Histoires d'inceste Histoires de sexe viol Premières histoires de sexe

Une soirée avec ma copine et ses amis – Chapitre 3

Une soirée avec ma copine et ses amis - Chapitre 3



Nous ne venons pas seulement de rebaiser tous ensemble. Cette fois, nous avons carrément enculé nos copines. Nous avons pris notre pied et nous avons joui, je ne pourrais décidément jamais oublier cette soirée. Alors qu’Holly et Marina ont le cul qui déborde, Zoé a avalé mon sperme. C’est décidément une femme formidable. Plus je la découvre, plus je suis amoureux.   

   Un long silence suit nos ébats. Nous profitons du bien-être que nous a procuré cet instant magique ; nous planons sur un nuage. Nous avions prévu de sortir en boite, mais c’est définitivement annulé, plus personne n’en a envie. Nous sommes toujours nus, je tiens Zoé dans mes bras, elle se montre particulièrement câline.

    J’ai un petit creux, moi, déclare Loic.

    Tu n’as qu’à te servir dans le frigo, lui dit la maitresse de maison, tu connais le chemin.

  Il se lève et s’en va.

    Holly, ça te dérange si je prends une douche ? lui demande ma chérie.

    Bonne idée, je crois que nous en avons tous besoin d’une. Vas-y en premier.

    Et bien moi, je vais pisser, déclare Manu à son tour.

   Me voilà donc seul avec Holly et Marina. Je rougis. Je suis un mec plutôt timide, et ce sont de sacrées belles femmes. Je n’ose pas les regarder, je risquerais de rebander. Elles sont des corps sublimes et de ces paires de nibards Sérieux, elles n’ont pas envie de se rhabiller un peu ?

  J’espèrerais que les choses se passent tranquillement jusqu’à ce que quelqu’un revienne, sauf qu’elles passent directement à l’attaque après s’être chuchotés quelque chose à l’oreille. Elles bondissent de leur siège et viennent s’assoir à côté de moi. Je suis pris au piège de part et d’autre. Je ne sais pas ce qu’elles ont en tête, mais cela me rend nerveux. Elles me regardent d’un air vicieux.

    Alors, Ryan. Maintenant qu’il n’y a que nous, dit nous tout : que penses-tu de Zoé ? me questionne Holly.

    C’est une femme formidable, fais-je d’un ton sincère.

    Ça t’a plu de la baiser ?

    

  C’est gênant comme question et surtout évident après ce qui s’est passé. Je joue tout de même le jeu :

    Pas qu’un peu !

    Tu ne t’attendais pas à ce qu’elle aime l’anal, hein ? me demande Marina.

    Pas du tout.

    Alors, il parait que c’était votre première fois ? m’interroge Holly. Mais qu’est ce qui t’as pris aussi longtemps !

    Bah… je ne sais pas

    Tu te rends compte qu’elle pensait qu’elle ne te plaisait pas ?! Elle n’attendait que ça !

    Tu peux nous remercier, encore un peu, et elle te larguait.

    Je je l’ignorais, fais-je embarrassé.

    Tu peux être rassuré, après ce que tu lui as fait, il n’y a plus de risque. Tu as vu comment elle s’est blottie contre toi après l’amour ? Elle t’a adopté.

    Bienvenu dans notre club.

    Merci

    Tu as intérêt à prendre soin d’elle par contre, sinon, tu vas avoir affaire à nous, me menace Marina.

    Promis.

    On te surveille enchérit la blonde. Zoé est notre meilleure amie, mais elle est un peu fragile. Ses histoires avec ses derniers mecs ne s’est pas très bien passé.

  Elles se rapprochent dangereusement de plus en plus de moi, elles me collent presque. Elles ont ce ton joueur dans la voix. Elles me taquinent exprès, comme une sorte de bizutage.

    Tu as aimé nous regarder pendant que tu prenais Zoé ? me demande Marina.

    Je heumm… non

    Ooh le menteur ne me croit pas Holly.

    Faut pas en avoir honte, tu sais. C’est un peu le but de l’avoir fait tous ensemble. Moi, ça m’a beaucoup excitée de vous observer.

    Hmm, moi aussi.

    Bon, d’accord, avoué-je, je l’admets, ça m’a beaucoup plu.

  Je ne sais vraiment plus où mettre. Comme si ce n’était pas suffisant, voilà que Marina commence à me caresser la cuisse. Holly la rejoint peu après. Elles me sourient comme si elles cherchaient à me séduire.

    Tu nous trouves jolie ? me fait la rousse.

    Oui beaucoup rougis-je.

    Il y en a une que tu préfères à Zoé ?

    Marina ! s’indigne son amie. On ne demande pas ce genre de choses

    Ce n’est pas malsain, un homme a le droit de trouver une autre fille plus jolie que sa copine, il n’y pas à être jalouse. Ce n’est pas le physique qui compte dans une relation, c’est la connexion qu’on partage. Alors ?

    Je vous êtes tous les deux très attirantes, mais je ne saurais pas dire laquelle d’entre vous est la plus jolie.

    Tu ne te mouilles pas trop fait-elle semblant de me reprocher.

    Mais c’est sincère ! Vous êtes toutes vraiment trop canon. Vous êtes les trois plus belles filles que je n’ai jamais vu.

    Flatteur !

  Ça y est, les choses commencent à déraper, Marina a attrapé la verge et commence à me caresser. Je ne sais pas comment réagir :

    Qu’est-ce que vous faites ?! lui fais-je. Non, arrêtez !

    Quoi ? Cela ne te plait pas ?

    Non ! J’aime Zoé !

    Tu as l’air pourtant de rebander !

    Regarde-moi ça comme c’est un beau morceau, Marina. Elle est plus grosse que celle de nos mecs !

    Je sais, elle me fait baver depuis la seconde où je l’ai vue. Et je ne parle pas de mes lèvres supérieures.

    Tu as envie de coucher avec nous, Ryan ?

    Quoi ? Mais non ! fais-je ne me débattant pour me sortir de ce guêpier.

    Pourquoi pas ? Tu viens de nous dire que tu nous trouvais canon.

    Qu’est-ce que vous faites, vous cherchez à me tester ?!

    Mais non, détend-toi.

    J’aime Zoé ! Je vous le jure !  

    Et alors ? On te parle juste de sexe, pas de nous mettre la bague au doigt. L’un n’empêche pas l’autre. Tu sais, nous sommes les meilleures amies du monde, on peut bien tout se partager.

  La blonde aussi se met à me branler. J’ai envie de me dégager, mais dans un sens, je dois bien admettre que c’est bon. C’est le bordel dans ma tête. Ma raison me dit de lutter, mais mes instincts ont envie de se laisser aller.

    Vous êtes folles les autres vont revenir !

    En es-tu sûr ? Manu est parti aux toilettes depuis un bon moment maintenant, cela ne t’étonne pas qu’il ne soit pas déjà revenu ?

    Je je ne comprends pas, bégayé-je.

    Qu’est-ce que tu crois qu’il fait en ce moment ? me dit Holly. Qu’est-ce que tu crois que Zoé fait ?   

    Zoé est une belle fille, enchérit Marina, je sais que cela fait longtemps que nos hommes fantasment sur elle.

  Elles ne sont tout de même pas en train d’insinuer que

    Non ! Je ne vous crois pas ! Zoé ne pourrait jamais faire ça !

    Vraiment ?

    Non ! Elle ne me tromperait pas !

 Non, pas ma Zoé, je n’y crois pas. Ce n’est pas possible. Pas avec deux mecs en plus

    Ce n’est pas vraiment tromper, tente de me faire avaler la pilule Marina. Il n’y a pas de cachoterie. Elle doit bien se douter que tu vas le savoir, tout comme elle doit bien se douter de ce que tu vas faire avec nous.

    Je ne vais rien faire avec vous !

    Vraiment ? Regarde comme tu es dur rien que pour nous, fait la rousse en augmentant son rythme sur ma queue. Nous sommes là, nues, la chatte coulante pour toi, n’attendant qu’une seule chose : que tu nous baises toutes les deux. Tu serais capable de dire non ?

    Je ne sais pas quoi répondre. J’ai envie. Forcément que j’ai envie : ce sont des putains de bombes ; mais je ne veux pas non plus trahir Zoé. Tout ce que je veux, c’est être un bon petit copain ; j’ai malgré tout des pensées franchement salaces concernant ces deux filles. Je lutte entre mon désir d’être fidèle et la peur de passé à côté de l’occasion d’une vie. Mince, deux chiennes en chaleur qui me demandent ouvertement que je les baise, ce n’est pas le genre de truc qui se reproduira deux fois.

  Devant mon manque de réaction, Marina se penche sur moi pour me sucer. Merde ! J’essaie de dire non, mais je suis faible si faible. C’est trop bon, je me résigne. Et puis elles ont raison : Manu ou Loic devraient être revenus depuis un bout de temps déjà. Ils doivent être en train d’essayer de se taper Zoé, MA zoé. Comme nous n’avons pas de nouvelle d’elle non plus, cela doit signifier qu’elle s’est laissée faire. M’imaginer ces salauds profiter de ma copine me rend à la fois jaloux et fou furieux. Comment peuvent-ils me faire ça ? Comment peut-ELLE me faire ça ? Je devrais être en train de piquer une crise, mais la caresse buccale de Marina parvient à me calmer. J’oublie tout, je me laisse aller. Quand Holly vient m’embrasser, je lui rends son baiser. C’est décidé, je vais me les faire, je vais les sauter ces deux salopes. Pas tant par vengeance, mais si Zoé s’amuse, je ne vois pas pourquoi je n’y aurais pas droit moi aussi.

   La blonde rejoint son amie pour me pomper elle-aussi. Elles se partagent ma bite dans des bruits de succion. Je m’apprête à baiser pour la troisième fois de la soirée, je suis surpris par ma propre endurance. Je les regarde, deux femmes sublimes à genoux en train de jouer avec mon dard, je n’aurais jamais pensé pouvoir voir ça un jour.

  Je me dis que tout cela n’est peut-être pas si grave, après tout. Marina n’a peut-être pas tort, ce n’est peut-être pas vraiment tromper. Je dois bien reconnaitre que les avoir regardées en train de se faire prendre par leurs mecs m’a donné vachement envie de tirer mon coup avec. C’est sans doute mieux de réaliser ce fantasme que de rester frustré. Cela doit être la même chose pour Zoé. Ce n’est pas une petite fille innocente, c’est une vraie femme avec ses désirs et ses fantasmes. Pour sûr, je ne l’imaginais pas comme ça, je suis un peu choqué, mais elle a tout autant le droit de se laisser aller à ses pulsions, cela ne veut pas dire qu’elle ne m’aime pas. Je ne suis plus en colère, et un peu moins jaloux. C’est quelque chose de nouveau pour moi, mais c’est une aventure dans laquelle je suis prêt à me lancer.  

***

   

   Décidément, quelle soirée ! Quand mes amies m’ont invitée à sortir en boite afin que je puisse leur présenter mon nouveau copain, je ne m’imaginais pas que les choses dégénèreraient de cette façon. Participer à une orgie, cela ne me ressemble tellement pas, pourtant, je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ça. Je me sens à la fois honteuse et sereine.

  Il faut dire que pour notre première fois, Ryan s’est montré incroyable. C’est un bon amant, bien meilleur que pas mal de mes ex. En général, je ne pratique pas la sodomie aussi vite dans une nouvelle relation ; je suis du genre timide, il me faut du temps pour me dévoiler au lit ; je me sens un peu salope de m’être lâchée ainsi. J’ai peur, que va-t-il se passer maintenant ? Quelle image doit-il avoir de moi ? Et mes amies ? Elles ne vont plus jamais pouvoir me voir de la même façon ; m’enfin, pour être honnête, moi non plus. Elles ont beau avoir l’habitude de parler ouvertement de cul, ce n’est pas la même chose de les voir en action.

  J’aime beaucoup la salle de bain de Holly, elle est très spacieuse et bien équipée, sa famille a toujours eu de l’argent. Je me régale sous la douche d’eau chaude, la vapeur a créé de la buée sur les vitres. Je me passe du savon sur tout le corps. Je suis épuisée, salie, mais bien, détendue, heureuse. Plus j’y pense, plus je ne regrette pas ce qui s’est passé ; ça a été l’expérience d’une vie.

  Soudain, j’entends du bruit derrière moi. Quelqu’un vient d’entrer dans la cabine :

    Manu ? m’écrié-je en me retournant. Qu’est-ce que tu fais ici ?!

  Par réflexe, je cache mes parties intimes avec mes mains.

    Comme toi, je viens prendre une douche.

    Tu vois bien que c’est occupé, non ?

    Ooh, voyons Zoé, tu sais aussi bien que moi qu’il y a de la place pour deux. Qu’est ce qui te gène ? Après ce que nous venons de vivre, je pense que nous avons plus à avoir honte de notre nudité.

  Je ne suis absolument pas d’accord, cela n’a rien à voir, mais je n’ai pas encore envie de passer pour la petite prude coincée et chieuse.

    Ok, tu peux venir, mais retourne-toi s’il te plait.

  Nous nous tournons le dos l’un à l’autre, chacun fait sa petite affaire. Je suis troublée par sa présence, mais pas à cause de mon côté puritaine. Honnêtement, c’est même plutôt le contraire. J’ai toujours envié mes amies de sortir avec de beaux mecs, alors me retrouver nue seule avec lui Je secoue la tête, qu’est ce qui m’arrive d’avoir ce genre de pensée ? Je ne sais pas ce que j’ai aujourd’hui, mais j’ai complétement perdu la tête.

  Tout se passe bien, jusque ce que je sente qu’il me met une main aux fesses.

    Manu ! m’indigné-je en le repoussant.

    Désolé. Je n’ai pas pu résister. Je dois dire aussi que tu as un si beau cul. Il m’a fait rêver toute la soirée. Ryan a une chance dingue.

 C’est idiot, mais au fond, je suis touchée par le compliment. Je veux dire, Holly et Marina sont de si belles filles, j’ai souvent bien moins d’attention qu’elles de la part de garçons. M’enfin, vu la situation, ça reste très déplacé de sa part.

    J’ai un aveu à te faire, Zoé, poursuit-il. J’ai toujours fantasmé de le faire avec toi.

    Tu es fou ? Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu viens de baiser deux fois, ne me dit pas que tu as encore envie.

    Bah si, regarde, je bande à nouveau. Et crois-moi, cette fois, c’est uniquement pour toi.

  Bon sang, c’est vrai, il est dur comme du fer. Comment est-ce possible ? Je rougis.

  Il s’approche dangereusement et repose une main sur mes fesses. Ses intentions sont très claires.

    Manu ! On ne peut pas faire ce genre de choses ! fais-je.

  Quelle sotte je fais. Je ne lui ai pas dit que je n’en avais pas envie, juste que cela me posait un souci moral. Évidemment, cela ne suffit pas à le dissuader. Il vient m’embrasser le cou, sa main remonte lentement de mes hanches à mes seins. Il me pelote, je me laisse emporter Je Non ! Non !

    Arrête ! Marina est juste à côté !

    Et alors ?

    C’est ma meilleure amie ! Je ne peux pas lui faire ça !

    Et qu’est-ce que tu crois qu’elle doit être en train de faire avec ton mec en ce moment ? Tu l’as laissé seul avec elle et Holly.

    Je je

  Je vois très bien de quoi il parle Ce sont des mangeuses d’hommes, elles m’ont déjà volé un copain comme ça par le passé. Je leur en ai voulue à mort Nous sommes restées amies malgré tout mais elles n’oseraient tout de même pas recommencer, si ? Elles m’ont promise  Et puis surtout

    Ryan ne ferait jamais ça, fais-je.

    Vraiment, il est coincé seul avec deux superbes jeunes filles en chaleur. Tu le crois capable de résister ?

    Il n’est pas seul, il y a Loic.

    Et tu crois que ça les arrêterait ? Tu les connais mieux que moi

   Non, pas Ryan, ce n’est pas possible Je je ne trouve plus rien à dire. Il faut que je sorte d’ici, vite, que je les en empêche. Manu me retient par le bras :

    Attends !

    Je ne peux pas les laisser faire ça !

    Et pourquoi pas ? Ils ne font rien de mal.

    Merde ! Comment tu peux dire un truc pareil ?! Marina est ta copine, cela ne te dérange pas toi non plus ?!

    Comme tu l’as vu, Marina est moi sommes un couple très libre. Cela ne me dérange pas qu’elle ait des coucheries à droite à gauche de temps en temps, puisque cela me permet d’en avoir aussi.

    Si c’est le cas, je ne comprends pas ce que vous faites toujours ensemble

    L’important, c’est l’amour, Zoé. Coucher avec une autre ne veut pas dire que je ne l’aime pas. C’est naturel d’avoir parfois envie de quelqu’un d’autre, et je trouve ça plutôt sain de pouvoir le faire plutôt que de vivre avec cette frustration, tu n’es pas d’accord ?

  Je suis troublée, je vois très bien de quoi il parle, même si je n’avais jamais vu les choses sous cet angle. J’ai envie de lui, je ne peux pas le nier, mais je me vois mal tromper Ryan, c’est lui que j’aime. Il refait une tentative et vient m’embrasser. Je me laisse faire. Je n’arrive plus à penser avec ma tête, seulement avec ma chatte. Elle brule et coule de désir. Peut-être qu’il a raison après tout, peut-être que cela n’a rien de grave. Il me met la langue, je me surprends à lui donner la mienne. Ooh, Ryan, je suis si désolée. Je ne suis pas une belle personne, je vais le faire

    Hmm, Zoé, soupire-t-il, tu me fais tellement envie

    Moi aussi réponds-je.

 J’enserre son membre de mes doigts. Il est beau, il est gros. Moins que celui de mon chéri, mais d’une belle taille. Je le branle doucement, il gémit pour moi. Il me veut vraiment, cela me fait fondre. Coucher à mon tour avec le petit d’ami d’Holly, combien de fois n’y ai-je pas songée. Je n’aurais pas de copain, je l’aurais laissé faire dès le début sans résister, j’ai si honte d’être une fille facile, cela ne me ressemble tellement pas. Je ne pensais pas que je l’intéressais, cela me touche. Je me mets à genoux pour le sucer sans qu’il ne me le demande. J’ai envie de l’avoir dans ma bouche. Je lèche son bourgeon turgescent avant de l’avaler.

    Hmm, Zoé. Ooh oui

  Il me caresse les cheveux mais me laisse aller à mon rythme. J’avais peur qu’il soit plus proactif. C’est bon, je mouille, j’ai hâte de le sentir au fond de moi.

  La porte de la cabine s’ouvre, quelqu’un d’autre entre

    Loic ?! s’exclame Manu à peine gêné.

  Moi, je ne sais plus où me mettre Je suis prise en flagrant délit d’adultère.

    Ah, je ne vois que je ne suis pas le seul à avoir eu l’idée, fait le petit ami d’Holly le plus naturellement du monde. Moi aussi j’étais venu pour pouvoir la baiser.

    Joins-toi au club, l’invite Manu. Cela te dérange, Zoé ?

  Ils n’ont vraiment aucune honte ! Me demander un truc pareil ! Je réalise ce que la présence de Loic ici signifie : Ryan est effectivement seul avec Holly et Marina. Je n’ai plus aucun doute sur ce qu’ils doivent être en train de faire Ryan Je ne sais pas si je suis déçue ou reconnaissante. Il me donne une bonne excuse pour pouvoir me venger d’elles une bonne fois pour toute.

    Non, cela ne me dérange pas, fais-je timidement.

  Loic, nu, entre dans la douche et me présente son sexe. Je le branle pour le rendre dur. Je n’arrive pas à croire ce qui est en train de se passer, je vais réaliser mon plus grand fantasme inavoué : rendre cocues mes meilleures amies en couchant avec leurs deux copains en même temps. J’en avais déjà fait des rêves humides, mais je ne pensais pas que je serais capable de passer à l’acte. Je pensais de toute façon que l’occasion ne se présenterais jamais, et du coup que la question ne s’est jamais posée. Je suis la première surprise de me voir faire ce genre de choses. Ryan doit tellement être déçu de moi s’il savait à quel point je suis une salope.  

  Nous sommes tous les trois enfermés dans cette vaste douche. L’eau chaude coule toujours. Je passe d’une bite à l’autre en me régalant. Ils sont tous les deux durs, rien que pour moi. J’ai envie d’en prendre soin et de leur donner beaucoup de plaisir. Je les pompe du mieux que je peux, je veux les rendre fou de désirs. Je trouve ça tellement flatteur d’être avec deux hommes qui me veulent. Je n’avais jamais fait ça avant, mais maintenant que j’y suis, je veux qu’ils me prennent.

    Oooh, Zoé, gémit Loic.

    La vache, elle suce bien, hein ? commente Manu.

    C’est clair. Elle parait peut-être timide, mais au fond, c’est une vraie femme qui n’a pas honte de son plaisir.

    On va te faire du bien, Zoé, on te le promet.

  J’espère bien Je ne fais pas ça juste pour me venger d’Holly et Marina. Ce sont simplement deux beaux garçons, et j’ai envie d’eux

  Avoir une queue dans chaque main et une expérience enivrante. Elles sont comme vivantes, me suppliant que je les câline. Je sors la langue pour lécher leurs deux glands en même temps. Les soupirs de leurs propriétaires me confirment qu’ils sont à moi, rien qu’à moi. J’en avale un, puis je vais sucer l’autre. Ils sont différents, mais tous les deux délicieux. Je ne sais plus où donner de la tête.

  Ils sont très doux avec moi. Ils me laissent jouer avec mes deux jouets de chair comme j’en ai envie, ils en profitent pour caresser mon corps et me peloter les seins. Je peux sentir combien je les excite et qu’ils ont faim de moi.

    Hmm, viens Zoé, je vais te baiser, me dit Manu.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire