Histoires d'inceste Histoires de sexe

Au bureau … – Chapitre 2

Au bureau ... - Chapitre 2



Inutile de vous dire que cette expérience m’avait beaucoup perturbée. J’en rêvais la nuit et j’y pensais même le jour quand je croisais l’une des filles de cette soirée. Inévitablement, j’ai fini par en parler avec Stéphanie. Elle fut d’abord très surprise et puis aussi assez gênée. Mais, lorsqu’elle se rendit compte que je ne la jugeais pas, elle fini par se confier à moi. Et je pense que cela faisait longtemps qu’elle avait envie – besoin? – d’en parler car lorsqu’elle commença son histoire, plus rien ne pu l’arrêter. Oh bien sur, elle ne me révéla pas toute cette histoire en une seule fois, ni même dans un ordre chronologique. Mais, jour après jour, confession après confession, je pu la reconstituer.

L’HISTOIRE DE STÉPHANIE …

J’avais vingt-trois ans, je travaillais depuis déjà trois ans, toujours des CDD de six mois. Aussi, lorsque Pierre, mon mari, eut son accident de la route, nous nous sommes rapidement trouvé en problème financier. Le crédit de la maison, de la voiture que nous n’avions plus mais qu’il fallait continuer à payer, les soins pour Pierre, les frais pour aménager la maison pour son handicap et puis les enfants … Je n’y arrivais pas avec mon salaire et je ne pouvais plus garder ce risque de ne pas voir mon CDD renouveler tous les six mois. J’ai donc été trouver le DRH et j’ai expliqué mon cas. Il m’a clairement fait comprendre que vu la conjoncture économique, la société aurait plutôt tendance à licencier qu’à engager. Mais que pour les jolies et jeunes femmes très motivées, il pouvait peut-être trouver une solution.

Je ne suis pas idiote et j’étais désespérée. Alors, j’ai serré les dents, j’ai baissé les yeux et je lui ai dit: je suis prête Monsieur, demandez ce que vous voulez et vous pourrez voir ma motivation. Ses yeux se sont mis à briller et il a eu un grand sourire et c’est ainsi que cela a commencé.

Il s’est lève, a contourné son bureau, s’est appuyé contre, face à moi et m’a donné son premier ordre: debout et fous-toi à poil tout suite! Je me suis levée et je me suis déshabillée en essayant de ne pas penser à la situation. Une fois totalement nue, je n’ai pas eu à attendre.

Bien droite, sur la pointe des pieds, écarte les cuisses, rentre ton ventre, cambre ton dos, gonfle tes seins, tes mains sur la nuque, tes coudes bien tirés en arrière des épaules, bouche ouverte, tu ne bouges plus! Retiens ce que je vais te dire, je n’aime pas me répéter!

Cette position s’appelle "Présentation Debout". Dorénavant, dès que tu entendras ces deux mots tu l’adopteras immédiatement! Bien, commençons cette inspection! Tu as 5 kilos de trop! Tu as jusqu’à la fin du mois pour les perdre! Tu es faites pour être exposée sur des talons hauts, si je te vois avec des talons de moins de dix cm tu passeras un sale quart d’heure! Tes cuisses sont douces et tes aisselles sont nettes mais la chatte aussi ça s’épile! Une fille propre, c’est une fille qui n’as pas un poil. Ni sur la chatte, ni entre les fesses! Je te donnerai l’adresse de notre esthéticienne, elle te recevra demain! J’aime tes mamelles, lourdes et fermes, le privilège de l’âge. Et la cambrure de ton cul est pas mal non plus! Bien, montre-moi comment tu fais danser tout ça à quatre pattes petite pute!

Abasourdie par ses propos et par le fait d’être traitée comme une pute, je me suis mise à quatre patte en tentant de reproduire la même position. Cuisse écartées, dos creusé, ventre rentré, et j’ai marché à quatre pattes en ondulant des fesses et en faisant ’danser’ mes seins sous moi. Il a du apprécier car il m’a fait faire plusieurs fois le tour de son bureau, accompagnant chacun de mes tours par des remarques du genre: plus cambré ton cul, je veux voir tes mamelles danser plus fort, aboie maintenant, et finalement aux pieds petite chienne. Je me suis donc immobilisée devant lui, qui entre temps avait regagné son fauteuil de direction.

Il m’a regardé un moment, il n’avait pas l’air content de moi. Mais, je ne savais pas quoi faire. Alors j’ai dis: votre chienne est à vos pieds Monsieur. Mais il n’en fut pas satisfait. Alors, je me suis rappelée une image qui m’avait choquée dans un film quand j’étais gamine. Et je me suis prosternée devant lui, embrassant sa chaussure la plus proche avant de répéter: votre chienne est à vos pieds Monsieur. Cette fois il a eu l’air satisfait et il me répondit: qu’elle lèche alors! Et j’ai léché. Alors il m’a dit: plus cambrée et fait danser ton cul, montre que tu aimes ça! Et je me suis exécutée. Prosternée à ses pieds, j’ai léché ses chaussures qui, heureusement pour moi, étaient impeccablement propres, en faisant danser mes fesses au mieux.

Après quelques minutes, il m’a dit: suce-moi maintenant petite chienne. J’ai relevé la tête pour découvrir sa queue qui bandait déjà bien hors de son pantalon qu’il avait dézippé sans même que je m’en rende compte. J’ai répondu: oui Monsieur. J’ai fermé les yeux, j’ai pensé à mon mari et à mes enfants et j’ai commencé à lui pomper la queue tout en n’oubliant pas de faire danser mes fesses pour bien montrer que j’aimais ça. Cela a sans doute été la fellation la plus nulle de toute ma vie mais heureusement, il a jouis assez vite.

Il m’a alors regardée l’air content de lui. Et il m’a dit: Hé bien Stephanie, c’était pas mal pour une première fois! J’espère que cela vous a plu? Je me suis forcée à répondre: oui Monsieur. Et il a éclaté de rire. Mais non cela ne t’a pas plus petite pute, mais je m’en fous, le principal c’est que tu aies obéis et que j’ai pu tester ton potentiel. Allez file maintenant. Et n’oublie pas mes recommandations pour la prochaine fois.

Non Monsieur, je ferai tout ce que vous avez demandé. Et pour mon CDI?

Ça ma petite, ce n’est pas de mon ressort, mais tu viens de gagner un nouveau CDD de six mois. Et si tu me sers bien pendant ces six prochains mois, si tu apprends tous ce qu’une employée modèle doit savoir alors je te présenterai à quelqu’un qui en a le pouvoir. Ça te va comme marché?

J’ai pris mon courage à deux mains pour lui répondre: ajoutez un belle augmentation au renouvellement de mon CDD et je serai à vous Monsieur. Il a à nouveau éclaté de rire et m’a répondu: tu me plais petite salope, une vrai pute qui monnaie son cul! Je peux rien pour ton salaire, t’es qu’une stagiaire. Mais que dirais-tu d’une prime discrétionnaire de 250 EUR net par semaine?

Avec mon salaire net de presque 1.250 par mois, c’était presque un double mois tous les mois. Alors j’ai répondu: à ce prix la je suis votre pute Monsieur. Ensuite je me suis précipitée pour ramasser mes fringues, pour me rhabiller et pour sortir de son bureau avant d’éclater en sanglot.

J’étais devenue une pute pour 1.000 EUR par mois. Je n’allais plus pouvoir me regarder dans la glace, comment pourrais-je encore soutenir le regard de mon mari quand il me dirai "je t’aime", comment, comment, …? Mais au mois, pour les six prochains mois, je pourrai rembourser les emprunts, payer les soins médicaux, …

Tout n’était pas encore réglé mais si je me montrais obéissante peut-être que je pourrais sauver ma famille.

Tout à un prix et je payais le prix fort pour ma famille. Surtout ne pas craquer, j’avais rendez-vous le lendemain chez l’esthéticienne pour l’épilation totale, la vie continuait …

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire