Histoires d'inceste Histoires de sexe mobiles Histoires de sexe travesti

Le hasard du tchat – Chapitre 2

Le hasard du tchat - Chapitre 2



Depuis que j’ai sauté ma mère dans cette ruelle notre relation a complètement changé. Nous sommes beaucoup moins complices et j’ai même pris le dessus sur elle. Je suis devenu le patron du foyer.

Cela fait maintenant 2 semaines que ça s’est passé et elle n’en parle pas, que ce soit le rapport sexuel aussi humiliant qu’il a été ou même le fait que l’argent ai disparu.

Puis un soir je suis dans ma chambre, elle m’appelle pour descendre manger, ce que je fais comme chaque soir.

Jaime être dans la même pièce qu’elle car je sais qu’elle est mal à l’aise.

Nous mangeons sans quaucun mot ne soit échangé. Seule la télé comble ce silence, jusqu’au moment où un reportage sur une femme filmée à linsu de son plein gré s’est retrouvée sur internet me donne une idée.

Pourquoi ne pas piéger ma mère et vendre les vidéos sur internet ?!

Je passe donc ma soirée à réfléchir au stratagème que je vais devoir finement mettre en place pour réaliser ce coup.

Le lendemain comme tous les jours je vais au lycée et commence à discuter avec mes potes en leur disant que je vais tourner des vidéos pornos dans lesquelles je vais baiser ma mère et que je les vendrai sur un site internet perso.

L’info se transmet très vite par le bouche à oreille, et devant le lycée à la fin de la journée, un nombre impressionnant de jeunes, certain que je connais, d’autres pas, proposent de me donner 10 chacun pour avoir une copie de ma première vidéo.

Je prends donc l’argent et en quelques minutes je me retrouve avec 200.

Avec les 130 que j’ai récupéré par terre la dernière fois j’ai largement de quoi m’acheter le magnifique caméscope numérique hd que j’ai vu en vitrine ce matin et qui me servira à tout filmer.

Je rentre donc chez moi après l’avoir acheté et le mets en charge.

Une fois chargé je réfléchis au meilleur endroit pour le cacher et surtout comment faire pour la rebaiser, puis l’idée me vient enfin.

Je téléphone à un pote et lui demande de venir pendant que je serai a table avec ma mère ce soir pour casser sa voiture, en contrepartie je lui promets une copie de toutes les vidéos que je ferai, il accepte.

Ce plan est génial car elle ne se doutera jamais que je suis responsable de ça et je vais pouvoir en tirer profit.

Il est 19h, nous sommes à table quand soudain nous entendons des bruits venant de dehors. Ma mère sort et voir un individu partir en courant.

Elle mappelle, elle est toute tremblante, entre peur et tristesse car il na pas fait les choses a moitié. Il a littéralement explosé la voiture avec une masse.

Après avoir ramassé les morceaux tombés nous rentrons, elle pleure puis s’exclame :

"Comment je vais faire? Pourquoi on me fait ça ? Même avec l’assurance ça va me couter une fortune. Cest pas le moment…"

Cest la que je peux tenter ma chance :

"Si tu veux je peux te dépanner j’ai de l’argent de côté"

-"c’est vrai ?! Tu…"

Puis elle s’interrompt et je vois qu’elle se pose des questions :

"Que vas-tu vouloir en échange ? Car je suppose que tu ne fais pas ce geste pour rien"

-"en effet j’ai mis du temps pour gagner cet argent alors il serait bien que tu fasses un effort pour le mériter…"

Puis je lui montre ma braguette

Elle me répond :

"Quoi ? ça ne t’a pas suffi de m’humilier la dernière fois ?! Tu en veux encore ?!"

-"oui ! Je te veux, tu m’excites et je suis prêt à payer toutes les réparations si tu fais ce qu’il faut"

Elle est désespérée et elle n’a pas beaucoup de solutions.

Elle a beau rester silencieuse et chercher des solutions pour éviter ça une nouvelle fois, elle finit par se résoudre :

"De toute façon je n’ai pas le choix et tu le sais donc c’est d’accord mais juste une fois, une seule."

-"ok ça me va"

À peine ai-je fini ma phrase que je la vois défaire la ceinture de son jeans. Je l’interromps :

"Non, non, non !"

-"quoi ?! Cest pas ce que tu veux ?!"

"Si bien sûr mais pas comme ça tu mérites mieux que d’être prise à moitié déshabillée sur une table. Viens dans ma chambre dans 30mn maquillée, coiffée et dans ta nuisette rouge en dentelle, celle avec le string"

-"quoi ?! Comment tu la…?"

" Maman, je suis un homme je suis curieux et j’ai des envies alors vas-y, je t’attends dans ma chambre"

Je me dépêche donc d’aller dans ma chambre pour installer le caméscope en haut de mon armoire, entre 2 cartons pour pas qu’elle ne le voit.

voilà c’est parfait, placé ici l’image et le point de vue seront parfaits.

Je m’allonge sur le lit et j’attends qu’elle arrive.

Enfin j’entends frapper. Je l’invite à entrer.

Comme prévu elle est maquillée, coiffée dans sa nuisette qui m’excite beaucoup et qui vu la situation et le contexte la fait passer pour une vraie pute.

Elle passe la porte et se tient debout, droite, essayant de cacher sa poitrine qui est largement mise en valeur par le décolleté et la transparence du tissu.

"Approche maman ! Viens t’occuper de moi !"

-"j’ai l’impression d’être une pute, j’ai honte"

"Je sais mais c’est trop tard t’es à moi. Tu vas être MA pute. Aller viens !"

Elle approche timidement, tellement timidement que je décide de l’aider en attrapant son poignet et en la tirant sur le lit.

Elle tombe sur moi, ses seins collés à mon torse. Elle est un peu perdue et j’en profite pour inverser les positions et passer au-dessus d’elle.

Quelle sensation de domination, voir ma mère offerte à moi dans cette tenue, allongée sur le dos dans mon propre lit.

Je m’allonge sur elle en lui tenant les mains puis je remonte et je commence à l’embrasser. Elle ne me rend pas mon baiser mais me laisse faire, j’en profite donc pour glisser ma langue à l’intérieur de sa bouche et l’embrasse comme je le ferai avec une de mes copines.

Avec ma main droite que je glisse doucement dans son string je titille son clito. Je quitte maintenant sa bouche pour faire glisser ma langue dans son décolleté.

Avec ma main gauche je lui descends les bretelles de sa nuisette pour avoir cette superbe vue sur ses seins totalement libérés. Je peux maintenant les lécher, les sucer. Jadore ça.

Je bande comme un âne, je suis hyper excité. Je retire donc mon t-shirt puis défais mon pantalon. Je ne traine pas et en quelques secondes je suis nu, je m’assois sur le visage de ma mère et lui enfourne ma bite déjà dure dans la bouche. Elle pousse de gros yeux car je lui remplis la bouche, de plus je l’enfonce au plus profond de sa gorge et à mon grand étonnement elle a une gorge plutôt profonde. Tellement profonde qu’à chaque fois que je suis au fond, mes couilles tapent son visage.

Elle n’arrive pas à ravaler toute sa salive, elle coule sur le coin de sa bouche et après de multiples vas et viens plutôt brusques et intenses j’éjacule dans sa bouche.

Quand je retire ma bite de sa bouche elle recrache une partie du sperme qu’elle n’a pas réussi à avaler et elle en a partout, ça coule de sa bouche et dégouline sur son cou.

Cest vraiment très excitant de la voir dépravée comme ça.

"Tu es un malade ! Tu me prends pour quoi ?"

-"arrête tu sais très bien pourquoi tu es là alors arrête de discuter et tourne toi "

Voyant qu’elle ne le fait pas de suite je la retourne moi-même. Elle est cette fois allongée face au lit. Je me rallonge sur elle, mon sexe frotte sur son string et son cul.

Après m’être excité quelques secondes pour reprendre de la vigueur je lui baisse le string jusqu’aux genoux.

Je suis maintenant de nouveau en état de l’honorer et après avoir fouillé avec mes doigts l’entrée de sa chatte j’y glisse le bout de ma queue.

Au moment où j’allais entrer en elle, elle tourne sa tête et me dit :

"Chéri stp mets une capote. Jai eu mes règles il y a peu et je voudrais pas d’un accident"

-"t’es sérieuse ? Tu fais chier j’ai pas envie"

Puis à peine ai-je fini ma phrase que sans avoir mis de capote je m’enfonce d’un coup en elle jusqu’au fond.

Elle crie :

"Tes qu’un salaud, tu ne respectes rien !"

-"oh non et j’ai pas fini. Ton cul est à moi maman et j’en ferai ce que je veux"

Je commence à la bourrer de toutes mes forces. Je lui donne de grands coups de reins. Ils sont tellement puissants que le lit narrête pas de frapper contre le mur comme si je fracassais le mur avec une masse.

La métaphore est bien trouvée car je fais tout pour la défoncer. Mes allers retours depuis maintenant bien un quart d’heure ne cessent de lui faire pousser des râles et des soupirs, mélanges de plaisir, de fatigue et de douleur.

Je prends un énorme plaisir et après lui avoir tout donné je me vide en elle libérant une grosse quantité de foutre.

Je reste en elle et je me mets à penser et à fantasmer que je pourrais la mettre enceinte. Cette pensée me surexcite.

Penser que ma mère pourrait porter mon enfant est une énorme domination et une énorme sensation de pouvoir. Cette pensée me fait rebander direct.

Ne voulant pas en rester là je recommence à la pilonner. Tant que j’aurais du jus et envie d’elle je la baiserai.

Sa chatte est maintenant totalement ouverte malgré le fait que ses cuisses soient serrées. Je sens sa cyprine et mon sperme mélangés qui glissent sur ma queue, puis dans un dernier élan je décharge une nouvelle fois tout ce qui me reste au fond d’elle.

Je suis épuisé et je me retire en me couchant sur le dos à côté d’elle.

Elle me regarde et me dit :

"Tu es content ?! Je t’avais juste demandé de mettre une capote, mais non tu n’en as fait qu’à ta tête ! Tu assumeras tes gestes ! Cest bon tu as fini ton délire ?"

-"oui tu me saoules casse-toi"

Sans rien répondre elle remonte sa culotte puis sort de ma chambre.

Je suis impatient de voir ce que va donner la vidéo…

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire