Histoires de sexe noir Histoires de sexe sœur

Soirée romantique avec Bruno – Chapitre 1

Consentante - Chapitre 5



Avec Bruno, nous entretenons une véritable histoire d’amour, pas toujours facile de se voir mais quand on en a l’occasion on s’en donne à coeur joie…

Cela fait plusieurs jours maintenant que l’on se croise simplement au boulot (je suis prof dans un collège où Bruno travaille comme agent), je reçois un sms de sa part : ” Rdv 20h chez moi ce soir. Pas ma femme. Que nous. Bisous mon bebichou. ”

Je réussis à m’organiser de mon côté et le soir venu, je retrouve Bruno chez lui, où il mattend de pied ferme. Il m’ouvre la porte et m’accueille par un long baiser langoureux. Je m’abandonne ainsi dans ses bras, ça fait du bien d’être ainsi contre lui, j’ai vraiment besoin de lâcher prise…

— Je t’ai préparé une soirée romantique mon bébé, je vais te surprendre, tu vas voir!

— Merci, en plus j’en rêve depuis si longtemps…

N’ayant pas fait attention en pénétrant à l’intérieur de sa demeure, je me rends compte désormais que le décor est planté : lumière tamisée et musique romantique en fond d’ambiance. Dans le fond de la pièce Bruno a même dressé une belle table avec des roses rouges pour un dîner aux chandelles. Il m’invite à m’asseoir et nous sers une coupe de champagne… La soirée s’annonce idéale… bon repas, champagne…

A la fin du repas, Bruno se lève pour me donner un petit bisou rapide. Il me demande de patienter quelques minutes et sort de la pièce Jen profite pour terminer ma flûte de champagne.

— Tiens mon cur, laisse-moi te bander les yeux pour la suite

— Encore une surprise ! Je suis gâté.

Une fois « aveugle » Bruno maide à me lever de ma chaise et me prend la main pour me guider à travers la maison Je sens une odeur dencens, très agréable

— Tu es prêt mon bebichou ? Jenlève le bandeau.

Je me découvre dans la salle de bain, éclairée uniquement par des dizaines de bougies dont la flamme vacille dans lobscurité Bruno a fait couler un bain moussant, il môte mes vêtements puis me diriges vers la baignoire où je massoie. Leau est chaude, la mousse sent bon les fleurs de tilleul, ça me fait un bien fou. Bruno se déshabille lentement devant moi puis rentre tranquillement dans l’eau, derrière moi, juste dans mon dos. Je me laisse alors glisser pour me coller contre son torse. Bruno menlace et membrasse langoureusement. Les sels de bains et le bain moussant rendent nos peaux souples et glissantes, ce qui permet à nos corps de mieux se frotter lun à l’autre. Muni d’un gant de toilette, mon amant entreprend de me laver le corps, de me caresser.

Dabord mes épaules, mon torse et mon abdomen bien dessinés, puis mes chevilles, mes jambes, mes cuisses, mes fesses fermes et mon sexe Alors que Bruno sattarde longuement sur cette zone, je ferme les yeux… je suis bien, totalement détendu sous ces caresses exquises mon esprit vagabonde alors que Bruno me branle lascivement avec le gant de toilette qui glisse sur mon pénis, le met en éveil, attise mon désir… je nen peux plus ! Puis Bruno ôte le gant de toilette pour parcourir mon corps avec ses mains, il remonte vers mes seins dont les pointes sont durcies sous l’effet de la chaleur, il les malaxe et fait rouler mes tétons entre son majeur et son pouce, ce qui a pour effet de les faire pointer encore plus. Sous le plaisir que ces jeux me procurent je gémis lentement tout en poussant mon corps contre le torse de Bruno pour faire pression sur sa hampe déjà bien enflée par l’excitation de la situation.

Viens le moment de s’occuper de mon petit bouton rose, les mains de Bruno descendent vers mon anus où il introduit demblée deux de ses doigts qui commencent à jouer sur mon point G. Comme ma chatte est des plus élastiques, deux autres doigts viennent rejoindre les occupants de ma grotte pour accentuer la pression sur les parois de mon rectum. Il ne faut pas très longtemps avant que ces attouchements me fassent décoller et jaillir de ma gorge des petits cris. Après de longues minutes de bonheur, Bruno finit par retirer soudainement ses doigts, qui pourtant me soulageaient. Je lui demande de les remettre ce qu’il me refuse car il a d’autres projets en tête Il tend la main pour attraper un gode de 4 bon cm de diamètre et de 20 bon cm de long qu’il présente à mon petit trou bien lubrifié par le travail déjà effectué. J’écarte les cuisses et le gode rendre dans mes entrailles sans aucune résistance, je demande à mon amant de me baiser bien profond C’est le pied de sentir le gode en moi je me trémousse sur ce pieu de plastique qui me fait tant de bien… je ne tarde d’ailleurs pas à jouir comme une vraie chienne… de ma queue jaillit un geyser de foutre qui vient se mélanger à l’eau de notre bain. Je me laisse ensuite glisser dans l’eau chaude tellement je suis sous le choc de ma jouissance, libérant par la même le gode qui sextirpe seul de mes entrailles

Je reprends vite mes esprits.

— Cest pas fini ! Jen veux encore !

Je me redresse pour mappuyer sur le bord de la baignoire, présentant ma croupe à Bruno, en ondulant le bassin comme une bonne chienne en chaleur. Je retourne mon visage vers toi.

— Je ten prie, prends-moi, je suis à toi !

Bruno sinstalle donc à genoux dans la baignoire, derrière moi et me tien par les hanches. Je sens son gland tout dur pointer à lentrée de mon anus brûlant. Là, il entame doucement son entrée avec de lents mouvements, délicats. Je ressens chaque centimètre de sa progression en moi. Bruno sait me faire languir, son sexe pénètre peu à peu dans ma cavité. Je me branle en même temps et je gémis sans retenue.

— Ahhh ! Ahhh oui ! Ahhh ouiii ! Continue, jaime ça.

Je nai plus aucune dignité.

— Vas-y, plus au fond. Je ten supplie !

Excité au plus au point, Bruno se lâche alors et me pénètre violemment dun coup de rein, bien profondément. Je pousse un cri mêlent douleur et plaisir. Mon amant commence des aller-retour en moi. Je suis visqueux, glissant, les plus douces sensations m’envahissent pendant que Bruno me pilonne de plus en plus fort. Sa respiration est haletante, j’adore lentendre m’insulter ainsi.

— Taime ça hein, petite cochonne, quand je te baise comme une bête ?

— Ah ouiiii ! Jadore, tarrête surtout pas !

Je me caresse toujours en même temps. Un point de sensations plus fortes se forme au creux de mon rectum. Il mapproche de la jouissance.

— Ahhh ! Je sens que ça monte. Ah oui, ça monte. Jaime tellement ça. Fais-moi jouir encore une fois !

— Cest que tes une petite salope toi ! Tu la sens ma grosse queue qui te prend ? Tu la sens, bien au fond ?

Je nai pas le temps de répondre. Je suis si excité. Un orgasme naît au fond de mes entrailles et traverse tout mon bassin. Jéjacule pour la seconde fois dans leau du bain.

— Ahhh ouiiii ! Cest trop bon ! Cest juste là ! Ah oui, je laime ta grosse queuuuuuue !

Quelques secondes plus tard, je sens que Bruno se cabre en criant aussi sa jouissance et en explosant partout en moi. Puis, soudainement fatigué, il se laisse tomber sur mon dos. Il membrasse doucement le cou, je sens son cur qui bat à tout rompre dans sa poitrine. Après quelques minutes, Bruno retire son sexe de mon anus. Son sperme chaud et épais coule le long de mes cuisses. Nous sommes heureux, assouvis et nous nous laissons glisser dans ce bain moussant désormais rempli de foutre.

Et la soirée nest pas finie

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire