Histoires de sexe viol Histoires érotiques Histoires érotiques au travail

La fille aux cheveux bruns – Chapitre 1

La fille aux cheveux bruns - Chapitre 1



Bonjour à tous et à toutes. Je m’appelle Alex, et l’histoire que je souhaite partager avec vous se déroule lorsque j’étais en terminale au lycée. J’avais donc 18 ans, je suis blond châtain avec les yeux vers, je mesure 1m80 environ et je ne pensait pas plaire assez aux filles de mon lycée pour me mettre en couple. D’un autre côté, très peu d’entre elles me faisait beaucoup d’effet. Sauf une peut être…

Je me suis assis comme à mon habitude au dernier rang de la classe car j’aime me balancer sur ma chaise et que le mur m’empêche de tomber. Notre salle et assez grande mais nos bureaux sont très proches. En effet, il n’y a que 4 rangés de 5 personnes et les tables sont tellement collées qu’il est quasiment impossible de voir ce qui se trouve dessous. Je me trouve a la 2ème place de ma rangée et entouré habituellement de mon meilleur ami et d’une fille avec un beau décolleté mais un cerveau de pigeon. Ce jour-là, mon ami est malade car il y a interrogation écrite et la fille s’est mise au premier rang pour tricher avec une amie à elle. Notre professeur n’est pas contre son changement de place car il va pouvoir la mater pendant toute l’heure. Puisque normalement les deux places qui m’entourent sont vides, je m’étale et pose mes affaires une peu partout. Puis, lorsque je suis prêt a recevoir ma copie, la fille qui s’est fait prendre sa place au premier rang s’avance vers moi et me demande si elle peut sasseoir à côté de moi car elle n’a pas d’autre place. Cette fille c’est Lucie, la seule de la classe qui pourrait se vanter d’être la plus belle mais qui n’oserait pas. Elle est brune, mesure environ 1m65 et est assez fine avec un fessier parfaitement moulé et un 90C sous le T-shirt. La seule différence remarquable et qui la différencie des autres est ses magnifiques yeux marron clair. Vous l’aurez compris, j’ai craqué sur elle depuis le début.

J’essaye de ne pas rougir et accepte volontiers qu’elle vienne sasseoir à côté de moi. Elle me remercie et elle dépose donc ses affaires et s’assoit silencieusement à ma gauche, laissant libre ma place de droite. L’interrogation débute et je m’empresse de la finir pour demander au professeur si je peux partir plus tôt afin de rentrer chez moi en avance. Il refuse en ayant les yeux fixés sur la fille au premier rang et il me reste une 1/2 heure à attendre. Je décide alors de m’occuper en dessinant sur le coin d’une feuille de brouillon inutilisée mais le temps ne passe pas assez vite. Je jette un coup d’il sur la copie de Lucie et remarque qu’elle bloque sur la dernière question. Je lui souffle et lui explique la réponse en évitant de la regarder droit dans les yeux, de peur d’être envoûté. Elle me sourit et me remercie. Juste après avoir écrit sa réponse, elle regarde autour d’elle et m’embrasse sur la joue. Je suis abasourdi, la bouche ouverte, mes yeux dans les siens. Après 10 secondes de transe, je lui rends son baiser immédiatement sur la bouche. Elle a l’air un peu surprise mais semble apprécier. Elle me regarde à nouveau dans les yeux mais je sens que son regard a changé. Lucie revérifie autour de nous qu’aucun élève ne nous regarde et elle commence a me caresser la cuisse. Elle continue de fixer mes yeux tout en avançant lentement sa main vers mon entrejambe. Lorsqu’elle atteint le bout de la cuisse, la bosse commence à devenir apparente.

Dès qu’elle la sent entre ses doigts, et détache son regard du mien et se concentre sur l’endroit où sa main s’est arrêtée. Elle malaxe un peu de sa main droite tandis que sa main gauche dégrafe un bouton de son jean et s’y enfonce. Elle en ressort un doigt humide et le lèche tout de suite après me l’avoir montré. Elle prend alors ma main gauche et la dirige vers sa culotte. Je passe ma main sous l’élastique et découvre de mes doigts une culotte et des lèvres très mouillées. Je la caresse doucement pour mouiller mes doigts et j’entends des tout petits gémissements de sa part. Elle fait sortir ma bite de mon caleçon et arrête le mouvement de ses mains en la fixant. Elle semble étonnée mais fait un grand sourire juste après et commence les va-et-vient avec sa main gauche. J’insère alors un premier doigt dans sa chatte et elle pose sa main sur sa bouche pour ne pas faire de bruit. Je commence moi aussi les va-et-vient dans son vagin puis insère un second doigt pour lui donner plus de plaisir. Elle accélère la cadence de sa main gauche pour me faire jouir au plus vite. Voulant lui procurer la même chose, j’accélère le mouvement de mes doigts et elle lâche des petits gémissements jusqu’à ce qu’elle ouvre grand les yeux et la bouche, même si aucun son n’en sort, le tout suivi d’un long soupir. J’ai l’impression qu’elle a jouit et j’ai sa confirmation d’un hochement de tête. Elle ne s’est pas arrêtée de me branler et je finis par ressortir mes doigts trempés.

Je me lèche lentement les doigts et lorsquils sont à nouveau secs, Lucie vient m’embrasser à pleine bouche sans même regarder autour. Je la préviens que je vais bientôt jouir et lorsqu’elle me sent venir, elle baisse sa tête jusqu’à mon gland et le met dans sa bouche pour que je m’y déverse. Je peux sentir sa langue tourner autour et pomper chaque goutte de sperme et elle avale tout pour ne laisser aucune trace. Le prof a remarqué de l’agitation au fond de la salle et demande à Lucie pourquoi elle avait la tête sous la table. Je lui tends alors un stylo pour lui donner une excuse et elle dit au prof qu’elle venait de le ramasser. Nos regards se croisent à nouveau et malheureusement doivent se séparer car la sonnerie viens de retentir. Je range mes affaires et rend ma copie au prof avant de sortir de la salle.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire