Histoires de sexe arabes Histoires de sexe sœur Histoires porno

Mon meilleur souvenir – Chapitre 1

Mon meilleur souvenir - Chapitre 1



C’était en 2007, je venais de quitter l’armée depuis 4 mois à peine. J’avais 26 ans.

Ce soir là, j’étais en boite à Paris, du coté de l’Étoile, avec un ami qui avait aussi été mon coloc. Pour vous dire qu’avec lui j’avais déjà partagé pas mal de chose. Cet ami, chaud lapin au demeurant, s’est tapé une nana. Ne voulant pas être en reste (c’est souvent la compétition entre pote), je suis sorti avec sa copine, Valérie. Enfin d’abord je l’ai dragué cela va de soi car rien n’est sûr ! Elle avait 40 ans ! J’ai tout de suite songé qu’elle devait savoir y faire… Après avoir un peu insisté j’ai pu l’embrasser, de là les mamours et les caresses étaient en route. D’ailleurs nous étions tellement dans notre trip que l’un des videurs nous a demandé de mieux nous tenir !

Ce n’était que partie remise, ma copine est pourtant repartis après la boite avec son amie sans passer par la case chambre. Je peux vous dire que je n’attendais qu’une chose, c’était de la revoir. Nous nous sommes revus chez elle, le lendemain, dans son très bel appartement situé dans une tour du centre de Boulogne. Une grande baie vitrée nous offrait une vue magnifique. Un endroit parfait pour ce que nous allions faire.

Elle m’a offert un verre, mais à peine venait-elle de me le donner que nous nous sommes embrassés timidement au départ puis ensuite plus fougueusement, sa main est venue caresser ma bite par-dessus mon pantalon pendant que les miennes passaient sous son tee-shirt pour aller caresser ses seins. J’aime ce moment ou l’on découvre le corps de l’autre. J’ai retiré son haut pendant qu’elle s’occupait d’ôter mon pantalon. Son soutien-gorge et mon boxer ont valsé de concert au fond du salon. Mon membre était au garde à vous, mon boxer près de la rupture tant l’excitation était forte. Elle m’a branlé gentiment, avec douceur pendant que je retirais ma chemise. Nos langues s’entortillaient. J’ai défait les boutons de son jean, le faisant glisser au sol, j’ai découvert son string blanc puis l’ai guidé vers son canapé. Nous nous sommes étendus, ma main est descendue le long de son corps pour trouver son petit bouton à travers le tissu. Sa peau était douce, elle n’avait pas beaucoup de poils, juste ce qu’il fallait. J’ai retiré son string tout en l’embrassant sur tout le corps jusqu’à arriver à ses petites lèvres. Elles ressortaient un peu, sont sexe était vraiment très beau ! Il reste encore le plus joli aujourd’hui.

Ma langue en a pris possession, je lapais, mordillais, suçais ce sexe si désirable. Ses petits gémissements m’encourageaient et m’excitaient. Son clitoris gonflait. Après l’avoir fait jouir une première fois, nous avons transformé le canapé en lit. J’ai enfilé un préservatif et me suis étendu sur elle. Mon sexe a facilement trouvé son chemin tant elle mouillait. Quel délice de pénétrer ce sexe chaud et humide. Je donnais des coups de reins lents et rythmés, mais l’envie était trop forte, j’ai joui rapidement. Depuis la nuit de samedi la pression avait été grande.

Valérie a pris mon sexe en main, a retiré le préservatif et m’a nettoyé la queue. Dans les bras l’un de l’autre, nous nous sommes octroyés un moment de repos, bercés par nos caresses.

J’en voulais encore, mon esprit excité commandait à ma queue qui retrouvait sa vigueur. Cette fille était épatante, moi qui n’avais fait l’amour que quatre fois, j’avais là l’occasion rêvée de profiter d’une fille avide de sexe. Nous avons recommencer nos caresses, elle m’a sucé pendant que je lui prenais la chatte, le 69 est surement la position la plus sexy du Kama-Sutra.

Après cette bonne reprise, c’est elle qui m’a remis un préservatif. Je l’ai retournée pour la prendre en levrette, une position super excitante. Elle avait la tête dans l’oreiller pendant que je m’en donnais a cur joie. Elle s’est redressée pour m’embrasser. Nous avons changé de position. Elle voulait encore mieux sentir mon sexe mais également prendre les commandes en me chevauchant. Elle se laissa tomber profondément, mon sexe butant au fond de son vagin. J’étais bien plus endurant cette fois, je retenais ma jouissance. Au bout d’un moment cette position la fatigua. Elle voulait faire une pause. Elle s’est retirée pour s’allonger à mes côtés. Je sentais que notre jouissance était à portée de main, j’ai donc repris place en elle, en missionnaire. Au bout de quelques va et viens, j’ai senti son sexe se contracter autour de ma bite. Sa jouissance déclencha la mienne. C’était le summum du bonheur ! Nous avons refait l’amour plusieurs fois pendant toute la nuit. cette soirée restera comme mon meilleur souvenir.

je suis dispo pour toutes rencontres coquines ;)

tomtom75007@yahoo.fr

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire