Histoires de sexe lesbien Histoires de sexe viol Histoires gays

Je me découvre – Chapitre 1

Je me découvre - Chapitre 1



Bonjour ou bonsoir, je me présente : Alina, j’ai 42 ans, des rondeurs que j’assume, je suis une petite brune pétillante comme dirait mon mari, une poitrine généreuse 105C avec laquelle il adore jouer, les mordiller, les pincer, les lécher et surtout les maltraiter, je suis aussi une vraie coquine. Voici une première histoire vraie de ma découverte des aventures extraconjugales.

Il y a environ 1 an, j’ai trompé mon mari, je l’aime pourtant, mais il avait des soucis de santé qui lui causaient des troubles de l’érection ; et moi, je n’en pouvais plus de me satisfaire seule, alors petit à petit, l’idée de m’inscrire sur un site de rencontre (juste pour du sexe) a fait son chemin. Un jour, où j’étais seule, je me suis lancée, j’ai trouvé un site assez sympa, je me suis créé un profil et j’ai attendu les premières touches, et peu à peu, les discussions coquines au début puis assez hot ensuite se sont enchaînées pour mon plus grand plaisir de voir que malgré ma quarantaine je pouvais encore faire bander des hommes même plus jeunes !

Un se détachant du lot, déjà par sa proximité, et aussi par son physique agréable, sans oublier sa queue bien alléchante et que j’avais très envie d’avaler, en plus de ses dimensions, me faisait penser qu’il allait bien me remplir, et aussi sûrement de m’élargir un peu, 26 centimètres pour 5 de large. J’avais hâte, et lui aussi ; car de son côté, sa femme lui refusait sa bouche et son cul, parties de mon anatomie que j’étais prête à lui offrir !

Un rendez-vous fut pris un jeudi, entre 12h et 14h, mon mari étant au travail, et sa femme aussi, j’avais mis mon corset sein nu, mes bijoux de seins, un chemisier dessus et une jupe avec des bas, mais sans sous-vêtements et des escarpins ; ma chatte était humide et sur la route, la tentation de m’arrêter pour me masturber était présente. Enfin me voilà devant sa porte, je sonne, il ouvre et j’entre ; après un moment de gêne, il s’approche et m’embrasse ; puis tout en me guidant vers la chambre, ses mains trouvent mes seins et il commence à jouer avec mes tétons déjà tendus de désir, il me fait asseoir sur le lit et me dit :

Suce-moi ! J’en rêve de ta bouche, de ta langue. Vas-y. Taille-moi la meilleure pipe de ma vie !

J’adore sucer une queue, la sentir grossir et se développer dans ma bouche et avoir cette sensation d’avoir le pouvoir alors sans attendre, je sors son membre de son caleçon et je commence doucement à le lécher tout en lui caressant les couilles ; puis je descends pour les lui lécher ; et ensuite, je remonte sur toute la longueur de sa bite déjà dure, et peu à peu je la fais pénétrer dans ma bouche chaude et humide et commence ma fellation en alternant branlette et sucette pour finir en gorge profonde, ses mains sont enfouies dans mes cheveux et je l’entends pousser des râles de plaisir, sa jouissance n’est pas loin, il me demande s’il peut se lâcher dans ma bouche, je lui fais comprendre que oui, et il éjacule trois gros jets de foutre bien chaud et crémeux dans ma bouche en me traitant de salope qui aime la bite, je lui lèche bien tout pour ne rien perdre et lui montre que j’ai tout avalé.

Il finit de se déshabiller, et je décide de me dévoiler un peu ; je retire mon chemisier et ma jupe, je suis donc devant lui en corset qui laisse voir mes seins, et en bas, il se rend compte que je suis venue nue sous ma jupe, il m’enlève mes escarpins et m’allonge ensuite sur le lit et couvre ma poitrine de baisers, il prend plaisir à jouer avec mon 105C, il les lèche et les pince, je pousse des gémissements de plaisirs, j’aime qu’on joue avec mes seins, je peux même en jouir ; puis, sa main se glisse entre mes cuisses, et il y trouve ma chatte toute lisse et trempée d’envie, j’écarte les cuisses et il me lèche assez longtemps pour me faire avoir deux orgasmes, pendant ce temps, il avait retrouvé sa vigueur et me demanda de me mettre en levrette, il a frotté son gland sur mes orifices et me pénétra, d’un coup violent, la chatte, et il se mit à faire des va-et-vient rapides en alternant avec des mouvements plus lents, par trois fois, j’ai manqué de jouir, mais à chaque fois, il ralentissait, ses mains me tenaient fermement les hanches, mais qui l’une d’elles s’aventura enfin vers mon cul, il cracha sur mon petit trou et un doigt timide, força mon orifice en me disant :

La vache ! Ca rentre tout seul, mais tu es sûr que ma queue va passer ?

Oui, elle va rentrer et tu vas me faire jouir par le cul comme jamais, mais avant, laisse-moi jouir devant, et après, mon cul est à toi ! Putain, fais-moi jouir !

Il accéléra ses mouvements, et me fit jouir par la chatte et tout en continuant à donner de petits coups ; il se mit à me doigter le cul, un doigt, puis deux et trois. Il sortit sa queue de ma chatte et forçant doucement mon petit cul, il prenait un plaisir fou pour sa première sodomie, il commence par de lents va-et-vient puis augmente le rythme, il me traitait de pute, de chienne, et prenait son pied à me démonter le cul, mais le plaisir le prit par surprise et il éjacula en partie, sur et dans mon cul. Il s’écroula sur moi, sa bite sortant peu à peu de mon cul, après un moment de calme pour récupérer, il me proposa une douche avant de repartir, douche que nous avons prise à deux, il était dans mon dos et me savonnait les seins et me branla le petit bouton, je jouis une nouvelle fois sous la douche puis me rhabillai et partis.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire