Histoires de sexe arabes Histoires de sexe sœur Histoires de sexe viol

Le pouvoir de l'inceste – Chapitre 17

Le pouvoir de l'inceste - Chapitre 17



Elles étaient allongées lune sur lautre, se frottant les seins et se bécotant le visage quand Damien le dard tendu revint à la charge. Il baisa ses deux belles rousses alternativement, plongeant dans le sexe de la mère ou de la fille au gré de son envie. Marlène qui était au-dessus éleva son joli petit cul faisant comprendre à Damien son envie de sodomie. Une moue fugace safficha sur son visage, ce qui signala à sa mère un changement de situation.

« -Ca va ma chérie ? »

« -Oui maman, javais envie quil soccupe de mon petit trou. La première pénétration est parfois un peu difficile à sec, mais après cest le pied. »

« -Oh ! »

« -Dhabitude il me lèche la rondelle, il y crache dedans, cest agréable et ça facilite le passage. »

« -Ah, et la toute première fois ça a pas été trop douloureux ? »

« -Non, il mavait longuement préparée avec sa langue et ses doigts, cétait super bon. Tu as envie dessayer ? »

« -Jai envie de tout essayer avec vous. »

« -Alors donne moi ton cul, je vais te le préparer pour sa grosse bite. »

« -Oh oui, vas-y ma chérie. » dit Béatrice en présentant prestement son anus à sa fille.

Marlène se faisait allégrement enculer tandis quelle léchait la raie de sa mère. Elle la lécha longuement sur toute sa longueur puis elle porta son attention sur son trou du cul en parcourant et sattardant sur la bordure. Elle le lécha ensuite entièrement avant dy pousser lextrémité de sa langue. Le rectum de sa mère se crispa un peu au début de son intrusion, mais il se relâcha bien vite et Marlène put faire progresser son organe buccal entre les parois détendues de son fion. Elle y agita sa langue en mouvements circulaires puis en va-et-vient. Elle put bientôt lenfoncer profondément dans son moule à merde.

« -Ta langue est si douce ma chérie, je naurais jamais cru que se faire lécher le petit trou serai si agréable. »

« -Et tu nas encore rien vu, attend davoir sa pine dedans, tu vas prendre un pied denfer. » répondit Marlène en enfonçant son index là où se trouvait sa langue un instant auparavant. Elle doigta la fleur de Sodome de Béatrice avant dy ajouter son majeur, sa mère se dilatait bien et semblait apprécier le traitement aux vus des petits coups de cul quelle effectuait régulièrement.

« -Tu sembles prête maman, viens mettre ton cul à côté du mien. » Elle se retourna vers son chéri.

« -Encule ma mère, je te lai préparée elle veut ta bite dans son fion. » Damien sortit sa queue du cul de Marlène et caressa la croupe de Béatrice qui venait de se coller à lui. Elle avait un très beau cul, semblable à celui de sa fille, la peau était juste un peu moins ferme et légèrement plissée. Il en était autant excitant pour lui, un cul de femme mûre, un cul de femme mariée et adultère, un cul de mère. Le cul de la mère de sa copine, il bandait à mort, il navait quune envie ? le pénétrer. Marlène se mit à côté de lui, lembrassa comme une fanatique et lui caressa la bite puis le cul de sa mère. Elle écarta autant que possible ses fesses pour dévoiler la rondelle de sa mère. Elle le regarda dans les yeux.

« -Vas-y encule là, défonce le cul de ma mère il est à toi, je te loffre mon amour. »

Damien se propulsa en avant et explosa le derche de Béatrice. Bien que préparée par sa fille elle nétait pas encore prête à recevoir une telle énormité. Il la déchira en deux, du moins cest ce quelle crut. Elle hurla sa douleur, mais Damien ne se calma pas et la défonça sous les encouragements déments de Marlène. Elle crut devenir folle sous lintensité de la douleur, mais elle saccrocha, elle voulait aller au bout et ne pas renoncer. Elle voulait satisfaire Damien et sa fille, quils soient contents delle, cétait plus important que tout, cest tout ce qui lui importait désormais. La douleur diminua alors et sestompa même rapidement, cétait si rapide quelle se demanda si elle avait seulement existée. Cest à ce moment que le plaisir arriva, un plaisir différent mais puissant. Un plaisir animal et indompté qui la fit hurler encore. Lorgasme la terrassa mais Damien continuait à lui labourer les intestins. Il finit par éjaculer, sa bite au plus profond de son cul alors quil embrassait sa fille a pleine bouche.

Ils continuèrent à baiser tout cet après-midi là. Damien ne semblait jamais se fatiguer de les prendre par tous leurs orifices et elles jouirent à de nombreuses reprises. Enfin il ne banda plus, épuisé. Sa fille avait la chatte remplie de son foutre quand elle vint se poser à califourchon sur son visage. Béatrice ouvrit la bouche et reçut une avalanche de sperme et de mouille. Elle sen régala tandis que Marlène qui frottait son minou sur sa face lui en étalait partout.

Après cette tempête sexuelle une question taraudait Béatrice.

« -Damien, Marlène ma dit que cétait un de tes fantasmes de coucher avec une mère et sa fille en même temps mais je sais que parfois, quand ils sont réalisés les fantasmes perdent leurs pouvoirs de séduction alors je voulais savoir, maintenant que lexcitation est passée, tu nes pas dégoûté par ce que jai fait ? »

« -Pas du tout madame Zeller, bien au contraire. Dailleurs je ne pensais pas que vous iriez aussi loin pour une première expérience de cette sorte et du coup cela me fait envisager plein dautres situations tout aussi bandantes. »

« -Ah oui ? Jai été emportée par une très forte envie, jétais très excitée et je nai jamais autant joui, à tant de reprises et si fortement. Jen avais vraiment besoin, cétait merveilleux même si ce que nous avons fait était vraiment immoral. Tu es sûr que tu nes pas dégoûté par ce que jai fait avec ma fille, maintenant? »

« -Ne vous inquiétez pas, je baise avec ma mère moi aussi. Linceste cest ce que je kiffe le plus. »

« – »

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire