Histoires d'inceste Histoires de baise

Gardien de la forêt – Chapitre 3

Gardien de la forêt - Chapitre 3



Alors que les 3 personnes encapuchonnés s’approchaient de moi l’une d’elle, la plus grande, baissa sa capuche et dévoila son visage. Je ne cacherais pas que j’ai eu un sursaut et un petit cri de surprise. Le visage de l’être en face de moi était écailleux ! Des yeux verts et des cornes sur le haut du crâne, mon interlocutrice était une sorte de dragon se tenant sur des jambes comme un humain. Avant même que je puisse dire un seul mot les deux autres firent de même. L’une possédait un visage presque humain, sa peau était d’un pâle presque éblouissant, des oreilles pointues et dressées. Elle correspondait parfaitement a la description de ce qu’on appel une elfe aujourd’hui. Seul détail qui brisait le mythe était que ses yeux était d’un noir profond, jeus l’impression de pouvoir y voir un ciel de nuit étoilé. La dernière fut encore plus impressionnante que les deux autres, elle avait un visage proche de celui d’un renard, avec seulement quelques formes qui changeait comme des yeux qui semblaient humains et une mâchoire plus arrondie, c’était presque mignon a regarder.

Surpris ? Fit la dragonne

Comment ne pas l’être… cela ne fais même pas un jour que je sais que je peux voir des choses que les autres ne peuvent. Vous êtes vraiment impressionnants comme peuple. Répondis-je.

Tu apprendras a nous connaître avec le temps. Décréta la renarde.

Pour le moment tu dois faire tes preuves. Rajouta l’elfe.

Les 3 anciennes laissèrent tomber leurs longs voiles pour dévoiler leurs corps dans le plus simple appareil. La renarde était, comme son visage, couverte de fourrure, des motifs sur la fourrure rendaient ses courbes superbes et presque hypnotiques. L’elfe avait un corps plus blanc que la lune, des tatouages rouges sur ses épaules et sa poitrine donnait l’illusion d’un petit haut qui cachait partiellement ses seins. Ce fut la dragonne qui m’impressionna le plus, après avoir fait tomber son voile elle me fit découvrir un corps sublime, la présence des écailles ne gâchait en rien la beauté de son corps. Mais elle en rajouta une couche quand elle dévoila des ailes si large qu’elles pourraient faire ma taille.

C’est bouche bée que je resta devant le corps des 3 anciennes. Sans m’en rendre compte l’elfe et la renarde s’étaient placées à mes côtés et commençaient doucement a enlever chaque morceau de tissu sur moi.

P..pourquoi devons nous être nu pour l’épreuve. Demandais-je.

C’est nu que nous sommes le plus proches de Mère Nature. Répondis la renarde.

Mère Nature ?

La forêt, l’herbe, l’air. Mère Nature est notre monde. Ajouta l’elfe.

Vous parlez de la Terre ? Elle est magique ? Demandais-je encore.

Oui mais seulement notre peuple et les gardiens des forêts peuvent en utiliser la magie. Répondis encore la renarde.

Si tu veux prouver que tu es bien des notre tu dois passer notre épreuve. Ajouta la dragonne.

Et comment allez-vous vérifier ça ?

C’est dans ton sang… Rajouta-t-elle.

A ces mots je fut parcouru de frissons. Comptent-elles m’ouvrir les veines ou quelque sorte de moyens horrible pour faire couler mon sang ?

En voyant mon visage apeuré la dragonne savançât vers moi et posa une main sur mes épaules.

Ne tinquiète pas, nous n’allons pas te blesser. Nous pouvons vérifier que tu es bien un gardien grâce a d’autres fluides. Me dit-elle pour me rassurer.

Après avoir fini de me déshabiller les deux autres anciennes vinrent se replacer aux côtés de la dragonne.

Dans les anciens temps nous avions l’habitude de prendre une mèche de cheveux ou de la salive mais c’était d’un ennui. Dis l’elfe avec un ton enfantin.

Nous avons trouvé une manière bien plus agréable et amusante de tester nos gardiens. Ajouta la renarde.

La dragonne déplaça ses mains sur mes hanches la droite descendit tout le long de mon corps en caressant mon épaule, mon torse et mon ventre au passage. Elle ne rajouta rien aux propos de ses compagnes. Elle me fit simplement un sourire qui me rassura.

Donc maintenant et si nous commencions ? Demanda la renarde.

Les 3 anciennes se tenaient devant moi, chacune d’elles scrutant mon corps dénudé, avec mes mains je cachais mes parties intime. Avec tout ce qu’elles ont dit comment ne pas comprendre ce qu’elles cherchent a faire. Est-ce que ce peuple est basé sur l’échangisme ou quelque autre procédé incluant le sexe. Bien que ces 3 êtres soient sublimes l’idée m’est encore très gênante.

C’est quand la renarde se rapprocha de moi et se mit a genoux que je rapporta mon attention sur elles, la dragonne et l’elfe restaient de marbre et se mirent même en retrait tandis que la renarde agrippa mes mains et les écartas pour pouvoir voir mon pénis qui lentement se réveilla a la vue de la superbe femme en face de lui.

Hé bien ! Même au repos tu es déjà bien fais. Dis la renarde avec une voie enjouée.

Moi qui croyais que j’étais loin d’avoir un engin de combat, on m’apprends que je suis bien foutu ? Ça fais plaisir a entendre. De plus en plus rapidement mon engin se réveilla et très vite atteint sa taille maximale.

Combien fait il ? Demanda l’elfe dont les yeux semblaient briller d’envie.

La renarde inspecta mon pénis droit comme un pic, mis sa main a côté et fis un long sourire avant de déclarer enjouée :

Il fais 19 de long et 3 de large !

Pardon ?! M’écriais-je.

Je pris mon pénis en main et a ce moment la me rendit compte que oui, mon pénis était énorme ! Mais bien plus que ce dont je me souvenais ! Qu’est-ce qui a bien pu le faire grossir a ce point ?!

La dragonne qui comprit mon étonnement me demanda :

Est-ce que Linaka et toi avez eu des rapports ?

Intrigué je répondis que oui quelques heures au par-avant Linaka s’était "nourrie" de ma semence.

Rien de plus normal alors que ton pénis ait grandi. Le toucher d’une slime bleue prodigue une croissance de la zone stimulé et dans ton cas c’est ton pénis. Décréta elle.

Je regardais une nouvelle fois mon énorme pénis qui se tenait droit devant la renarde.

Avant même que je ne dise quoi que ce soit la renarde prit en main mon engin et l’enfourna dans sa bouche. Quel sensation exquise ! Sa bouche était telle du velours qui frottait les point sensible. Chaque mouvement de sa tête provoquait une décharge électrique qui me faisait trembler des jambes. Très vite je me retrouva allongé au sol appuyé sur mes avants bras et gémissant doucement du plaisir qu me donnais la renarde. Sa longue langue épaisse frottait sur toute la longueur de mon chibre, s’enroulant autour de mon manche ou enveloppant parfois mon gland. Au bout de quelques minutes je jouit quelques filet de ma semence dans sa bouche qu’elle avala avec gourmandise.

Délicieux. Me dit-elle.

Vas-y essaye ! Dis l’elfe avec de l’excitation dans la voie !

Alors que j’étais encore essoufflé de mon orgasme, la renarde se tourna sur la gauche, pointa du doigt le sol, décrivait quelques tours dans l’air tout en récitant de drôles d’incantations. Et en un instant une petite plante sortit du sol et une fleur s’ouvrit au haut de la plante.

Ça a fonctionné ! S’exclama la renarde.

A mon tour ! Dit l’elfe tout en se ruant sur moi.

Elle sest assis sur mes cuisses et regarda mon pénis qui été redevenu flasque. Elle attrapa une petite fiole violette qui se trouvait sur une petite table dans lextrémité de la tente et en versa le contenu sur mon pénis puis massa le tout. Une légère chaleur se fit sentir sur toute mes parties et en un rien de temps je me retrouvait avec le pénis dur comme de la pierre.

Parfait ! Dit elle.

Elle leva doucement ses hanches et colla son blanc minou contre ma lance qui tremblait de désir. Elle commença a faire des mouvements de hanches sur la longueur de mon pénis pour le caresser avec ses lèvres. J’en gémissait, les mouvements se firent plus rapides et plus lourds quand elle décida de se relever et empoigna mon engin et d’une traite lenfonça dans sa pêche blanche. Ce fut douloureux tellement l’elfe était étroite. Elle gémissait tellement fort que j’avais peur que le peuple dehors ne nous remarque.

Plus fort ! Cria elle.

Je commença a donner des coups de hanches spontanés, qui semblaient faire leurs effets. L’elfe ne pouvait se retenir de gémir aussi fort qu’elle le pouvait et a force elle ébouriffais ses cheveux en passant ses mains dedans. Jattrapais ses hanches et commençais a donner des coups de reins plus fort l’un après l’autre. Son vagin était d’une telle douceur, chaque petite parcelle était un plaisir exquis et son jus était d’une chaleur presque parfaite. Je me pris pars a ses gémissements et après plusieurs minutes où nous n’étions qu’un je fini par jouir en elle. Elle cria son bonheur et une forte lumière blanche émana de sa chevelure. C’était une lumière comparable a celle de la pleine lune lors d’une nuit sans nuages. Finalement nos mouvements retentissant et je pus entendre son souffle, elle était essoufflée et exténuée. Je commençais moi aussi a me sentir très faible, enchainer trois orgasmes dans une journée n’étais pas quelque-chose a laquelle j’étais habitué.

Après cela elle se releva doucement, les jambes encore tremblantes et se replaça aux côtés de la dragonne.

Superbe. Dis la dragonne avec un ton de satisfaction.

Je pense que nous avons trouvé un bon gardien. Rajouta la renarde.

Plus que bon ! Ajouta heureuse l’elfe encore essoufflée.

Il ne s’est pas encore retrouvé avec moi. Dis la dragonne. Nous allons voir s’il tient le cran avec moi et s’il peut me faire produire assez de puissance.

Je regardais la dragonne avec envie, le contenu de la fiole violette faisait encore effet et mon membre ne semblait en aucun cas se décider a se calmer. La dragonne eu un petit sourire qui me faisait craquer et se déplaça vers moi.

A mon tour jeune gardien.

Alors qu la dragonne s’approchait de moi, je me relevais doucement et me mis debout sur mes deux pieds. La dragonne se stoppa droite devant moi, sa poitrine n’était qu’à quelques centimètres de mon visage et je pouvais en ressentir la chaleur enivrante. Elle passa ses mains autour de mon buste et me souleva aussi facilement qu’une brindille et me porta vers son visage où elle m’embrassa longuement et langoureusement. Sa salive chaude et sa langue étaient rentrer en contact avec ma langue. Nos langues jouaient entre elles, la sienne, longue, senroulait de temps en temps entièrement autour de la mienne.Ce jeu de bouche continua pendant quelques minutes, l’excitation que m’apportais ce baiser me donnais l’impression que mon pénis allait exploser tellement il était gonflé, quand finalement elle me reposa sur le sol et me fit dos. Je ne compris pas au premier abord quand soudainement elle se mit a quatre pattes et cambra son dos de la façon la plus sensuelle que je puisse imaginer.

Prouve moi que tu es un gardien digne de son titre. Mordonna t-elle.

Cette phrase était plus que suffisante pour attiser mon envie. Elle écarta doucement ses cuisses pour me dévoiler ses lèvres qui étaient aussi belles que celle d’une fille de mon âge. Elle enroula sa longue queue écailleuse autour de mon bassin et me tira vers le sien où mon pénis vins se caler entre les deux fesses pulpeuses. J’aurais cru au début que ses écailles allaient me rendre le travaille difficile mais il s’avéra qu’elles étaient souple d’une incroyable douceur. Je commençais donc a jouer avec elle donnant des coups de reins entre ses deux fesses sphériques qui rebondissaient à chaque coups de hanches.

La dragonne gémissait doucement elle retenait son envie en se mordant la lèvre inférieur, ses ailes vibraient, on aurait dis qu’elle les retenaient de s’ouvrir. Mais la dragonne refit une démonstration de son autorité et cria haut et fort :

Vas-tu la rentrer cette énorme bite ou faut-il que je te la coupe pour lutiliser moi-même ?!

Surpris, je me plia a ses exigences et enfourna d’un coup de reins mon membre dans sa pêche. Son vagin était parfaitement lubrifié et je glissais dedans et dehors sans efforts. Le tout était d’une chaleur impressionnante, j’avais l’impression que mon pénis allait brûler dans ses entrailles. Elle et moi gémissais fortement, nous étions si bien quand nous ne faisions qu’un. Mais d’un seul coup elle me poussa et je fus éjecté de son vagin. Elle me regarda en souriant et roula sur elle même, se retrouvant sur le dos et relevant le haut du corps en s’appuyant sur ses avants-bras, elle ouvrais ses cuisses largement. Je compris qu’elle voulait simplement changer de position et j’en fut réjouis car cette position était encore plus excitante que la précédente.

Je marcha de nouveau vers elle et rapidement me retrouvais de nouveau en son être a faire de violents vas et viens. Je me permis de poser mes mains sur ses énormes seins qui était comme des marshmallows géants. La sensation de chaleur que me procurait son vagin me fit rapidement arriver à la jouissance. Elle et moi ne purent retenir nos cris de jouissance. Mais elle en rajouta plus quand après son cri elle cracha une colonne de flamme hors de sa bouche qui vins percer le toit de la tente faisant rentrer la lumière du soleil.

Exténués nous nous couchions l’un contre l’autre mais rapidement nous nous sommes relevés pour en revenir au faits.

Elle se replaça entre ses deux camarades qui semblaient sêtre caresser en nous regardant, la vue de leurs mains et cuisses pleines de jus ne pouvait rien indiquer d’autre.

-Matthieu ! Dis la renarde dans un ton formelle. Tu as su prouver que tu pouvais transmettre et recevoir la magie de mère nature avec l’épreuve des anciens.

-Pour cela… emboîta l’elfe nous te déclarons…

-Gardien de cette forêt et défenseur de son peuple. Finissait la dragonne en me donnant un doux regard et sourire.

Je fis la révérence en respect et elle me prirent toutes les trois dans leurs bras avant de me parer d’habits qui semblaient cérémonieux. Et ensuite elles me traînèrent a lextérieur à la vue de tout les villageois qui à mon arrivé et la vue de mes habits commencèrent a hurler d’un ton joyeux le mot "Gardien". Ce fut pour moi l’un des plus beau jour qui marqua ma vie.

(Voila la troisième partie, si vous avez aperçu une différence dans la mise en page c’est parce que comme pour les deux parties précédentes ce chapitre est un regroupement de petites parties que j’ai écrit sur un autre site. si vous avez aimer et que vous avez des suggestions de suite je suis tout ouïe, oui car j’ai bientôt fini de rassembler sur le site les parties déjà écrites )

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire