fille simple, brune aux cheveux bouclés, la peau légèrement mate avec de jolies formes, dorigine libanaise. Simple, sans artifice, pas de tenues sexy. Jean tout simple et débardeur.

C’était une fille timide qui se cherchait un peu encore à cette époque. Plus jeune que la moyenne, encore une jeune fille dans la fin d’adolescence.

Durant une soirée chez elle, j’ai pu l’apercevoir avec un super corset noir à lacets violets. Elle était encore avec son copain du lycée. A ce moment là, j’avoue avoir craqué et vu en elle plus qu’il n’y paraissait. J’appris qu’elle s’était vêtue de la sorte sur demande de son copain qui lui avait offert la veille.

Je me suis renseigné un peu sur son copain et j’ai appris rapidement qu’il l’a trompait. Après quelques verres un peu fort il me l’a d’ailleurs avoué dans un coin de la soirée.

Je neus donc aucun scrupule à manigancer et faire en sorte qu’ils rompent rapidement.

Assez orgueilleux et fier, il m’a cherché sur Facebook pour menvoyer un mp plein d’aigreur et vulgaire disant entre autre qu’elle était comme une voiture sportive équipée d’un moteur 2CV et qu’au lieu d’avoir une pouliche énergique j’allais me pieuter avec une jument de labour.

Du tac au tac je l’ai un peu cassé d’entrée et pour conclure de ne pas s’inquiéter pour moi, j’allais l’éduquer et la prendre en main en faisant d’elle une bombe au lit sous peu de temps.

Aucun retour. Il a du repartir la queue entre les jambes. Bien fait pour ce con.

Il faut dire que, quelques heures plus tard, je me suis rendu compte que ce n’était pas faux.

J’avais prévu une petite soirée romantique avec un restau sympa, un petit ciné et ensuite chez elle… Tout était bon pour assouvir mes envies. J’avais un peu tâté le terrain et ça me paraissait bien jouable.

Ainsi après la soirée traditionnelle d’un couple récent, nous nous retrouvons chez elle, du moins chez sa mère, qui était ce samedi soir absente.

On rentre, on s’embrasse avec passion et feu. On avance pas à pas vers sa chambre. Sur le lit nous continuons de nous embrasser avec mes mains qui deviennent de plus en plus baladeuses et coquines…

Et, au moment des préliminaires, la catastrophe. Ses lèvres se posent sur mon gland, font de très légers mouvements de bas en haut, sans envie, pendant que sa main faisait tout le travail de manière maladroite et saccadée. Un vrai désastre. Ce n’était pas le fait qu’elle soit débutante mais on ne sentais rien, aucune envie, aucune vibration, aucun plaisir.

Personne ne lui avait donc appris ?? Elle n’est vraiment pas à l’aise. Ça ne semble pas la dégouter, mais elle devait savoir au fond d’elle même qu’elle n’était pas au top.

Par contre, la suite fut revanche hallucinante. Comment dire? Une vraie « cow girl », une furie en amazone. Un déhanché de folie, très maitrisé. J’étais abasourdis. Elle savait le faire comme aucune de mes aventures passées.

En revanche il fallait lui apprendre absolument à sucer. Je commençais à avoir l’habitude, surtout à l’époque, car j’appréciais dévergonder les jeunes filles sages et leur apprendre certaines choses de la vie.

Revenons-en à Yas.

Je vous propose de découvrir et partager la manière de faire pour d’elle par la suite une des meilleures suceuses que j’ai rencontré à ce jour.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire