Histoires de baise Histoires de sexe mobiles Histoires de sexe viol

ma soeur,mon frère et moi – Chapitre 1

ma soeur,mon frère et moi - Chapitre 1



Un jour,il y a 10 ans de cela mes parents sont partis faire des courses,au hypermarché du coin, à 30 minutes de la maison, ma grande sur nous appela, mon jeune frère et moi ,pour que nous jouions à des jeux de société.

Quand elle nous demanda si on voulait jouer à quelque chose de plus intéressant, nous on a dit que nous étions partant, elle le déshabilla, l’embrassa, puis lui caressa le pantalon, et lui sortit le gland, mit quelques coups de langue, et enfin le suça, moi j’étais là en observateur, je l’a regardait faire bouche bée et commençait à ressentir quelque chose de chaud dans le bas du ventre, puis jeus les mains moites, ma sur quand à elle continuait sa pipe, moi je sortis mon sexe, et commençait à me branler, mon petit frère gémissait, puis il éjacula sur les seins de ma sur, puis vint mon tour.

Moi, j’empoignais la tête de ma sur, jaccélérerais la cadence, puis dans un cri rauque, je jouis sur son ventre, mon frère lui tétait ses seins puis je descendis vers son entrejambe qui sentais le fruité mais fort, ma main caressait maintenant ses lèvres.

Elle ondulât son corps, ma langue remplaçât ma main, elle gémit si fort que je lui demandât si je lui avait fait mal, elle me supplia de continuer, ce que je fit avec plaisir, ensuite elle appelât mon frère et plaça son sexe devant son con, au contact celui ci poussa d’un coup, elle cria ’’non j’ai mal, laisse moi faire", elle s’enfila le pénis tous doucement, moi mon sexe avait repris sa place dans sa bouche.

Je bourrais sa bouche, tous en lui caressant les seins, mon frère qui maintenant la baisait comme un fou, elle gémissait "oui c’est bon vas y bourre moi ", "ah putain cest trop non", moi jaloux je décidais de participer plus activement,je parlais à mon frère et lui demandais de prendre sa place, lui refusa, je les regardais avec envie, pour eux je n’existait plus.

Je fis le tour de ma sur et vis son cul, un superbe cul de maghrébine, je me branlais puis au moment de jouir je m’approchais de cette rondelle, et y poussa le gland, j’entendis tous à coup un feulement intense, ma sur venait de jouir et mon frère n’allait certainement pas tarder non plus, je fis des va et vient doux et lents, puis rapides, désordonnées et brutaux, pendant un petit moment ma sur m’implorait darrêter, moi pas au bout de mon plaisir, je décidais de continuer.

Je jouis quelque temps après, ma sur à ma suite puis mon frère; elle ondulait toujours son corps sur le sol, moi qui voulait continuer, je lui accordai un peu de répit ,enfin je passais devant et lui derrière, et nous la baisâmes encore 30 bonnes minutes.

Quand nous eûmes fini, une flaque était sur le sol, nos deux spermes, nous lui ordonnâmes de tout lécher avant que les parents ne reviennent, ce qu’elle fit avec plaisir, ensuite la douche à trois pour plus de rapidité.

Enfin propre, nous aérons la pièce, et nous effaçons tous actes passés,le soir je me branlais en pensant à cette incroyable journée. J’entendis des gémissements, voir des complaintes, "non arrête pas ça: ça suffit,stop aie" mon père baisait ma mère, et lui essayait en vain d’enculer sa femme, mais n’y arrivant pas, s’énerva et décida de ne pas rester sur sa faim.

il la baisais sans ménagement, y allait avec hâte et sans douceur, puis lui balança son sperme sur la face, moi je bandais à nouveau, ma mère était si belle nue.

Et peut être viendra un jour,ou je pourrai la baiser ainsi que mes deux autres surs,qui sait.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire