Histoires d'inceste Histoires de sexe français

Dépucelage tardif avec maman – Chapitre 2

Dépucelage tardif avec maman - Chapitre 2



Suite aux nombreux messages et mails que jai reçu, je me dois de vous raconter la suite de mes vacances avec ma mère. Pour ceux qui nauraient pas encore lu le premier épisode, voici un bref rappel : Je suis parti lété dernier avec ma mère en vacances, à la montagne. Le deuxième soir, après avoir vu ma mère se masturber, nous avons fini dans sa chambre. Cest comme ça que jai été dépucelé !

Le lendemain matin, après notre première fois, je me suis réveillé le premier. Ma mère était allongée nue à côté de moi, sa tête posée contre mon torse. Je suis resté là de longues minutes à la regarder dormir. Jen profiter pour explorer un peu plus son corps, avec notamment quelques caresses sur ses seins fermes.

En deux jours, nous avons quasiment utilisé chacune des pièces du chalet pour y faire lamour et dans toutes les positions, un vrai délice.

Puis un soir, pendant que nous faisions un petit câlin sur le canapé, elle me fit cette confidence pour le moins étrange : « Jaime ta façon de me faire lamour, mon petit chéri. Tu es très tendre avec moi, mais maintenant jaimerais quon en profite pour réaliser mes fantasmes. » En entendant ça, mon cur sest accéléré et mon sexe a fait un bond ! Je continuais à écouter ce quelle était en train de me dire : « Jaimerais sentir ta puissance. Je voudrais que tu me prennes de force, par surprise, comme une salope. Je suis ta mère, mais ça ne veut pas dire que je nai pas certains fantasmes »

Javoue que sur le coup jétais presque choqué. Nos séances de sexe sétaient très bien passées. Javais pris un pied incroyable. Comment le reste du séjour allait-il se passer ?

Après mavoir dit ça, elle ma embrassé sur la joue, puis et parti se coucher en me disant : « Ce soir on fera rien, je te laisse réfléchir à ce que tu pourrais me faire. » Et là je me suis dit : pas de sexe ce soir, ça fait chier. Je suis donc, moi aussi, parti me coucher, obligé de me soulager tout seul. Jai pas réussi à trouver le sommeil, je narrêtais pas de repenser à ce quelle mavait dit. Que voulez-t-elle exactement ? Quest-ce quelle attend de moi ?

Je me suis retourné 100 fois dans mon lit, seul, pour trouver comment faire jouir ma mère en réalisant ses fantasmes : de la surprise, de la force, les idées ne se sont pas basculées. Puis tout à coup je me suis dit quil y avait un endroit du chalet où nous navions pas encore fait lamour. Cette pièce serait parfaite pour la prendre par surprise. Cétait décidé, le lendemain matin quand elle prendrait sa douche je viendrais lui faire sa fête. Et si elle veut de la force elle va en avoir !

Le matin je me sors du lit un peu difficilement ayant peu dormi. Ma mère est déjà levée, elle prend son petit déjeuner. Etonnamment elle nest pas nue, elle a enfilé une nuisette. Je mapproche delle et lembrasse sur la joue et dans le cou, avant de massoir à table. Après avoir échangé des banalités, elle me demande :

« Tu ne tes pas trop ennuyé cette nuit sans moi ? »

« Jaurais préféré dormir avec toi. Jespère que tu me laisseras dormir avec toi cette nuit ? »

« Ca cest toi quil décidera, tu sais ce quil te reste à faire. »

Sur ces mots, ma mère se lève et me dit quelle va prendre sa douche. Cest lheure de mettre mon plan à exécution !

Jattends un peu et mapproche de la porte de la salle de bain. Je colle mon oreille contre la porte tout en me déshabillant. Quelques secondes plus tard, jentends la cabine de douche souvrir et leau coulée. Cest le moment pour entrer ! Ma mère, tout comme à la maison, na pas fermé la porte à clé. Jentre donc discrètement dans la salle de bain et japerçois le dos et les fesses rebondies de ma mère derrière la vitre de la douche. Je mapproche un peu plus et rentre à toute allure dans la douche. Elle na pas le temps de se retourner. Je la plaque contre la paroi de douche. Surprise par mon entrée, elle lâche la pomme de douche.

Collée entre la paroi et mon corps ma mère ne peut plus bouger. Avec ma main droite je maintien la tête de maman contre la douche, tout en saisissant la pomme de douche dans lautre main. Je fais glisser celle-ci sur la chatte de ma mère en mattardant sur son petit clito. Le plaisir apporté par la puissance des jets a fait soupirer ma mère de plaisir.

Après quelques minutes de ce traitement, je coupe leau et en profite pour prendre ma mère par derrière. Elle voulait de la force, elle va en avoir. Je lai penché un avant, tout en maintenant sa tête collé contre le douche. Je lui donnais de grands coups de bassin pour la baiser la plus fort possible. Elle commençait à gémir mais je sentais quelle en voulait encore plus.

Je continuais à lui maintenir la tête contre la paroi et je la penchais un peu plus en avant. Javais une petite idée derrière la tête ! Je continuais à la pilonner et pendant ce temps je commençais à lécher mon majeur. Si on a baisé dans toutes les positions, je navais pas encre possédé tous ses trous. Et je ne savais pas si elle était encore vierge du cul. Mon doigt bien humide je lapproche de son petit trou. Je lai posé dessus et jai poussé très fort dun seul coup. Ma mère a hurlé !! Ce hurlement ma procuré une décharge dans tout le corps et jai giclé dans sa chatte. Ensuite, jai commencé à faire des va et vient avec mon doigt, mais son anus était serré. Elle hurlait, et pleurait dès que je mactivais dans son trou. Après quelques minutes, son anus commençait à se dilater, et ses hurlements de douleur étaient désormais des cris de jouissance.

Ma bite était à nouveau toute dure, cétait loccasion de remplacer mon doigt. Je récupérais mon sperme pour lubrifier un peu plus son cul serré. Jai eu du mal à faire entrer ma bite dans son cul. La grosseur de mon sexe lui provoqua à nouveau quelques hurlements de douleur. Une fois ma bite dans son anus, jai mis dans la bouche de ma mère le doigt qui mavait servi à déflorer son anus. Elle a lair davoir adoré de le lécher !

Après quelques va et vient dans son petit trou, jai très vite joui, cétait tellement serré. Mais quel bonheur !

Une fois avoir pris notre pied, nous avons fini enlacés, assis dans la douche. Ma mère termina en me disant : « Merci, maintenant cest moi qui vais pouvoir réaliser tes fantasmes, mon petit chéri ! »

Suite à cet épisode, ma mère a cédé à tous mes caprices, tout çà pour fait plaisir à son fils. Une belle preuve damour. Je lai notamment convaincu de raser sa chatte poilue pour voir pour avoir le plaisir de faire un cuni sans les poils. Au début elle refusa, en mavouant que ses poils faisaient bander mon père !! Je ne sais pas quelle excuse elle lui aura donné après ça!

Ce séjour fut pour moi inoubliable. Une semaine de découverte du sexe, sans tabous et avec une femme aimante à mon service. Malheureusement aujourdhui nous ne pouvons plus continuer nos ébats. Jai dû déménager dans une autre région pour mon travail. De cette aventure avec ma mère, je garde un goût prononcé pour les femmes matures.

Si vous voulez plus de détails ou partager des expériences similaires, nhésitez pas à me contacter par mail.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire