Histoires de sexe noir Histoires de sexe viol Histoires de sexe voisins

Delphine, la fille du paradis ! – Chapitre 2

Delphine, la fille du paradis ! - Chapitre 2



Javais donc été invité à aller chez Delphine ( la copine de ma mère qui savérait être une bombe ) « pour rencontrer ses enfants ». En réalité je me foutais un peu de ces enfants, cétait elle qui mintéressant surtout depuis cette épisode du shopping, je savais pas comment jallais procéder mais jaurais tout donné pour avoir une chance de connaître cette femmme plus en profondeur.

La semaine passait tranquillement

Avant le week-end, Delphine téléphona :

« Allo Adien ? Prends un maillot de bain pour ce week-end, on en aura besoin pour se détendre ensemble dans ma piscine.

— D’ accord à samedi » ’’ Se détendre ensemble’’, sa voix résonnait dans ma tête, j’avais hâte, je le sentais bien.

Samedi arriva, ma mère ma déposa devant chez Delphine, je sonnai…

Delphine me fit entrer, puis asseoir dans le salon.

Elle portait une robe courte, près du corps avec toujours un décolleté appétissant.

« Mes enfants reviennent de chez leur père dans un petit moment, on peut aller se baigner tous les deux en attendant ! »

Elle se leva et enleva sa robe, elle portait un maillot de bain rouge, je voyais à nouveau se corps qui me faisait rêver.

« Eh bien ! Ne reste pas planté à me matter ( clin d’oeil ), va mettre ton maillot et rejoins moi . »

Je la rejoignais après avoir mis mon maillot, elle lança :

« Tu fais bien d’acheter des T-shirts un peu moulants vu comme tu es bâtis !

— Aha merci !

— Il est encore tôt, on devrait mettre de la crème solaire

— Merci mais je crains peu le soleil personnellement

— D’accord pour toi mais moi je crains… Tu me mets de la crème sur les épaules et le dos ? »

Elle s’assit, je fis passer ses cheveux devant son épaules de la manière la plus douce possible, puis commença à lui étaler la crème tout en faisant une sorte de massage.

« Hmmm, tu as des doigts de fée… » Dit-elle, puis enchaîna :

« Je me demande si tu es aussi doué pour autre chose avec tes doigts »Elle avait pris une voix très sexy, je commençais à bander.

« Il paraît que je le suis, c’est vrai ! »

Je savais que mon érection se verrait il fallait que je fasse quelque chose.

Après avoir fini de lui étaler la crème de la manière la plus suggestive possible, nous nous relevâmes et je dis :

« Delphine approche-toi, je dois te dire un secret. »

Elle joua le jeu et se colla carrément contre moi ! ( cétait bon signe ! )

Je chuchotais à son oreille :

« Tu vois, je te trouve très désirable, tout à l’heure j’ai bien mangé mais là j’ai carrément envie de te bouffer .»

Puis je l’embrassai dans le coup, l’oreille, avant de remonter à sa bouche.

Elle embrassait vraiment bien, on est resté collé à se frotter comme des ados pendant 5 bonnes minutes.

On s’allongea alors sur une chaise longue, mes caresses descendaient petit à petit, j’enlevais son haut de maillot de bain, touchais ses seins, il étaient ferme, et.. magnifiques. Je continuais de la bouffer, le cou, ses lèvres, puis maintenant ses seins, son ventre, je léchais ses tétons, les mordillaient . Mes caresses passaient dans son bas de maillot, elle mouillait, j’avais l’impression que mes doigts étaient aspirés en elle c’était dingue.

« Ne bouge plus ! » Intima-t-elle

« Je vais t’offrir du plaisir et ensuite à toi ! »

Elle commença par frotter son nid d’amour contre mon sexe :

Ma bite était plaqué contre moi ventre, elle bougeait son bassin de bas en haut comme pour me branler avec sa chatte. On ne m’avait jamais fait ça, c’était irrésistible. Elle continua de descendre et me branla avec ses seins cette fois, ils avaient juste la taille suffisante. Puis elle finit par une fellation magistrale, jamais je n’ai été pompé comme ça, c’était exquis, soit elle me branlait en même temps qu’elle suçait mon gland, soit elle prenait ma bite presque entière dans sa bouche en faisant coulisser ses mains, ses ongles contre ma peau, sur le torse. Je voulais la prévenir que j’allais jouir, elle fit:

« Hmmmm… Vas-y régale moi ! »

Ca sortait, très fort, je jouissais comme jamais !

Je ne pouvais voir combien j’avais jouis car elle avait gardé mon sexe en bouche. Elle continua de me sucer le temps de mollir tout en gardant mon sperme en bouche. Puis elle pris un peu de sperme sur ses doigts et se caressa les seins puis la chatte avec, elle finit par avaler avec un petit gémissement de satisfaction, puis me montra sa langue, bouche grande ouverte un regard coquin et contente delle.

« A ton tour ! »

Elle prit place sur la chaise longue, écarta les jambes et avec ses doigts, ses lèvres, m’offrant une vue imprenable sur son couloir de plaisir, je voyais même son clito.

J’entamai mon travail, ma langue tournait comme jamais, mes doigts étaient aussi occupés et semblaient toujours aspirés dans son vagin, je n’oubliais pas de temps en temps de lui caresser les seins, les hanches ou de lui faire goûter son jus avec mes doigts. Je la fis lever les fesses pour lécher sa rondelle. L’odeur de son sexe me montant à la tête c’était très agréable, je recommençais à bander et me branlais en faisant ce cuni.

Elle me fit comprendre que le plaisir montait, j’ai alors redoublé d’efforts jusqu’à ce qu’elle jouisse. Elle saillit, son jus coulait à flot, elle poussait des gémissements de plus en plus forts.

« J’avais raison, tu es doué de tes dix doigts… et avec ta langue aussi ! Me dit-elle, on passera aux choses plus sérieuses ce soir et demain !

— Mais tes enfants vont arriver ?

— Non, je t’ai mentis, ils sont chez leurs grands-parents, je vais téléphoner à ta mère pour dire que tu restes dormir »

Je me détendais dans la piscine, un peu en extase de ce qu’il venait d’arriver et j’entendais Delphine appeler ma mère :

« Allo… Oui… Oh ils s’amusent comme des petits fou, Adrien pourrait rester dormir !… Super… Bisous ! »

———————————

J’espère que ça vous plait toujours autant, continuez de partager vos réactions, je commence à réfléchir à la suite !

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire