Histoires de sexe en groupe Histoires de sexe lesbien Histoires de sexe viol

Une délicieuse surprise – Chapitre 1

Une délicieuse surprise - Chapitre 1



Jade était une adolescente comme les autres, à une chose près. A cause de douleurs de plus en plus violentes au bas ventre, la jeune fille avait fini par se rendre aux urgences lors dune matinée pluvieuse. Cela faisait longtemps quelle soufrait, mais avec le temps, la douleur était devenue insupportable, si bien quaprès une nuit blanche à se tordre de douleur, sa mère avait décidé de lemmener voir un médecin sans plus attendre.

Un brin réservée, Jade gardait pour elle beaucoup de chose, et préférait généralement observer et écouter plutôt que dintervenir. Aussi, alors quon lui faisait passer plusieurs examens plus ou moins pénibles, elle attendait sans rien dire. Elle aurait donné nimporte quoi pour ne plus avoir mal, mais ne laissait rien paraître. Et même lorsque son médecin vînt lui annoncer quil avait trouvé la cause de tant de souffrance, elle ne broncha pas. Elle se fichait du résultat, la seule chose quelle souhaitait étant un résultat. Après maintes explications, le médecin lui expliqua ainsi quà sa mère quelle souffrait dun mauvais positionnement de lutérus, ce qui entraînait une légère torsion, doù les douleurs. Existaient à cela deux solutions : la chirurgie, ou une thérapie moins invasive. Sa mère, craignant une chirurgie, demanda plus de détails sur lautre thérapie. Jade nécouta que dune oreille, tentant dapaiser les crampes qui lui vrillaient le bas-ventre. La seule chose quelle comprit ne lui fit pas vraiment plaisir. La thérapie moins invasive consistait, en passant par la voie naturelle, à tenter de repositionner lutérus par diverses manipulations.

Après un certain temps de discussion entre Jade et sa mère, ce fut la seconde solution qui fut choisit, par crainte dune rémission plus longue pour la chirurgie. Il fut convenu avec le gynécologue que tout cela aurait lieu le surlendemain, en début de matinée. Jade fut donc admise à lhôpital le soir même, pour avoir le temps deffectuer les derniers examens nécessaires. Sa première nuit, grâce à des anti-douleurs, fut plus reposante que les précédentes, même si la douleur persistait. Elle passa la journée du lendemain à se reposer, sa mère à ses côtés. Lorsque cette dernière du partir, Jade tenta de paraître rassurée et confiante, bien quelle ne le soit absolument pas. Sa mère ne pourrait être là le lendemain, car elle travaillait, mais lui promis de revenir dès le soir.

————————-

Il était déjà tard, mais Jade ne dormait pas. Dans les couloirs, on nentendait plus aucun bruit. La plupart des gens devaient déjà dormir. Ayant chaud bien que simplement vêtue dun tee-shirt et dun shorty pour dormir, ladolescente se leva une dernière fois pour aller boire, puis retourna se coucher. Soudain, alors quelle refermait la porte de la salle de bain, une main se plaqua sur sa bouche lempêchant de crier tandis quune autre la plaquait doucement contre le mur. La jeune fille se débattit, tentant de se libérer, mais le moindre mouvement lui vrillait le bas-ventre. Alors, elle sentit une main se poser sur son ventre, et les doigts se glissèrent sous son shorty. Elle tenta en vain dappeler à laide ou de se défaire de lemprise de son assaillant, mais rien à faire. Un murmure à son oreille lui enjoignit de se calmer. Ce nétait pas une voix sifflante ou une ordre, cétait dit dune voix douce et calme, comme un conseil. Deux doigts se posèrent sur son clitoris, et commencèrent à le masser délicatement. Le mouvement saccentua, les doigts variant la pression, tournant et retournant sur son petit bout de chair. Et soudain, elle sentit monter un orgasme ravageur, une vague de plaisir, qui la laissa pantelante. Jade sétait déjà donné du plaisir seule, aussi savait-elle ce quil avait fait, mais la rapidité avec laquelle il lavait fait venir la laissa stupéfaite. Nul doute que cétait un connaisseur. La fatigue et le relâchement accumulés firent quelle vacilla, ses jambes ne la soutenant plus. La main qui maintenait sa bouche fermée se desserra alors délicatement, et un bras vînt se placer autour de sa taille, la soutenant. Cétait un bras à la peau mate, où les muscles saillaient. Une odeur musquée émanait de la silhouette musclée qui se trouvait derrière elle, et une voix se fit entendre :

« – Ne tinquiète pas et laisse-toi faire, tu seras plus à laise demain.»

Qui que soit le jeune homme, il ne semblait pas lui vouloir de mal. De plus, lorgasme avait – pour un temps fait disparaître la douleur, et Jade était dans un état de relâchement si paisible quelle se laissa faire. Elle était bien. Et tandis que les deux doigts recommencèrent à sactiver sous son shorty, elle bascula la tête en arrière, et la posa sur lépaule musclée. Une fois encore, les doigts varièrent la pression et la vitesse, massant son clitoris en petits cercles concentriques, mais cette fois-ci, le plaisir monta doucement, de plus en plus intense. Chaque parcelle de son corps frissonnait sous les caresses expertes de la main, douce et chaude, qui enserrait son sexe. Petit à petit, les doigts descendirent plus loin, allant caresser lentrée de son sexe avec délicatesse, tandis que la paume continuait de titiller le clitoris. De temps à autre, la main se plaquait sur son clitoris, écrasant délicieusement son bout de chair, avant de reprendre ses doux massages. Jade était au bord de lorgasme, totalement affalée sur le bras qui la retenait sans vaciller. Elle ne savait plus où elle était ni ce quil se passait, seule comptait la main qui caressait son sexe avec douceur et maîtrise, la laissant sous le joug dun plaisir continuel, sans toutefois lamener à lorgasme. Sen était délicieux. Un doigt se faufila alors jusquà lentrée de son sexe, quil caressa quelques instant, avant de continuer son chemin, écartant légèrement les chairs et caressant le sexe de lintérieur. Sen fut trop pour Jade, qui eut un nouvel orgasme, tout aussi puissant que le premier.

Le lendemain, elle ne su si tout cela sétait vraiment passé, ni comment elle était retourné dans son lit, mais le souvenir des doigts sur son sexe, eux, étaient bien réels.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire