Histoires de sexe arabes Histoires de sexe viol Histoires érotiques de couples amateurs

La vie sexuelle d'une fille – Chapitre 2

La vie sexuelle d'une fille - Chapitre 2



La vie sexuelle d’une fille / Chapitre 2 : la première fois

——————————————————————–

Personnages de ce chapitre :

— Amélie :

Cheveux : brun, mi-long

Yeux : vert/gris

Taille de soutif : 85B

Allure : normale

— Ahmed (un ami) :

Cheveux : brun, très court

Yeux : vert

Taille du sexe en érection : 15 cm

Allure : musclé

— Chloé, Mathilde, Clément (des amis)

===============================================

Le temps avait passé depuis quAmélie a vu son premier sexe mâle en chair et en os. Elle avait un peu grandi, et pris quelques formes. Elle avait grandi dans sa tête également. Elle riait aux blagues portées sur le sexe, et se risquait même parfois à un commentaire. Mais toujours réservée, elle disait non aux garçons qui voulaient sortir avec elle.

Elle venait de passer son mercredi après-midi avec ses amis, Chloé, Mathilde, Ahmed et Clément. Quelques heures à flâner dans les rues de leur ville à la recherche dune activité. Comme dhabitude, cela sétait terminé en sitting sur la place de la Mairie, faute de mieux. Peu importait, ils passaient toujours de bons moments ensemble, à ricaner sur tout et rien.

Amélie connaissait Chloé depuis la maternelle, Mathilde et Clément depuis quelques années, et Ahmed avait rejoint le petit groupe depuis le début de lannée seulement.

Le temps était couvert en ce mois de Novembre, mais la pluie ne pointait pas le bout de son nez. La nuit, par contre, tombait de plus en plus tôt, au grand désespoir des adolescents.

Mathilde et Clément, frère et sur, furent les premiers à quitter la réunion, suivis quelques minutes après par Chloé.

Ladolescente se retrouva donc seule avec Ahmed, avec qui elle discuta quelques minutes. Le sol commença à se remplir de tâches humides, le jeune homme lui proposa daller chez lui, car il nhabitait pas loin du tout, elle accepta.

Ahmed habitait un appartement du centre-ville avec ses frères, ses surs, et bien sur ses parents. Exceptionnellement il était vide, ladolescent expliqua que la famille était allée voir un match de handball de lainé à 200km de là, mais que ça ne lintéressait pas du tout.

Après quils aient enlevé leur manteau, il invita Amélie à sasseoir sur le canapé, ce quelle fit, et vint la rejoindre en passant un bras sur les épaules de la jeune fille.

"- Est-ce que tu as déjà embrassé un garçon ?", demanda le jeune homme dont la timidité ne faisait pas partie de sa personnalité.

"- Heu non, ça ne mest jamais arrivée", répondit timidement ladolescente.

"- Tu nas pas envie dessayer ? Je sais comment le faire, je peux te montrer.

— Pourquoi pas, cest juste un baiser de toutes façons".

Le jeune homme nétait pas spécialement le type de mec dAmélie, mais il avait un certain charme. Une assurance, un teint halé hérité des origines algériennes de son père, attiraient le regard de bon nombre dadolescentes dans la cour de récré.

Il sapprocha de la jeune fille, qui ferma les yeux et sentit des lèvres chaudes se poser sur les siennes. La peau étrangère se retira, puis revint se poser, plus pressante. Ahmed enlaçait Amélie, pressait ses lèvres sur celles de ladolescente en faisant une sorte dimitation du poisson.

La jeune fille se laissait faire, découvrant ce nouveau plaisir. Les mains de ladolescent caressaient son dos, puis ses épaules, ses bras, les côtés de son ventre, ses seins.

Ses seins. Amélie ouvrit brusquement les yeux. Personne ne lavait touchée à cet endroit. Il y avait bien son pull, mais elle sentait bien la chaleur des mains dAhmed qui enrobaient sa poitrine.

Étonné, il retira ses mains. Ladolescente retira alors son pull, puis son t-shirt, prit les mains du jeune homme et les reposa sur sa poitrine. Elle les sentait bien mieux maintenant, cétait agréable.

Ladolescent se leva, enleva son propre pull, son t-shirt, son pantalon, ses chaussettes. Amélie sassit au bord du canapé, et caressa les cuisses du jeune homme. Elle baissa son caleçon. Il bandait, plutôt pas mal même. Elle prit le sexe en main et le branla doucement.

Elle se souvint de sa précédente expérience avec son frère. Ne plus voir de queue ne lavait pas plus manqué que ça, mais les caresses avaient fait remonter en elle cette envie. Ce sexe lui semblait plus poilu, mais Ahmed devait surement raccourcir la longueur de ses poils.

Elle ouvrit la bouche en sapprochant, pour ensuite envelopper cette queue. Elle lengloutit puis la libéra. Elle navait pas le même gout que celle de son frère, pas la même forme non plus. Et Ahmed était circoncis.

Elle entreprit de faire des va et vient avec sa bouche sur cette verge, en caressant les bourses du jeune homme. Elle leva les yeux pour se plonger dans ceux dAhmed sans cesser de le sucer.

Elle se retira pour marquer une pause.

Le jeune homme la fit se lever, et lemmena dans une chambre qui devait être la sienne. Il déboutonna son pantalon, le fit descendre, et lenleva avec laide dAmélie. Il caressa le dos de la jeune fille pour défaire le soutien-gorge et le faire tomber au sol. Puis les mains descendirent sur les fesses, passèrent sous la culotte, qui tomba également au sol.

Amélie se fit gentiment projeter sur le lit, Ahmed vint sur elle. Il caressa son ventre puis la toison de son entre-jambe. Les poils étaient recouverts dun liquide qui semblait avoir un lien avec le vagin de ladolescente, lui aussi était mouillé.

Les doigts de ladolescent parcouraient ce sexe, provoquant une vague de frisson quand ils entraient en contact avec le clitoris.

Amélie connaissait son corps, et ne fut pas surprise par ses réactions. Mais le fait que les caresses furent prodiguées par une autre personne lui donnait une excitation particulière.

Deux doigts tentèrent une intrusion dans lantre du vagin. Ahmed sentit une résistance, il ne pouvait en rentrer quun seul, cétait serré. Il comprit alors, et ne força pas.

Le jeune homme prit une capote de sa table de nuit et lenfila sur sa verge avant de revenir sur sa partenaire. Celle-ci écarta ses jambes en les relevant, pour sentir le sexe chaud dAhmed sur le sien.

Leurs corps étaient blottis, leurs mains se baladaient sur la peau de lautre, les bouches se séparaient pour se réconcilier, la queue en érection caressait la vulve. Elle semblait chercher quelque chose. Et leut trouvé. Elle commença une lente progression dans le vagin encore vierge de tout sexe masculin.

Amélie regardait Ahmed dans les yeux, en respirant lentement. Elle se sentait en confiance et le laissait faire. Le membre chaud et dur progressait lentement mais surement. Cela ne faisait pas mal.

Lorsque le jeune homme eut rentré son sexe en entier, il revint en arrière. Avant de rentrer à nouveau, doucement. La jeune fille sentait bien un ou deux picotements, mais la sensation de plaisir prenait largement le dessus. Les mouvements sintensifièrent. Le torse plutôt musclé de ladolescent allait et venait. La jeune fille se prit en train de caresser ses seins. Ses tétons réclamaient de lattention.

Ahmed accéléra encore son va et vient. Sétait enivrant, quel délice.

"- Oui, cest bon, tarrête pas".

Puis le jeune homme se déchaîna sur le vagin de sa partenaire, faisant une grimace. Amélie était en extase. Le va et vient sarrêta brusquement et Ahmed lâcha un gémissement.

"- Ouh, cest bon Amélie, tes bonne".

Il se retira et enleva rapidement la capote. Ladolescente eut juste le temps dapercevoir le liquide blanc dans le fond de la poche en latex.

"- Rhabille-toi, il est 19h passé, ma famille va pas tarder".

Amélie récupéra ses vêtements dans la chambre et dans le salon, les enfila, et se laissa reconduire par Ahmed jusquà la porte dentrée.

"- Jai aimé te faire lamour.

— Jai aimé aussi, je nai pas eu mal. Je suis contente davoir fait ma première fois avec toi. On recommencera tu crois ?

— Peut-être, qui sait", dit-il en souriant.

"- Aller, file".

Ils échangèrent un dernier baiser et la jeune fille disparut dans les escaliers.

Dans le bus qui la ramenait chez elle, Amélie repensa à ce quelle venait de vivre. Ils ne sortaient pas ensemble, mais il avait été doux. Elle avait apprécié sa première fois, ce qui était bien à en croire certaines filles de sa classe.

Un bon début pensa telle souriant pour elle-même.

A propos de l'auteur

HistoiresDeSexe

Laissez un commentaire