Histoires de sexe sœur Histoires érotiques de couples amateurs

KIM – Chapitre 1

KIM - Chapitre 1



KIM Chapitre 1

( Kim maime doux de partout )

Kim et moi étions parfaitement heureux tous les deux depuis plusieurs mois. Belle fille dorigine asiatique, elle adorait faire lamour, le seul petit problème est qu’elle avait un très fort caractère, et que nous ne faisions lamour uniquement sur son initiative. Chaque fois que cest moi qui le proposais, elle trouvait toujours une excuse. Javais bien essayé de lui en parler, mais elle mavait fait la tête quinze jours. Je my étais fait à présent, et attendais chaque fois son bon vouloir.

Un samedi, elle me proposa :

— jaimerais bien te voir rasé intégralement, cet après-midi, on soccupera de cela.

On, cela signifiait dans sa tête : Je moccuperai de cela.

Après le repas, elle me dit :

— Déshabille toi, et vas tallonger sur la table, je vais chercher le nécessaire.

Javais bien essayé de lui dire que ce serait plus pratique dans notre chambre, mais Madame avait décidé, cétait comme ça.

Une serviette était déjà prête dans le living, je me mis nu, pris position, et attendit son retour.

Elle revint avec tout ce qu’il fallait, et ne perdit pas de temps.

Lorsquelle eut fini avec mon service trois pièces, elle me demanda de me retourner, et de me mettre à quatre pattes. Au bout dun petit moment, jétais lisse comme le jour de ma naissance.

Kim avait vraiment tout prévu, lorsquelle eut terminé, elle me fit mettre à genoux, et passa une huile parfumée sur toutes les parties quelle venait de raser : sexe, bourses et fesses.

Cette situation mavait bien émue, et lorsquelle eut fini de menduire, jétais plus quen forme devant son visage.

Pour me remercier de ma patience, elle me gratifia dune superbe fellation. Comme ce nétait pas monnaie courante, jen fus particulièrement touché.

Cette situation avait dû également lémouvoir, car le soir jeus le droit de lui faire plusieurs fois lamour. Habituellement ce nétait quune fois, après elle me disait : Je ne veux pas tuser, je veux te garder longtemps en forme.

Le samedi suivant, le petit jeu se reproduisit, avec une petite différence : pas de fellation après le massage, et une seule fois lamour le soir. Le samedi suivant même topo.

Celui daprès varia un peu, après le rasage, elle me fit de nouveau mettre à quatre pattes pour enduire mes fesses dhuile parfumée. Elle sattarda un peu plus longuement de ce côté, et plus particulièrement sur lorifice que les garçons et les filles ont le plus ressemblant.

A un moment donné, je trouvais quelle avait fait couler beaucoup plus dhuile que nécessaire. Elle prit alors mon sexe en main, et entreprit une douce masturbation, chose quelle ne faisait pas habituellement. Son autre main continuait de frictionner mon petit trou, jusquà ce que je sente un doigt tenter de sy introduire.

Je ne my attendais pas, et loin de me contrarier ou de me vexer, je sentis mon bas-ventre séchauffer plus quà laccoutumée. Kim sen rendit compte, et en voyant que je ne protestais pas, plutôt de que le retirer, elle lenfonça davantage, et le fit coulisser plusieurs fois. Jeus droit ensuite à une belle fellation.

Les deux samedis suivants, cétait maintenant devenu une habitude que ces massages du samedi, elle recommença son manège avec son doigt entre mes fesses. Sauf que les vas et viens furent plus nombreux, et que je neus pas droit à une gâterie buccale. Je commençais à me faire à ces attouchements particuliers, et y prenais goût peu à peu.

Le samedi daprès, pendant que je me mis en position, je la voyais saffairer sur le côté, sans savoir ce quelle faisait. Lorsquelle eut terminé, elle éclaira ma lanterne.

— Jai acheté une caméra pour filmer ton rasage.

Je neus pas droit à plus dexplications, je naurais pas osé le lui en demander, ni protesté que je ne voulais pas être filmé.

Jeus droit ce jour là à une fellation dans les règles. Javais limpression que cétait un rite : quand il y avait une innovation de sa part, jétais un peu plus gâté quà la normale.

Le samedi suivant, alors que tout était prêt, la sonnette dentrée de notre appartement tinta. Comme jétais nu, ce fut Kim qui alla ouvrir la porte, avant de me dire :

— Ne bouge pas, je reviens tout de suite.

Nous nattendions personne, et, pensant à un démarcheur, je me dis que Kim aurait vite fait de sen débarrasser.

Je fus très surpris de lentendre dire :

— Tu arrives juste à temps, je tattendais pour commencer.

(Merci pour vos commentaires : hodochsoum@hotmail.fr)

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire