Histoires de sexe fétiche Histoires de sexe viol

Etrange soiree avec ma fille – Chapitre 1

Etrange soiree avec ma fille - Chapitre 1



Mon nom est Jean, cela fait maintenant quelques années que je consulte ce site régulièrement et que je me délecte de la plume de certains auteurs Jai décidé aujourdhui de prendre mon courage à deux mains et de vous narrer du mieux que je peux mon aventure avec ma fille Marie.

Je préfère vous prévenir, cette histoire pourrait choquer certains par son caractère malsain et son immoralité mais cela me soulagerait de la savoir connue, comme si je me confessais.

Tout dabord, laissez moi me présenter : je suis un homme marié depuis une vingtaine dannées, heureux dans son couple tant moralement que sexuellement, jai un travail de bureaucrate qui me permet de faire vivre ma petite famille de façon confortable. Sur le plan physique je nai jamais eu de problème, jai hérité de ma mère un corps svelte paré de cheveux blonds que je garde coiffés un peu au dessus de la nuque et de mon père des muscles solides !

Ma femme Sylvie ma donné peu après notre mariage une fille magnifique, Marie, aujourdhui âgée de 16 ans. Une allure délicate, un visage dange parsemé de mignonnes petites taches de rousseur qui mettent parfaitement en valeur ses yeux bruns, son petit nez à litalienne, le tout entouré de longs cheveux couleur de jais Sa silhouette lui permettra certainement dobtenir de nombreux succès auprès des garçons, tant sa poitrine (sans être grosse) est attirante Il en va de même pour sa croupe dont les globes de chair à lallure ferme sont en parfaite adéquation avec ses hanches. A ma connaissance, son expérience des choses de lamour est totalement inexistante, ma femme layant toujours élevée dans un cocon hermétique à toute présence masculine autre que la mienne. Bien sur, vous allez pensez que je suis un vieux pervers, parler ainsi de ma propre fille ! Et bien je vous étonnerais sûrement en vous disant que je suis moi même profondément outré du regard que je porte sur elle !

Lhistoire que je vais maintenant vous compter cest déroulée à la suite dune dure journée de travail, ma femme était allée se coucher tôt ce soir là et ma fille, ayant senti mon humeur pour le moins désagréable avait décidé de me laisser me reposer lesprit seul dans mon bureau Je ne sais comment jen était arrivé là, mais jétais en train de me masturber lentement en pensant à ma femme, assis sur ma chaise, quand la porte souvrit très doucement et que la petite frimousse de ma fille pointa pour me demander si tout allait bien. Pris dun accès de panique, je bafouillait :

« Euh oui tout va bien ma chérie, merci de ten préoccuper (Puis trouvant un prétexte pour la faire sortir 🙂 Pourrais-tu mapporter un verre deau sil te plaît ?

— Bien sur mon petit papa, tu sais bien que je ferais tout pour que tu sois heureux, me répondit-elle avec sa voix de petite fille innocente et bien élevée. »

Dhabitude je navais jamais prêté attention à sa voix, pourtant sur le coup je la trouvais franchement excitante ! Jaurais du la laisser à son innocence mais mon cerveau était alors uniquement tourné vers le sexe, et cest inconsciemment que, lorsquelle remis le pied dans mon bureau le verre à la main, je dis à ma fillette adorée dentrer et de fermer la porte derrière elle Ce quelle fit sans se douter de lidée qui hantait mon esprit

Je mengouffrais alors sur le chemin de non-retour :

« Tu es vraiment une fille bien élevée, Marie Tu es bien gentille envers ton vieux père et pour cela je vais te récompenser Viens ! Assieds toi entre mes jambes comme tu faisais quand tu étais petite ! dis-je dune voix paternelle et caressante, arborant un sourire tendre qui ne laissait rien transparaître. Ma chérie, tu disais que tu voulais que papa soit heureux ? Vois-tu ce soir il aurait bien besoin damour de la part de sa fille adorée tu vois comme je suis fatigué et triste ?

— Mais quest-ce que je peux faire Papa ? me demanda-t-elle avec innocence.

— Voilà longtemps que tu ne mas pas embrassée, cela me manque tant Tu ne voudrais pas me faire quelques bisous pour commencer ?

— (ne voyant pas où je voulais en venir) Bien sur Papa, si il ny a que ça pour te faire plaisir ! (Elle fit mine de se lever mais je la retins en posant ma main sur son épaule)

— Inutile de te lever, je ne voudrais pas que mon bureau te gène. Reste à cette hauteur, cest très bien Comme ça »

Avant que je termine ma phrase, elle avait commencé à membrasser sur le sexe sans savoir les effets de ce traitement sur moi, heureusement que javais conservé mon pantalon mais je nentendais alors pas le conserver

« Retire moi mon pantalon, je voudrais que tes lèvres soient au contact de ma peau comme si tu embrassais mon visage. Susurrais-je avec la même voix tendre mais autoritaire. (Elle fit alors descendre le vêtement sur mes genoux, comme je lui avais demandé et à mesure que ses baisers se rapprochaient de mon membre je sentais le sang affluer)

— Papa, jembrasse aussi ce tube entre tes jambes ?

— Oui ma fille, fais-lui aussi des caresses avec tes deux mains. Sens comme il grossit, cest que ton papa est content Cest ça ! Et tourne-toi un peu plus vers moi, regarde ton père dans les yeux petite salope !

— Daccord papa ! Je ferais tout ce que tu diras ! Cest bien quand le tube grandit et sendurcit ? Hein dis papa cest bien ? Toujours la même voix dingénue, bon dieu quelle mexcitait comme ça !

— Oui ma fille ! Fis-je dans un râle de plaisir. Oui cest parfait ! Naie pas peur écarte un peu plus les lèvres laisse le tuyau de papa rentrer en toi laisse le coulisser dans ta gorge ! Alors quelle le faisait avec une douceur exquise, je me sentais déjà partir vers les confins du Nirvana ! Elle allait bientôt pouvoir gouter à mon sperme chaud

-Hmpf Papa cest normal quil y ait un truc super agréable mais qui sent pas très bon qui en sorte ?

— Continue ma fille ! Ce liquide que tu sens cest ce quon appelle le Nectar, tu dois tout avaler pour devenir une vraie femme Ne ten fais pas jen ai encore plein en réserve

— Cest un peu écurant papounet ! Mais tant que tu dis que cest bon alors ça me va ! Oh ! Jai chaud entre mes jambes quand je fais des va-et-vient !

— (Je déversais des litres de foutre au fond de sa gorge dans un gémissement de jouissance !) Rhaaa ma fille Que cest bon Tu es vraiment douée pour ça ma petite putain adorée ! Encore meilleure que ta mère !

— Ah ? Maman aussi elle fait ça ? Me demanda t-elle avec un regard interrogateur et les yeux brillants

— Oui Maman fait ça souvent et cest pour ça quelle est si belle Marie, tu veux devenir aussi belle que ta mère ?

— Oh oui ! Maman elle est trop belle je veux être comme elle plus tard ! Dis papa, on pourra refaire ça tous les soirs ?

— Oui, on le refera ma fille, mais ce nest pas encore fini Je men voudrai de nembellir que le haut de ton corps vois-tu ?

— Tu as raison papa ! Maman est belle de partout, elle !

— Lève toi, et viens tinstaller face à moi sur mes genoux

— Daccord papa ! Mais le tube est trop gros mon papou, ça fait mal ! Elle sanglotait en disant ces mots, la douleurs quand mon gland était rentré en elle était déjà grande avant que je ne déchire son hymen Oh papa ! Tu es le meilleur de tout les papas !»

A ces mots, mon sang ne fit quun tour et je la pénétrais en entier, rentrant mon sexe bandé à son maximum jusquà la garde dans sa petite chatte encore vierge ! Elle poussa un petit cri de douleur et ses beaux yeux semplirent de larmes

« Non papa ! ça fait mal !

— Je te demande pardon ma fille, mais ce nétait quun mauvais moment à passer je suis sur que maintenant tu vas beaucoup aimer Comme tu es courageuse je vais même te faire un petit plaisir supplémentaire… dis-je alors que je commençait à lécher sa belle poitrine pour détourner son attention de la douleur entre ses cuisses. Tu aimes quand papa lèche tes seins ? ça natténue pas la douleur ?

— Oh si papa ! Cest trop bon ce que tu me fais ! Ah ! Jadore quand tu me lèches les seins ! (à mesure quelle parlait, elle bougeait ses hanches en leur imprimant instinctivement le rythme qui la ferait atteindre son premier orgasme)

— Marie ! Continue à bouger tes hanches comme tu le fais cest très bien ! Tu es vraiment une bonne élève ma fille chérie ! Oh ! Ma fille chérie !!!

— Quoi Papa ? Que se passe-t-il ? sinquiétât-elle en entendant mes cris.

— Ce nest rien, Papa est très heureux de ce que tu fais, continue cest chaud et délicieux là où je suis ! Mon dieu, est-ce là le Paradis ?! Ooooh ! Je sens que ça va venir ! Ma fille, ton père va te donner tout son précieux Nectar ! Accepte-le et devient la plus belle des jeunes filles !

— Oh Papa ! Je sens que je vais devenir la plus belle de toute grâce à toi et à ton tube magique ! Ouuuh je me sens comme si ma tête allait devenir folle, que marrive-t-il ? Ooooh ! »

Nous jouîmes ensembles dans une explosion de foutre et de cyprine, et elle ne put réprimer de grands cris aigus, je priais silencieusement que ma femme ne se réveille pas !

Elle me remercia en membrassant sur la joue, et je lui dit alors ces mots qui allaient définitivement sceller nos vies : « Allez, va te coucher maintenant ! Mais surtout nen parle pas à ta mère quand elle se réveillera ! Elle naime pas partager et que je donne mon Nectar à une autre fille qui pourrait la concurrencer la mettrait dans une rage folle ! »

Ce à quoi elle répondit, avec un petit sourire en coin qui me laissait imaginer des soirées magiques dans un avenir très proche : « Ok Papa, tu verras elle va être jalouse de ma beauté ! »

Je nen doute pas ma fille Je nen doute pas

Voilà ! J’espère que cette histoire vous aura plu, et je vous donne rendez-vous dans quelques temps pour dautres histoires érotiques

(Cette histoire est entièrement inventée, toute ressemblance avec des faits ou des personnes réels est totalement fortuite)

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire